Actualités : www.lappelafricain.com  / Economie
Le Rassemblement opte pour une solution apaisée à la crise politique congolaise

Le Rassemblement des Forces politiques et sociales acquises au changement salue la mission de bons offices qu’a entreprise la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) visant à harmoniser les vues pour une solution apaisée à la crise politique congolaise. Il l’a dit à l’occasion de la remise de son mémo à la CENCO le 2 novembre dernier.

Dans ce document, le Rassemblement reprend point par point ses exigences et recommandations en rapport avec l’accord politique conclu en octobre dernier à la cité de l’Union Africaine.

Soutenant et souscrivant à la démarche de la CENCO, le Rassemblement distingue de façon nette les parties en présence dans ce processus dont d’une part les signataires de l’accord politique de la cité de l’Union Africaine et d’autre part lui-même et « ceux avec lesquels il partage les positions ».

S’agissant des points à discuter, le Rassemblement donne un certain nombre d’indications et expose ses points de vue concernant des points essentiels conclus à travers l’accord politique de la cité de l’Union Africaine, notamment la question du respect de la Constitution de la République et du pacte républicain de Sun City ainsi que le processus électoral.

En ce qui concerne la Constitution, le Rassemblement exige le respect du pacte républicain conclu à Sun-City et celui de la résolution 2277 du conseil de sécurité des Nations Unis.

A propos du processus électoral, le Rassemblement adhère à l’idée que les élections ne peuvent, dans l’état actuel de la situation, se tenir en 2016 et qu’il est impératif de les tenir au plus vite, soit dans le courant de 2017. Les questions liées à l’enrôlement des électeurs, à la séquence des scrutins, au calendrier électoral et à la sécurisation des élections trouvent aussi leur place dans ce document.

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
Riposte au VIH/SIDA dans la province du KASAI ORIENTAL en 2017

 
Riposte au VIH/SIDA dans la province du TANGANYIKA en 2017

Rapport de Riposte au VIH/SIDA dans la province du TANGANYIKA en 2017
 
Secteur Culture et Médias

Il est composé des Ministères suivants : Ministère la Culture et des Arts, Ministère de la Communication et Média et le Ministère des Postes des Télécommunications et Nouvelles Technologies de Communication etde l’Informations. Le Ministère Lea
 
Lancement de l’Initiative All in en RDC : Tous, sauvons les adolescents !

 
Journée Portes Ouvertes au Secrétariat Exécutif National du PNMLS

 
Présentation du PNMLS

Organe de coordination de la lutte contre le VIH/sida en RDC sous la Haute-autorité de S.E le Président de la République, le PNMLS a été créé par décret présidentiel le 17 mars 2004.
 
Pourquoi le PNMLS

Les 1er cas de VIH en RDC ont été diagnostiqués en 1983, et reconnu par le gouvernement dès 1984. Un projet a été soutenu dès 1984 par un centre de recherche. Comme dans la plupart des pays,
 
Que fait le PNMLS ?

Mobiliser tous les partenaires sociaux (secteurs public, privé et société civile) pour leur engagement effectif dans la lutte contre le VIH/sida et les IST
 
Organisation du PNMLS

Le PNMLS est organisé au niveau national comme provincial autour de deux organes : un organe politique d’orientation et de décision et un organe technique de gestion et de mise en œuvre.