Actualités : www.lappelafricain.com  / Politique
RDC : le dialogue politique dans l’impasse

Un dialogue et des préalables

Une petite semaine après son lancement, le dialogue est toujours au point mort. En cause, le caractère non-inclusif du forum. Les trois principaux leaders d’opposition, Etienne Tshisekedi pour l’UDPS et le Rassemblement, Eve Bazaïba pour le MLC et Moïse Katumbi pour le G7 et l’AR boycottent le forum. Ces opposants posent plusieurs préalables pour leur participation : le remplacement du facilitateur Edem Kodjo, jugé trop proche du pouvoir, la libération des prisonniers politiques et l’arrêt des poursuites judiciaires contre Moïse Katumbi. L’absence de ces opposants entame toute représentativité au dialogue, censé trouver un consensus sur un nouveau calendrier électoral et la manière dont sera géré « l’après 19 décembre », date de la fin du mandat de Joseph Kabila.

Vous avez dit inclusif ?

Seule l’UNC de Vital Kamerhe et quelques personnalités de l’opposition comme Samy Badibanga, José Makila ou Bruno Mavungu, portent la voix de l’opposition au dialogue. La Lucha, le mouvement composé de jeunes militants citoyens, a refusé de participer au dialogue afin de rester « une sentinelle de la démocratie (…) sans compromission ». Plus ambiguë, l’Opposition républicaine de Léon Kengo a annoncé vouloir quitter un dialogue « pas assez inclusif », mais son président était quand même présent ce lundi avec son étiquette de président du Sénat. Mardi, les délégués de l’Opposition républicaine étaient pourtant dans la salle.

« Dissidents et débauchages »

La représentativité des délégués invités au dialogue continue de faire débat. Une coalition de 33 ONG congolaises dénonce la présence de « dissidents » de partis d’opposition, résultat de « débauchages » ou de « dédoublements de partis ». Comme c’est notamment le cas pour 6 députés du MLC et de l’ancien secrétaire général de l’UDPS, Bruno Mavungu, qui s’est empressé de créer son propre parti quelques jours avant l’ouverture du dialogue. Au sein de l’UNC, le plus important parti d’opposition présent au dialogue, trois hauts cadres dont le secrétaire général et son adjoint ont quitté le navire du dialogue avant d’être débarqués du parti, faisant planer le doute sur le réel soutien en interne dont dispose leur président, Vital Kamerhe, pour participer au dialogue.

« Pas de dialogue sans Tshisekedi et Katumbi »

La légitimité du dialogue repose uniquement sur la présence de Vital Kamerhe, seule caution d’opposition de poids au sein du forum. Le président de l’UNC avait d’ailleurs demandé une suspension du dialogue de 48 heures pour laisser le temps à Etienne Tshisekedi et à la Majorité présidentielle de s’accorder, pour permettre au Rassemblement et au G7 d’y participer. L’église catholique, toujours très influente sur la vie politique congolaise, était plus claire ce week-end : pas de dialogue sans Tshisekedi et Katumbi. Mais pour l’heure, le Rassemblement campe toujours sur ses positions et refuse de cautionner le dialogue.

 

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
La Cenco dénonce les attaques lancées contre sa hiérarchie et soutient Mgr Monsengwo

La Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) a dénoncé jeudi les attaques lancées notamment par des "responsables des institutions de la République" contre l'Eglise catholique et sa hiérarchie, en particulier le cardinal Laurent Monsengwo Pa
 
La Cenco dénonce les attaques lancées contre sa hiérarchie et soutient Mgr Monsengwo

La Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) a dénoncé jeudi les attaques lancées notamment par des "responsables des institutions de la République" contre l'Eglise catholique et sa hiérarchie, en particulier le cardinal Laurent Monsengwo Pa
 
RDC: les laïcs catholiques veulent une marche pacifique le 31 decembre 2017

 
RDC : des centaines de milliers d'enfants souffrent de malnutrition

 
Pas de vie au Congo Kinshasa !

 
Effondrement d’un immeuble à Kinshasa : la famille des victimes exige des sanctions sévères

 
La RDC est-elle encore la capitale mondiale du viol ?

 
Kalamba Malandi encourt 20 ans de prison ferme pour tentative de viol sur mineure

Une affaire à dormir debout que celle d’un grand-père maternel qui tente de violer sa petite fille mineure de 16 ans. En effet, le sieur Kalamba Malandi, âgé de 65 ans et résidant au n° 4 de l’avenue Gemena, quartier Matadi Mayo, commune de Mont
 
La RDC va autoriser le départ de 32 enfants adoptés par des couples étrangers

La République démocratique du Congo est prête à autoriser le départ dès la semaine prochaine de 32 enfants congolais adoptés que des couples étrangers n'avaient pas pu récupérer suite à un gel des sorties décidé en 2013, a-t-on appris vendred
 
Tomberez-vous amoureux d'un(e) inconnu(e) avec ces 36 questions ?

A l'occasion de la Saint-Valentin, francetv info tente de percer les mystères de l'amour. Et si la solution pour tomber amoureux se trouvait au cœur d'une expérience psychologique menée dans les années 1990 ? L'expérience psychologique menée il y a
 
La fête cotérique des élus dans le gouvernement

Depuis des lustres, lorsque quelqu’un est nommé ministre en République démocratique du Congo (RDC), avant même qu’il n’entre en fonction et dévoile son programme d’activités, sa résidence est prise d’assaut par ses proches. C’est la gra
 
Beni : le lynchage par la foule, un autre mode vie

L'insécurité de Beni ne date pas d'aujourd’hui. Elle est récurrente depuis trois ans avant mêm
 
RDC: des centaines de magistrats en grève "illimitée" pour obtenir une hausse de salaire

 
Code de famille : Pas de mariage pour tous en RDC, tranche le Sénat

« Tout individu a le droit de se marier avec la personne de son choix, de sexe opposé et de fonde
 
RDC : L’émancipation de la femme est devenue une réalité ?

En République démocratique du Congo, gouverner n’est pas l’affaire des seuls hommes. Il est de
 
Démantèlement d’une filière de faussaires congolais de Brazzaville à Paris

 
RDC : La milice Bakata-Katanga menace d'exterminer les pygmées du Katanga

Bantous et pygmées s’affrontent régulièrement au Nord-Katanga malgré plusieurs efforts de réc
 
Remise des clés aux bénéficiaires du Programme « Esprit de vie » : Matata