Actualités : www.lappelafricain.com  / Société
Pas de vie au Congo Kinshasa !

Vivant en dessous du seuil de la pauvreté avec moins de 1USD par jour, le Congolais existerait-il  quelque part dans les simulations de vos ordinateurs aptes à tout inventer ?

Tenez, le chef de division - qui est l’égal de votre sous-directeur- perçoit 100.000 Fc, soit près de 110 Usd à l’époque et guère  plus que 90 Usd désormais.  Ce qui lui donne 3 Usd du jour ! Ce fonctionnaire, hélas !, n’est pas seul. Il entretient une famille d’au moins cinq personnes. Tout calcul fait, Les membres de cette famille ont ainsi droit 0.60 Usd.

Ce n’est point tout ! Il faut demander à ces messieurs-dames de la fratrie un sacrifice majeur… à eux qui vivent sous les pieds des buildings qui poussent et des richesses opulentes de consentir un sacrifice. Contribuer aux efforts du gouvernement ou des gouvernements pour réunir le milliard et demi des élections qui délivrent. Le tout à grignoter sur un budget que l’on a mis à se réduire comme peau de chagrin. Rien que quatre milliards et demi de dollars pour 80 millions d’habitants. Je me dispense de calculer.

Il y a donc longtemps que le Congolais n’existerait plus et le Congo, lui-même, quelque chose comme un pays sinistré. Au secours, humanitaires ! Hélas, non ! Hélas, c’est trop vite dit !

Comme le sportif le plus accompli, le Congolais a un deuxième souffle, beaucoup de souffle et du souffle à revendre.

La solidarité a fait les citoyens mettre ensemble leur revenu et en puiser selon le besoin de chacun.

Le  patron du planton est l’obligé de ce dernier. Peut-être tient-il au nombre de « ses bureaux » la fille du planton. Obligation de partager.

La corruption elle-même est comme un ressort de redistribution du patrimoine national ? Corruption, la plaie des sociétés, mais le moindre mal au Congo.

Pays fantomatique. Peuple fictif !Vivant en dessous du seuil de la pauvreté avec moins de 1USD par jour, le Congolais existerait-il  quelque part dans les simulations de vos ordinateurs aptes à tout inventer ?

Tenez, le chef de division - qui est l’égal de votre sous-directeur- perçoit 100.000 Fc, soit près de 110 Usd à l’époque et guère  plus que 90 Usd désormais.  Ce qui lui donne 3 Usd du jour ! Ce fonctionnaire, hélas !, n’est pas seul. Il entretient une famille d’au moins cinq personnes. Tout calcul fait, Les membres de cette famille ont ainsi droit 0.60 Usd.

Ce n’est point tout ! Il faut demander à ces messieurs-dames de la fratrie un sacrifice majeur… à eux qui vivent sous les pieds des buildings qui poussent et des richesses opulentes de consentir un sacrifice. Contribuer aux efforts du gouvernement ou des gouvernements pour réunir le milliard et demi des élections qui délivrent. Le tout à grignoter sur un budget que l’on a mis à se réduire comme peau de chagrin. Rien que quatre milliards et demi de dollars pour 80 millions d’habitants. Je me dispense de calculer.

Il y a donc longtemps que le Congolais n’existerait plus et le Congo, lui-même, quelque chose comme un pays sinistré. Au secours, humanitaires ! Hélas, non ! Hélas, c’est trop vite dit !

Comme le sportif le plus accompli, le Congolais a un deuxième souffle, beaucoup de souffle et du souffle à revendre.

La solidarité a fait les citoyens mettre ensemble leur revenu et en puiser selon le besoin de chacun.

Le  patron du planton est l’obligé de ce dernier. Peut-être tient-il au nombre de « ses bureaux » la fille du planton. Obligation de partager.

La corruption elle-même est comme un ressort de redistribution du patrimoine national ? Corruption, la plaie des sociétés, mais le moindre mal au Congo.

Pays fantomatique. Peuple fictif !Vivant en dessous du seuil de la pauvreté avec moins de 1USD par jour, le Congolais existerait-il  quelque part dans les simulations de vos ordinateurs aptes à tout inventer ?

