Actualités : www.lappelafricain.com  / Politique
MONUSCO : Conférence de presse du 8 novembre 2017

Le Porte parole intérimaire de la mission onusienne en RDC, Florence Marchal, a animé mercredi 8 novembre 2017 la traditionnelle conférence de presse hebdomadaire. En voici le propos liminaire :

« C’est demain que débutera à Kavumu, dans la province du Sud-Kivu,le procès pour crimes contre l'humanité par viol et enlèvement, meurtre et participation à un mouvement insurrectionnel de 18 accusés, dont un député provincial. Le procès, qui est mené par le tribunal militaire de Bukavu, se déroulera dans le cadre d’audiences foraines qui devraient durer jusqu’au 26 novembre prochain.

Pour rappel, de mai 2013 à 2016, au moins 51 enfants ont été victimes d'enlèvement et soumis à des violences sexuelles par des inconnus soupçonnés d'être des miliciens à Kavumu dans le territoire de Kabare. Au moins deux enfants sont morts des suites de ces violations.

La MONUSCO a suivi cette affaire de près et a apporté un soutien technique, logistique et financier au fil des étapes de l’instruction en documentant ces violations, en protégeant les victimes et les témoins et en organisant des missions d’enquêtes conjointes aux côtés de la justice congolaise.

La tenue des audiences foraines est également soutenue par la MONUSCO qui a aussi mis en place un plan de protection afin que les

46 victimes et 20 témoins mentionnés ne soient pas inquiétés. En outre, la Mission assistera à ce procès.

Du changement au sein de l’équipe dirigeante des Nations Unies en République démocratique du

Congo avec la prochaine arrivée de Mme Kim Bolduc que le Secrétaire général a nommée au poste de Représentante spéciale adjointe auprès de la MONUSCO.

Kim Bolduc assumera également les fonctions de Coordonnatrice résidente des Nations Unies et de

Coordonnatrice humanitaire et Représentante résidente du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

Mme Bolduc succède à M.

Mamadou Diallo.

Elle arrive à ce poste avec plus de 30 années d’expérience dans les domaines du développement international et de l’humanitaire. Nous lui souhaitons la bienvenue ».

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
Riposte au VIH/SIDA dans la province du KASAI ORIENTAL en 2017

 
Riposte au VIH/SIDA dans la province du TANGANYIKA en 2017

Rapport de Riposte au VIH/SIDA dans la province du TANGANYIKA en 2017
 
Secteur Culture et Médias

Il est composé des Ministères suivants : Ministère la Culture et des Arts, Ministère de la Communication et Média et le Ministère des Postes des Télécommunications et Nouvelles Technologies de Communication etde l’Informations. Le Ministère Lea
 
Lancement de l’Initiative All in en RDC : Tous, sauvons les adolescents !

 
Journée Portes Ouvertes au Secrétariat Exécutif National du PNMLS

 
Présentation du PNMLS

Organe de coordination de la lutte contre le VIH/sida en RDC sous la Haute-autorité de S.E le Président de la République, le PNMLS a été créé par décret présidentiel le 17 mars 2004.
 
Pourquoi le PNMLS

Les 1er cas de VIH en RDC ont été diagnostiqués en 1983, et reconnu par le gouvernement dès 1984. Un projet a été soutenu dès 1984 par un centre de recherche. Comme dans la plupart des pays,
 
Que fait le PNMLS ?

Mobiliser tous les partenaires sociaux (secteurs public, privé et société civile) pour leur engagement effectif dans la lutte contre le VIH/sida et les IST
 
Organisation du PNMLS

Le PNMLS est organisé au niveau national comme provincial autour de deux organes : un organe politique d’orientation et de décision et un organe technique de gestion et de mise en œuvre.