Actualités : www.lappelafricain.com  / Economie
La Banque centrale veut stopper la dépréciation du Franc congolais

A la Banque centrale du Congo (BCC), on veut prendre le taureau par les cornes et on annonce des mesures pour la stabilisation de la monnaie nationale. "Pour intervenir sur le marché, on va utiliser les réserves internationales qui sont aujourd'hui évaluées à 900 millions de dollars américains", a dit à la presse, Jean-Louis Kayembe, le Directeur général en charge des opérations à la BCC.

Mise à disposition de devises pour les banques commerciales

"Dans le souci de maintenir la stabilité du taux de change, la Banque centrale va vendre des devises aux banques commerciales et ces devises seront allouées aux opérateurs pour les besoins d'importation des biens de première nécessité surtout à la veille des fêtes de fin d'année".

La BCC qui est déjà intervenu avec une enveloppe de 200 millions de dollars américains déversée sur le marché en 4 tranches, envisage une cinquième intervention "d'ici la semaine prochaine pour stabiliser durablement le taux de change".

Recours à la planche à billets?

"Le recours à la planche à billets n'est pas à l'ordre du jour, le trésor s'employant plutôt à réduire de manière substantielle les déficits et éviter l'injection importante des liquidités", indique le directeur général de la BCC.
"Plusieurs instruments de politique monétaire ont été activés depuis le début de l'année pour contrer la volatilité qui s'observe actuellement sur le marché". Ce sont, notamment :

- la vente des devises en février, avril, juin et au mois de septembre
- la révision à la hausse du taux directeur de 2% à 7% 
- la révision du coefficient de réserve obligatoire.

Mais les observateurs ne comprennent pas pourquoi ces mesures ont mis du temps pour être actionnées. Car les prix de plusieurs biens de première nécessité ont pris de l’ascenseur et dérèglent le fonctionnement normal des ménages. 

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
Riposte au VIH/SIDA dans la province du KASAI ORIENTAL en 2017

 
Riposte au VIH/SIDA dans la province du TANGANYIKA en 2017

Rapport de Riposte au VIH/SIDA dans la province du TANGANYIKA en 2017
 
Secteur Culture et Médias

Il est composé des Ministères suivants : Ministère la Culture et des Arts, Ministère de la Communication et Média et le Ministère des Postes des Télécommunications et Nouvelles Technologies de Communication etde l’Informations. Le Ministère Lea
 
Lancement de l’Initiative All in en RDC : Tous, sauvons les adolescents !

 
Journée Portes Ouvertes au Secrétariat Exécutif National du PNMLS

 
Présentation du PNMLS

Organe de coordination de la lutte contre le VIH/sida en RDC sous la Haute-autorité de S.E le Président de la République, le PNMLS a été créé par décret présidentiel le 17 mars 2004.
 
Pourquoi le PNMLS

Les 1er cas de VIH en RDC ont été diagnostiqués en 1983, et reconnu par le gouvernement dès 1984. Un projet a été soutenu dès 1984 par un centre de recherche. Comme dans la plupart des pays,
 
Que fait le PNMLS ?

Mobiliser tous les partenaires sociaux (secteurs public, privé et société civile) pour leur engagement effectif dans la lutte contre le VIH/sida et les IST
 
Organisation du PNMLS

Le PNMLS est organisé au niveau national comme provincial autour de deux organes : un organe politique d’orientation et de décision et un organe technique de gestion et de mise en œuvre.