Actualités : www.lappelafricain.com  / Politique
La dépouille du leader Etienne Tshisekedi reste en Belgique jusqu’à nouvel ordre

La famille d'Étienne Tshisekedi a reporté le retour de sa dépouille en RDC. Pourtant, des travaux d’aménagement d'un site où devrait être enterré l'opposant avaient été lancés dans le cimetière désaffecté de la Gombe. Des travaux stoppés nets hier, a annoncé le ministère provincial qui prend acte de la décision de la famille d'Étienne Tshisekedi.  Les militants de l'UDPS ne veulent pas de ce lieu et exigent que leur leader soit enterré au siège de son parti à Limete, l'un des quartiers de Kinshasa, où ils veulent ériger un mausolée.  

Divergences au sein du Rassemblement

Le décès de l'opposant Etienne Tshisekedi a ravivé les conflits autour de la mise en application de l'accord du 31 décembre. Or, le pays connaît des cycles de violences depuis des décennies. Le contrôle des nombreuses ressources minières constitue un des enjeux de ces troubles. Et de plus en plus d'observateurs soupçonnent certains pays voisins d'en tirer profit.

Fin février, le président ougandais Yoweri Museveni inaugurait officiellement la première raffinerie du pays. Une raffinerie suspectée de se rendre complice des contrebandiers, n'étant pas très regardante sur l'origine de son or selon Ernest Mpararo, secrétaire exécutif de la Ligue Congolaise de lutte contre la corruption. 

Il en est de même pour le Rwanda dont le coltan est devenu la matière première bien exportée à partir de ce pays alors qu’il n’est vraiment pas le producteur. 

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie