Actualités : www.lappelafricain.com  / Politique
Affaire M23 : Roger Lumbala dans le viseur du pouvoir

Mercredi 18 janvier 2017, le gouverneur du Nord-Kivu a sévèrement critiqué le  fait que Roger Lumbala, président du RCD-N soit pompeusement accueilli dimanche dernier à Kinshasa après une période d’exil.

Julien Paluku dit considérer Lumbala comme l’«auteur intellectuel» du bureau politique de l’ancienne rébellion du M23.

«C’est un criminel qui a été à la base de beaucoup de tueries au Nord-Kivu ici, moi je ne sais pas ce qui passe dans la tête des Kinois, mais c’est quand même étonnant, qu’à Kinshasa une personne comme celle-là soit triomphalement accueillie après avoir été à l’origine de la perte des vies humaines dans cette province. Si ça ne dépendait que de moi, c’est des gens comme ça qui devait tout de suite entrer en prison. Nous avons perdu des centaines de militaires à la suite de la guerre contre le M23 et l’auteur intellectuel de la machine politique, c’est Roger Lumbala et les autres. Aujourd’hui il rentre à Kinshasa. Qu’il soit accueilli triomphalement, ça traduit le non-respect aux enfants du Nord-Kivu, aux militaires qui sont morts sur la ligne de front ici (…)», a-t-il déclaré.

Le gouverneur Paluku s’est exprimé ainsi au cours de la cérémonie de présentation des éléments M23 à la 34ème région militaire à Goma. A en croire les autorités, les 4 personnes arrêtées avec 22 armes constituent un réseau d’approvisionnement et de connexion avec d’autres réseaux M23 se trouvant à la frontière avec l’Ouganda.

Dans l’opposition, ce ton, tout à  fait, démonstratif traduit une intention. Celle de poursuivre Roger Lumbala et de le placer en garde en vue, avant la prison.  

Cette démarche amorcée par le gouverneur du Nord Kivu est tout à fait osée et indicatrice de la suite de cette affaire que devra piloter la majorité présidentielle. Mais un acteur politique de l’opposition s’est étonné dans la mesure où Lumbala en tant que Député national doit normalement rendre des comptes au peuple. Pourquoi ne pas attendre les prochaines élections pour voir comment le peuple du territoire de Miabi décidera.

Mais l’amnésie n’est pas l’apanage des seuls Kinois ; sans quoi le Gouverneur Paluku se rappellerait les exploits du sieur Gedéon Kyungu, un seigneur de guerre de son état et comptable des crimes les plus indicibles. C’est désormais le chouchou de la majorité, après un accueil pompeux où était mêlé l’officiel. Rouge est aussi le sang de ces autres Congolais du Katanga immolés à l’autel du véritable bras droit du mal.

 

 

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
Riposte au VIH/SIDA dans la province du KASAI ORIENTAL en 2017

 
Riposte au VIH/SIDA dans la province du TANGANYIKA en 2017

Rapport de Riposte au VIH/SIDA dans la province du TANGANYIKA en 2017
 
Secteur Culture et Médias

Il est composé des Ministères suivants : Ministère la Culture et des Arts, Ministère de la Communication et Média et le Ministère des Postes des Télécommunications et Nouvelles Technologies de Communication etde l’Informations. Le Ministère Lea
 
Lancement de l’Initiative All in en RDC : Tous, sauvons les adolescents !

 
Journée Portes Ouvertes au Secrétariat Exécutif National du PNMLS

 
Présentation du PNMLS

Organe de coordination de la lutte contre le VIH/sida en RDC sous la Haute-autorité de S.E le Président de la République, le PNMLS a été créé par décret présidentiel le 17 mars 2004.
 
Pourquoi le PNMLS

Les 1er cas de VIH en RDC ont été diagnostiqués en 1983, et reconnu par le gouvernement dès 1984. Un projet a été soutenu dès 1984 par un centre de recherche. Comme dans la plupart des pays,
 
Que fait le PNMLS ?

Mobiliser tous les partenaires sociaux (secteurs public, privé et société civile) pour leur engagement effectif dans la lutte contre le VIH/sida et les IST
 
Organisation du PNMLS

Le PNMLS est organisé au niveau national comme provincial autour de deux organes : un organe politique d’orientation et de décision et un organe technique de gestion et de mise en œuvre.