Actualités : www.lappelafricain.com  / Politique
Pourquoi un report des élections pourrait être justifié ?

L’issu des travaux de consultation des acteurs politiques de la majorité et de l’opposition institutionnelle connait une clôture à la faveur de la mission de l’organe de coopération politique, défense et sécurité de la SADEC qui a invité les uns et les autres a « crée un environnement propice à la tenue des élections libres, justes, transparentes et crédibles ». Et comme l’a déjà indiqué la CENI, ces élections ne pourront être organisées qu’à une date ultérieure pour des raisons matérielles et financières. Cependant, d’autres raisons pourraient tout aussi justifier le report desdites élections.

Les raisons seraient (1) dans l’hypothèse où les combats à l’est du pays s’intensifiaient et rendraient la tenue des élections assez difficiles, (2) l’insuffisance de temps nécessaire pour la préparation de ces scrutins de la part de la CENI avec soit l’actuel gouvernement soit celui à venir, qui dit-on, aura la lourde charge de mener la transition vers l’organisation des élections générales dont les délais constitutionnels n’ont pas pu être respectés, et (3) la ligne budgétaire allouée à la révision du fichier électoral ainsi que le démembrement des nouvelles provinces sans infrastructures adéquates sont autan des éléments comme obstacle à la tenue des scrutins nationaux. C’est ainsi que ces nombreux obstacles pourraient justifier le report des élections malgré l’idéal que se sont fixés l’opposition radicale et une grande frange de l’opposition. Mais alors, même pour le pouvoir en place, le fait d’avoir trouvé des astuces pour se maintenir ne présenterait pas nécessairement que des avantages, un avantage certain du maintien ne peut être l’organisation des élections au terme desquelles il pourra légitimer aux yeux de la communauté tant nationale qu’internationale.

Dans l’hypothèse où le pouvoir en place permettait à un gouvernement issu d’un vrai dialogue national inclusif le soin d’organiser les élections, l’histoire devra retenir qu’il aurait beaucoup à gagner dans ce cas et contribuerait de manière considérable au renforcement de la démocratie dans notre pays. Pour emprunter le terme utilisé par l’organisation « Human Rights Watch », le président serait alors appelé « père de la démocratie » en R.D. Congo pour s’être non seulement retiré en fin de mandat, mais aussi pour avoir organisé des élections libres, démocratiques et de manière pacifique. Ce qui représenterait une avancée considérable pour un pays qui a souffert d’une colonisation brutale, des décennies de dictature sous la deuxième république, et de longues années de conflits armés à l’est du pays. Au cas contraire, l’opinion nationale et internationale pourrait tout aussi s’ériger contre un régime sous lequel de vagues de violence contre la population civile se seraient intensifiées.

Lors d’une interview avec l’organisation « Human Rights Watch », durant laquelle des journalistes se sont entretenus avec le président, les raisons évoquées ci-haut lui ont été présentées comme scenarios potentiels. Sa réponse était de savoir pourquoi les journalistes essayent-ils d’anticiper les événements à venir ?

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
La Cenco dénonce les attaques lancées contre sa hiérarchie et soutient Mgr Monsengwo

La Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) a dénoncé jeudi les attaques lancées notamment par des "responsables des institutions de la République" contre l'Eglise catholique et sa hiérarchie, en particulier le cardinal Laurent Monsengwo Pa
 
La Cenco dénonce les attaques lancées contre sa hiérarchie et soutient Mgr Monsengwo

La Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) a dénoncé jeudi les attaques lancées notamment par des "responsables des institutions de la République" contre l'Eglise catholique et sa hiérarchie, en particulier le cardinal Laurent Monsengwo Pa
 
RDC: les laïcs catholiques veulent une marche pacifique le 31 decembre 2017

 
RDC : des centaines de milliers d'enfants souffrent de malnutrition

 
Pas de vie au Congo Kinshasa !

 
Effondrement d’un immeuble à Kinshasa : la famille des victimes exige des sanctions sévères

 
La RDC est-elle encore la capitale mondiale du viol ?

 
Kalamba Malandi encourt 20 ans de prison ferme pour tentative de viol sur mineure

Une affaire à dormir debout que celle d’un grand-père maternel qui tente de violer sa petite fille mineure de 16 ans. En effet, le sieur Kalamba Malandi, âgé de 65 ans et résidant au n° 4 de l’avenue Gemena, quartier Matadi Mayo, commune de Mont
 
La RDC va autoriser le départ de 32 enfants adoptés par des couples étrangers

La République démocratique du Congo est prête à autoriser le départ dès la semaine prochaine de 32 enfants congolais adoptés que des couples étrangers n'avaient pas pu récupérer suite à un gel des sorties décidé en 2013, a-t-on appris vendred
 
Tomberez-vous amoureux d'un(e) inconnu(e) avec ces 36 questions ?

A l'occasion de la Saint-Valentin, francetv info tente de percer les mystères de l'amour. Et si la solution pour tomber amoureux se trouvait au cœur d'une expérience psychologique menée dans les années 1990 ? L'expérience psychologique menée il y a
 
La fête cotérique des élus dans le gouvernement

Depuis des lustres, lorsque quelqu’un est nommé ministre en République démocratique du Congo (RDC), avant même qu’il n’entre en fonction et dévoile son programme d’activités, sa résidence est prise d’assaut par ses proches. C’est la gra
 
Beni : le lynchage par la foule, un autre mode vie

L'insécurité de Beni ne date pas d'aujourd’hui. Elle est récurrente depuis trois ans avant mêm
 
RDC: des centaines de magistrats en grève "illimitée" pour obtenir une hausse de salaire

 
Code de famille : Pas de mariage pour tous en RDC, tranche le Sénat

« Tout individu a le droit de se marier avec la personne de son choix, de sexe opposé et de fonde
 
RDC : L’émancipation de la femme est devenue une réalité ?

En République démocratique du Congo, gouverner n’est pas l’affaire des seuls hommes. Il est de
 
Démantèlement d’une filière de faussaires congolais de Brazzaville à Paris

 
RDC : La milice Bakata-Katanga menace d'exterminer les pygmées du Katanga

Bantous et pygmées s’affrontent régulièrement au Nord-Katanga malgré plusieurs efforts de réc
 
Remise des clés aux bénéficiaires du Programme « Esprit de vie » : Matata