Actualités : www.lappelafricain.com  / Politique
RDC : après la publication, la Monusco dit étudier le calendrier électoral

‘’La publication du calendrier électoral fait partie d’un processus plus global (pour la tenue des élections ndlr). Nous prenons connaissance du calendrier que nous étudions ‘’, a dit Florence Marshall, porte-parole de la Mission des Nations Unies au Congo-Kinshasa hier, mercredi 8 novembre 2017, lors de la conférence de presse hebdomadaire de cette organisation.

 

Appui majeur de la Commission Electorale Nationale Indépendante sur divers plans, principalement  logistique, la mission onusienne compte, toujours,  apporter son apport pour que le processus électoral ne se bute à une impasse face aux contraintes logistiques. C’est là même une des missions de la Monusco d’après sa feuille de route en République Démocratique du Congo comme décrit dans la toute dernière résolution de l’ONU. Lors de la publication du calendrier électoral le dimanche 5 novembre 2017, la Centrale électorale congolaise avait pris soin de souligner que le chronogramme dévoilé, pour se concrétiser, dépend de la résolution des contraintes, estimées à plus de 15, d’ordre légal, financier, logistique, et Cie. Et, la Monusco a été nommément cité comme étant une des organisations sur les épaules de qui reposait une part de responsabilité quant aux défis logistiques pour pouvoir amener le peuple congolais devant les urnes le 23 décembre 2018. Fort de tout cela, la Monusco semble rester dans la droite ligne dictée par New York, celle de soutenir, avec tous les moyens du bord, la CENI dans sa lourde tâche d’organiser les joutes électorales en RDC. Au chapitre de l’expression d’opinion sur la nature et la pertinence de l’almanach publié par Nangaa et ses compères, la Mission des Nations Unies  serait en train de scruter cette nouvelle feuille de route qui trace le schéma critique vers les élections au Congo-Kinshasa. Certainement, examen terminé, la mission onusienne déliera sa langue.

 

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
Riposte au VIH/SIDA dans la province du KASAI ORIENTAL en 2017

 
Riposte au VIH/SIDA dans la province du TANGANYIKA en 2017

Rapport de Riposte au VIH/SIDA dans la province du TANGANYIKA en 2017
 
Secteur Culture et Médias

Il est composé des Ministères suivants : Ministère la Culture et des Arts, Ministère de la Communication et Média et le Ministère des Postes des Télécommunications et Nouvelles Technologies de Communication etde l’Informations. Le Ministère Lea
 
Lancement de l’Initiative All in en RDC : Tous, sauvons les adolescents !

 
Journée Portes Ouvertes au Secrétariat Exécutif National du PNMLS

 
Présentation du PNMLS

Organe de coordination de la lutte contre le VIH/sida en RDC sous la Haute-autorité de S.E le Président de la République, le PNMLS a été créé par décret présidentiel le 17 mars 2004.
 
Pourquoi le PNMLS

Les 1er cas de VIH en RDC ont été diagnostiqués en 1983, et reconnu par le gouvernement dès 1984. Un projet a été soutenu dès 1984 par un centre de recherche. Comme dans la plupart des pays,
 
Que fait le PNMLS ?

Mobiliser tous les partenaires sociaux (secteurs public, privé et société civile) pour leur engagement effectif dans la lutte contre le VIH/sida et les IST
 
Organisation du PNMLS

Le PNMLS est organisé au niveau national comme provincial autour de deux organes : un organe politique d’orientation et de décision et un organe technique de gestion et de mise en œuvre.