Tenez, le chef de division - qui est l’égal de votre sous-directeur- perçoit 100.000 Fc, soit près de 110 Usd à l’époque et guère  plus que 90 Usd désormais.  Ce qui lui donne 3 Usd du jour ! Ce fonctionnaire, hélas !, n’est pas seul. Il entretient une famille d’au moins cinq personnes. Tout calcul fait, Les membres de cette famille ont ainsi droit 0.60 Usd.

Ce n’est point tout ! Il faut demander à ces messieurs-dames de la fratrie un sacrifice majeur… à eux qui vivent sous les pieds des buildings qui poussent et des richesses opulentes de consentir un sacrifice. Contribuer aux efforts du gouvernement ou des gouvernements pour réunir le milliard et demi des élections qui délivrent. Le tout à grignoter sur un budget que l’on a mis à se réduire comme peau de chagrin. Rien que quatre milliards et demi de dollars pour 80 millions d’habitants. Je me dispense de calculer.

Il y a donc longtemps que le Congolais n’existerait plus et le Congo, lui-même, quelque chose comme un pays sinistré. Au secours, humanitaires ! Hélas, non ! Hélas, c’est trop vite dit !

Comme le sportif le plus accompli, le Congolais a un deuxième souffle, beaucoup de souffle et du souffle à revendre.

La solidarité a fait les citoyens mettre ensemble leur revenu et en puiser selon le besoin de chacun.

Le  patron du planton est l’obligé de ce dernier. Peut-être tient-il au nombre de « ses bureaux » la fille du planton. Obligation de partager.

La corruption elle-même est comme un ressort de redistribution du patrimoine national ? Corruption, la plaie des sociétés, mais le moindre mal au Congo.

Pays fantomatique. Peuple fictif !

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
Pas de vie au Congo Kinshasa !

 
Effondrement d’un immeuble à Kinshasa : la famille des victimes exige des sanctions sévères

 
La RDC est-elle encore la capitale mondiale du viol ?

 
Kalamba Malandi encourt 20 ans de prison ferme pour tentative de viol sur mineure

Une affaire à dormir debout que celle d’un grand-père maternel qui tente de violer sa petite fille mineure de 16 ans. En effet, le sieur Kalamba Malandi, âgé de 65 ans et résidant au n° 4 de l’avenue Gemena, quartier Matadi Mayo, commune de Mont
 
La RDC va autoriser le départ de 32 enfants adoptés par des couples étrangers

La République démocratique du Congo est prête à autoriser le départ dès la semaine prochaine de 32 enfants congolais adoptés que des couples étrangers n'avaient pas pu récupérer suite à un gel des sorties décidé en 2013, a-t-on appris vendred
 
Tomberez-vous amoureux d'un(e) inconnu(e) avec ces 36 questions ?

A l'occasion de la Saint-Valentin, francetv info tente de percer les mystères de l'amour. Et si la solution pour tomber amoureux se trouvait au cœur d'une expérience psychologique menée dans les années 1990 ? L'expérience psychologique menée il y a
 
La fête cotérique des élus dans le gouvernement

Depuis des lustres, lorsque quelqu’un est nommé ministre en République démocratique du Congo (RDC), avant même qu’il n’entre en fonction et dévoile son programme d’activités, sa résidence est prise d’assaut par ses proches. C’est la gra
 
Beni : le lynchage par la foule, un autre mode vie

L'insécurité de Beni ne date pas d'aujourd’hui. Elle est récurrente depuis trois ans avant mêm
 
RDC: des centaines de magistrats en grève "illimitée" pour obtenir une hausse de salaire

 
Code de famille : Pas de mariage pour tous en RDC, tranche le Sénat

« Tout individu a le droit de se marier avec la personne de son choix, de sexe opposé et de fonde
 
RDC : L’émancipation de la femme est devenue une réalité ?

En République démocratique du Congo, gouverner n’est pas l’affaire des seuls hommes. Il est de
 
Démantèlement d’une filière de faussaires congolais de Brazzaville à Paris

 
RDC : La milice Bakata-Katanga menace d'exterminer les pygmées du Katanga

Bantous et pygmées s’affrontent régulièrement au Nord-Katanga malgré plusieurs efforts de réc
 
Remise des clés aux bénéficiaires du Programme « Esprit de vie » : Matata