Actualités : www.lappelafricain.com  / Société
Pas de vie au Congo Kinshasa !

Vivant en dessous du seuil de la pauvreté avec moins de 1USD par jour, le Congolais existerait-il  quelque part dans les simulations de vos ordinateurs aptes à tout inventer ?

Tenez, le chef de division - qui est l’égal de votre sous-directeur- perçoit 100.000 Fc, soit près de 110 Usd à l’époque et guère  plus que 90 Usd désormais.  Ce qui lui donne 3 Usd du jour ! Ce fonctionnaire, hélas !, n’est pas seul. Il entretient une famille d’au moins cinq personnes. Tout calcul fait, Les membres de cette famille ont ainsi droit 0.60 Usd.

Ce n’est point tout ! Il faut demander à ces messieurs-dames de la fratrie un sacrifice majeur… à eux qui vivent sous les pieds des buildings qui poussent et des richesses opulentes de consentir un sacrifice. Contribuer aux efforts du gouvernement ou des gouvernements pour réunir le milliard et demi des élections qui délivrent. Le tout à grignoter sur un budget que l’on a mis à se réduire comme peau de chagrin. Rien que quatre milliards et demi de dollars pour 80 millions d’habitants. Je me dispense de calculer.

Il y a donc longtemps que le Congolais n’existerait plus et le Congo, lui-même, quelque chose comme un pays sinistré. Au secours, humanitaires ! Hélas, non ! Hélas, c’est trop vite dit !

Comme le sportif le plus accompli, le Congolais a un deuxième souffle, beaucoup de souffle et du souffle à revendre.

La solidarité a fait les citoyens mettre ensemble leur revenu et en puiser selon le besoin de chacun.

Le  patron du planton est l’obligé de ce dernier. Peut-être tient-il au nombre de « ses bureaux » la fille du planton. Obligation de partager.

La corruption elle-même est comme un ressort de redistribution du patrimoine national ? Corruption, la plaie des sociétés, mais le moindre mal au Congo.

Pays fantomatique. Peuple fictif !Vivant en dessous du seuil de la pauvreté avec moins de 1USD par jour, le Congolais existerait-il  quelque part dans les simulations de vos ordinateurs aptes à tout inventer ?

Tenez, le chef de division - qui est l’égal de votre sous-directeur- perçoit 100.000 Fc, soit près de 110 Usd à l’époque et guère  plus que 90 Usd désormais.  Ce qui lui donne 3 Usd du jour ! Ce fonctionnaire, hélas !, n’est pas seul. Il entretient une famille d’au moins cinq personnes. Tout calcul fait, Les membres de cette famille ont ainsi droit 0.60 Usd.

Ce n’est point tout ! Il faut demander à ces messieurs-dames de la fratrie un sacrifice majeur… à eux qui vivent sous les pieds des buildings qui poussent et des richesses opulentes de consentir un sacrifice. Contribuer aux efforts du gouvernement ou des gouvernements pour réunir le milliard et demi des élections qui délivrent. Le tout à grignoter sur un budget que l’on a mis à se réduire comme peau de chagrin. Rien que quatre milliards et demi de dollars pour 80 millions d’habitants. Je me dispense de calculer.

Il y a donc longtemps que le Congolais n’existerait plus et le Congo, lui-même, quelque chose comme un pays sinistré. Au secours, humanitaires ! Hélas, non ! Hélas, c’est trop vite dit !

Comme le sportif le plus accompli, le Congolais a un deuxième souffle, beaucoup de souffle et du souffle à revendre.

La solidarité a fait les citoyens mettre ensemble leur revenu et en puiser selon le besoin de chacun.

Le  patron du planton est l’obligé de ce dernier. Peut-être tient-il au nombre de « ses bureaux » la fille du planton. Obligation de partager.

La corruption elle-même est comme un ressort de redistribution du patrimoine national ? Corruption, la plaie des sociétés, mais le moindre mal au Congo.

Pays fantomatique. Peuple fictif !Vivant en dessous du seuil de la pauvreté avec moins de 1USD par jour, le Congolais existerait-il  quelque part dans les simulations de vos ordinateurs aptes à tout inventer ?

Tenez, le chef de division - qui est l’égal de votre sous-directeur- perçoit 100.000 Fc, soit près de 110 Usd à l’époque et guère  plus que 90 Usd désormais.  Ce qui lui donne 3 Usd du jour ! Ce fonctionnaire, hélas !, n’est pas seul. Il entretient une famille d’au moins cinq personnes. Tout calcul fait, Les membres de cette famille ont ainsi droit 0.60 Usd.

Ce n’est point tout ! Il faut demander à ces messieurs-dames de la fratrie un sacrifice majeur… à eux qui vivent sous les pieds des buildings qui poussent et des richesses opulentes de consentir un sacrifice. Contribuer aux efforts du gouvernement ou des gouvernements pour réunir le milliard et demi des élections qui délivrent. Le tout à grignoter sur un budget que l’on a mis à se réduire comme peau de chagrin. Rien que quatre milliards et demi de dollars pour 80 millions d’habitants. Je me dispense de calculer.

Il y a donc longtemps que le Congolais n’existerait plus et le Congo, lui-même, quelque chose comme un pays sinistré. Au secours, humanitaires ! Hélas, non ! Hélas, c’est trop vite dit !

Comme le sportif le plus accompli, le Congolais a un deuxième souffle, beaucoup de souffle et du souffle à revendre.

La solidarité a fait les citoyens mettre ensemble leur revenu et en puiser selon le besoin de chacun.

Le  patron du planton est l’obligé de ce dernier. Peut-être tient-il au nombre de « ses bureaux » la fille du planton. Obligation de partager.

La corruption elle-même est comme un ressort de redistribution du patrimoine national ? Corruption, la plaie des sociétés, mais le moindre mal au Congo.

Pays fantomatique. Peuple fictif !

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
CAF: tous les résultats des preliminaires de la C1

Exempté des préliminaires, le TPM connaîtra son adversaire des 16es le mercredi 21 février, à l’issue du retour entre Uniao Desportiva do Songo du Mozambique et Ngaya Club des grandes Iles des Comores. Les joueurs de l’UDS partent favoris.pour sa
 
CHAN 2018 : l'équipe type dévoilée

 
CHAN 2018: le dernier carré

Le Maroc, pays-hôte du CHAN-2018 affrontera la Libye en demi-finales, mercredi à Casablanca, alors que le Nigeria sera opposé au Soudan à Marrakech.
 
Le journaliste NZILA FANAN repose à jamais au cimetière la Nécropole

 
Transfert de Bakambu en Chine : Ibenge partagé entre satisfaction et regret

Le transfert de l'international rd-congolais, Cédric Bakambu au club chinois de Beijing Guoan, ne cesse de défrayer la chronique. Des voix fusent de partout pour commenter cette nouvelle. Le sélectionneur des léopards de la Rd-Congo, Jean-Florent Iben
 
CHAN 2018: la succession de l’équipe de la RDC est ouverte

La cinquième d’édition du Championnat d’Afrique des nations (CHAN 2018) se déroule du 13 janvier au 4 février 2018 au Maroc. Le tenant du titre, l’équipe de la RD Congo, est absente du tournoi. La phase finale de ce CHAN 2018 s’annonce donc o
 
RDC/Football : Florent Ibenge prolonge sa mission à la tête des Léopards

 
Mondial des clubs: entrée en lice du représentant de l’Afrique

 
Mondial Russie 2018 : le verdict du tirage au sort

 
Coupe de la Confédération: doublé pour le TP Mazembe

 
Mondial 2017 : mission difficile pour la RDC

 
Constant Omari: « M.Blatter est le porte-voix des sans-voix »

Président de la Fédération congolaise de football (FECOFA) et membre africain du prochain comité exécutif de la FIFA, Constant Omari explique dans un entretien au Monde pourquoi il soutient Joseph Blatter, qui brigue aujourd’hui, à Zurich, un cinq
 
UN COMBAT D’ANTHOLOGIE ENTRE ALI ET FOREMAN

Le 31 octobre 1974 avait eu lieu à Kinshasa au stade du 20 mai (act. Stade Tata Raphaël), le super
 
CAN 2015 : Les Léopards (RDC) s'inclinent devant les Lions (Cameroun)

Les Lions indomptables du Cameroun entament de fort belle manière les éliminatoires de la Coupe d