Actualités : www.lappelafricain.com  / Politique
RDC: un projet de loi sur les associations inquiète la société civile

En RDC, les ONG congolaises comme internationales pourraient sous peu être soumises à des conditions d'existence et d'exercice plus drastiques. Un projet modifiant la loi sur les associations allant en ce sens a été déposé au bureau de l'Assemblée nationale début octobre. Selon ce projet, plus 3 500 ONG de droit congolais ou étranger n'auraient pas de personnalité juridique et auraient bénéficié d'une loi jugée trop permissive, et contribueraient pour certaines à troubler l'ordre public.

 

Selon l'exposé des motifs, il s'agit de concilier l'exigence de l'ordre public et le principe de liberté d'association. Jusqu'ici, un simple avis technique du ministère concerné permettait à une ONG de commencer à fonctionner sans attendre l'arrêté portant octroi de la personnalité juridique.

 

Cependant, le ministère de la Justice et l'Agence nationale des renseignements disent avoir recensé pas moins de 3 569 associations sans but lucratif sans personnalité juridique, qui n'auraient pas été au bout du processus d'enregistrement ou qui n'ont pas pu ou voulu le faire. « L'ordre public est constamment troublé par des actes subversifs de certaines associations » congolaises ou étrangères, « ou même par leurs animateurs », dit ce projet.

 

Les acteurs de la société civile sont inquiets par rapport à la rhétorique de ce projet, puisqu’elle reprend les critiques du gouvernement envers toutes voix dissidentes. Sont menacées de dissolution toutes organisations accusées de porter atteinte à la sécurité, à l'ordre public, d'occasionner des troubles politiques, de jeter le discrédit sur les institutions politiques.

 

Pour les ONG étrangères : interdiction de mener des activités politiques, sans autre précision. C'est ce que Kinshasa reproche à des organisations de défense des droits de l'homme comme Human Rights Watch. Leur autorisation de fonctionner pourrait en tout cas n'être que temporaire et soumise à des conditions, sans plus de précisions.

 

C'est pas normal, c'est le ministre qui décide de la vie ou de la mort d'une association...

Rigo Géné, secrétaire général du Conseil national des ONG de développement de la RDC

Si ce projet est adopté, le ministre de la Justice aura tout pouvoir sur les ONG nationales et le Premier ministre sur les ONG internationales. Enfin, ce projet de loi devrait aussi permettre au gouvernement de savoir et de contrôler qui finance les ONG, en obligeant ces organisations à déclarer tout don de 5 000 dollars et plus, sous peine d'être dissoute.

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
PNMLS : La table ronde des partenaires pour lutte contre le VIH/sida chez les adolescents et jeunes

 
Sélection de l'Aménageur Strategos

 
Travaux de la Clôture ZES pilote

Après la phase d’expropriation et d’indemnisation des propriétaires de parcelles se trouvant dans la concession abritant la Zone Economique Spéciale pilote de Maluku, le Ministre de l’Industrie, Son Excellence Monsieur Marcel ILUNGA LEU, a procé
 
JMS 2018 : LE PNMLS A ORGANISÉ LA CÉRÉMONIE DE LANCEMENT OFFICIEL DE LA 30è JOURNÉE MONDIALE DU SIDA À KINDU, DANS LA PROVINCE DE MANIEMA

Le PNMLS a organisé la cérémonie de lancement officiel de la 30è JMS sous le thème «mobilisons-nous pour le dépistage du VIH afin d’en finir avec le sida »
 
Visite ZES de Nkok au Gabon

Une délégation de l’AZES a effectué un voyage d’étude dans la Zone Economique à Régime Privilégié (ZERP) de NKOK, au Gabon, du 31 octobre au 03 novembre 2018.
 
Commission avantages fiscaux ZES

 
Journée Mondiale du SIDA 2017

Le monde entier  commémore chaque  1er décembre, la Journée   Mondiale du Sida JMS. Cette année, le thème national retenu pour la 30ième édition est « Tous ensemble, pour le dépistage du VIH, le traitement antirétroviral et l’accès à l
 
Commission d'octroi du Statut ZES

L’Agence des Zones Economiques Spéciales (AZES) a procédé hier jeudi 12 octobre 2017  à la mise en place des différents Sous-commissions devant examiner les demandes d’octroi du statut de Zone Economique Spéciale (ZES) et présenter à la Commi
 
Séminaire - 28 Juillet au 04 Août

 
Conférence sur Les zones économiques spéciales