Actualités : www.lappelafricain.com  / Economie
Dépréciation accélérée du Franc congolais

La crise économique se sent à plein nez maintenant au Congo bien entendu suite à l’interminable crise politique qui s’enlise.

Pour ce faire, le pays traverse une crise monétaire grave avec une dépréciation sans arrêt de la monnaie locale, le franc congolais. D'après les chiffres officiels disponibles, la monnaie locale a perdu déjà 30% depuis 2016 face au dollar. Une dégringolade monétaire qui se ressent dans le pays tel un coup de massue, la RDC étant un pays qui importe presque tous ses besoins de première nécessité. Coûtant 900 francs congolais il y a un an, aujourd'hui le dollar coûte 1.250f, soit 138,9% d'augmentation.

« Il n'y a pas si longtemps, on achetait le sac de haricots à 900 francs par exemple, un prix assez bas, constate sur le marché  Simba Zikida. Aujourd'hui, le sac revient à 1 500 francs ! Le sac de riz Makoma coûte aujourd'hui 40 000 francs congolais. En dollars, le prix n'a pas changé, c'est toujours 30 dollars, mais en francs congolais c'est bien plus cher », témoigne un congolais embarrassé par la situation.

Pour lui, les congolais ont déjà perdu 20% au moins de leur pouvoir d'achat et il faut vite trouver une solution pour éviter le pire, si ce n'est pas encore le cas. Cependant les autorités congolaises ont tout fait pour que la situation ne vire pas au rouge. La banque centrale de la RDC n'a cessé depuis lors de mettre périodiquement quelques dollars sur le marché. Insuffisant, juge un professeur d’université. Selon lui, même si la Banque centrale continue d'éjecter ces billets, elle n'arrivera pas à arrêter la chute de sa monnaie.

« Le montant avec lequel intervient la Banque centrale est insignifiant. Aujourd'hui, les réserves en devises étrangères de la RDC représentent moins d'un mois d'importations. Le pays n'a jamais atteint trois mois de réserves, le niveau requis internationalement. Aujourd'hui, il faut laisser le taux de change fluctuer au gré des marchés », recommande-t-on.

Une fois encore la chute des cours en cause

La situation de crise économique et monétaire en RDC n'est pas inédite par rapport à ce qui se passe ailleurs dans d'autres pays. Avec une économie dépendante à 95% des revenus des exportations des matières premières dont le cuivre et le pétrole, l'Etat congolais souffre de la chute des cours de ces dernières années. Les dollars ne pénètrent donc pas suffisamment dans le pays.

Pourtant la RDC est obligée d'utiliser plus que grandement les dollars pour ses importations. Ce qui provoque une inadéquation qui est à la source du problème monétaire. Ce que la banque centrale du pays tente de résoudre en appelant les banques commerciales à des efforts. Un appel reçu qu'à moitié par ces dernières.

« Elles doivent immobiliser des francs congolais de manière à juguler le volume de la monnaie nationale en circulation et par conséquent contribuer à la stabilisation du taux. Mais ce sont des francs qu'elles ne peuvent pas utiliser à autre chose et ce sont des francs qui ne rapportent rien non plus, donc le coût pour les établissements est important.

Les banques commerciales ont payé en 2016 le prix fort de la politique monétaire. Vous ne pouvez pas compenser un déficit économique par des mesures de stricte politique monétaire. Cela ne marche qu'un temps », réplique Yves Cuypers, directeur général de la Banque Commerciale du Congo.

Malgré tout, toujours dans sa démarche pour trouver une solution, le week-end dernier, la Banque centrale du Congo a décidé de doubler son taux directeur, passant de 7 à 14%, une action qui devrait renforcer la valeur de la monnaie. Inefficace jusqu'à ce jour. Mais il semble que la situation peut toujours être sauvée. « On n'a pas encore atteint le niveau critique de l'inflation, elle est encore soutenable ». observe-t-on dans les milieux des économistes. 

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
RDC : Adoption du projet de loi des finances exercice 2018 à l’Assemblée nationale

 
La RDC signe un accord avec la société Wapcos pour le transport de l’électricité produite à Kokobola

 
Dépréciation accélérée du Franc congolais

Depuis un an déjà, la monnaie de la République démocratique du Congo, le franc congolais perd sans arrêt des points face au dollar. On en est déjà à 30% de perdu dans le rapport. Malgré toutes les mesures des autorités, la dépréciation semble
 
BGFI Bank : la triche bénie en RDC

 
Le Rassemblement opte pour une solution apaisée à la crise politique congolaise

Le Rassemblement des Forces politiques et sociales acquises au changement salue la mission de bons offices qu’a entreprise la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) visant à harmoniser les positions des uns aux autres.
 
La Banque centrale veut stopper la dépréciation du Franc congolais

La chute du franc congolais se précise. Stabilisé depuis plus de 7 ans autour de 900 francs par rapport au dollar, sa dépréciation depuis peu est telle qu'il a franchi en moins de 3 mois la barre des 1200FC au marché parallèle.
 
Le gouvernement démonte la Gécamines sur la transaction entre Freeport et China Molybdenum

 
La RDC et la Tanzanie signent un MoU pour explorer et développer en commun les hydrocarbures du lac Tanganyika

Mardi 6 octobre 2916, à Dar es Salaam, la RD Congo et la Tanzanie ont signé un mémorandum d’entente pour l’exploitation et le développement en commun des hydrocarbures contenus dans le lac Tanganyika, qui chevauche la RDC, la Tanzanie, la Zambie e
 
La SNCC a réceptionné 18 locomotives neuves pour se relancer

Les dix-huit locomotives neuves commandées pour la SNCC dans le cadre du Projet de transport multimodal (PTM) ont été officiellement présentées ce lundi 27 juillet à Lubumbashi au cours d’une cérémonie diffusée en direct à la télévision nati
 
La France et la Chine s’allient pour mieux conquérir l’Afrique et l’Asie

Le Premier ministre, Manuel Valls et son homologue chinois, Li Keqiang ont signé mardi une déclaration sur les partenariats sur les marchés tiers dans laquelle les deux pays s’engagent à conquérir ensemble des marchés en Afrique et en Asie.
 
Autour de la dissolution et liquidation des LAC: Les sénateurs s’interrogent sur la viabilité de Congo Airways

A la suite d’une question orale avec débat du sénateur Flore Musendu, la ministre du Portefeuille a éclairé la lanterne des sénateurs sur plusieurs questions, notamment celles de savoir la situation exacte actuelle de la compagnie nationale LAC du
 
RDC: reprise du trafic ferroviaire entre Kinshasa et Matadi

Le trafic ferroviaire a repris, jeudi 2 juillet, entre les villes de Kinshasa et Matadi (Bas-Congo), après environ 10 ans d’interruption. Le premier train qui a de nouveau relié ces deux villes du pays avait à son bord de nombreuses autorités du pay
 
Le forum économique RD Congo-Allemagne, Opération : séduire les investisseurs

Après avoir eu lieu en février dernier à Kinshasa, la ville de Berlin accueillera, du 8 au 11 juin 2015, la deuxième édition du forum économique RD Congo-Allemagne dont le principal est « environnement des Affaires et opportunités d’investisseme
 
RDC : Mener une action concertée pour stopper le commerce illicite des ressources naturelles

Le chef de la MONUSCO Martin Kobler, et Achim Steiner, directeur exécutif du Programme des Nations-Unies pour l'environnement (PNUE), appellent à « une utilisation rationnelle et modérée des ressources naturelles » en RD Congo. Ils l’ont fait sav
 
Le Nigérian Akinwumi Adesina élu président de la Banque africaine de développement

 
RDC: le gouverneur du Katanga invite les miniers à investir "encore plus"

 
RDC: Greenpeace dénonce le «chaos organisé» dans le secteur du bois Par RFI media Greenpeace dénonce la déforestation incontrôlée en RDC Greenpeace/DR Selon l’organisation de défense de la nature Greenpeace, le secteur du bois en RDC, qui est t

Selon l’organisation de défense de la nature Greenpeace, le secteur du bois en RDC, qui est toujours en train de se reconstruire après des décennies de guerre, est particulièrement peu réglementé. Selon l’ONG Transparency International, en 2014,
 
Le FMI appelle à de gros efforts en RDC

Le Fonds monétaire international (FMI) est « impressionné » par les progrès réalisés par la République démocratique du Congo mais estime que Kinshasa à encore de gros efforts à fournir pour « maintenir la stabilité économique » et « lutter
 
Le gouvernement ordonne le remplacement des responsables de la DGDA au Katanga

 
Bras de fer entre Orrick et la Banque mondiale autour d'Inga III

Le projet de barrage hydroélectrique Inga III en RD Congo est l'objet depuis quelques mois de vives
 
RDC : Mise en place d’une nouvelle procédure de l’import-export

Le commerce transfrontalier entre Kinshasa et Brazzaville, à la gare fluviale de Kinshasa, est dés
 
RDC : Gestion déséquilibrée du budget de l’Etat 2013

Réunis en assemblée plénière jeudi 2 octobre au Palais du peuple à Kinshasa, les députés nat
 
RD Congo : un budget 2015 plus ambitieux que celui du gouvernement

 
Détournements d’importantes sommes d’argent à la BIAC

 
Exploitation sauvage des forêts en RDC

Les forêts congolaises continuent de faire l’objet d’une exploitation sauvage. On en veut pour
 
La redevance minière ne contribue pas significativement aux recettes de l’Etat

« La redevance minière, qui est le deuxième plus grand flux ou deuxième plus grand acte généra