Actualités : www.lappelafricain.com  / Afrique
Zimbabwe/Robert Mugabe : une retraite bien dotée

Au Zimbabwe, l'ex-président Robert Mugabe partirait à la retraite avec un « package » de près de 10 millions d'euros. C'est ce que révèle la presse zimbabwéenne, ce dimanche 26 novembre, citant des hauts responsables de la Zanu-PF, le parti au pouvoir. Sous la pression de la rue et des militaires, l'ex-homme fort du Zimbabwe a accepté quitter le pouvoir cette semaine après 37 ans de règne.

 

Selon un haut responsable de la Zanu-PF, 5 millions de dollars vont être versés immédiatement à l'ex-président Robert Mugabe, en plus d’un salaire de 150 000 dollars, chaque année, jusqu'à sa mort. Après son décès, Grace, sa femme, touchera la moitié de ce salaire pour le reste de sa vie.

 

En plus de cette allocation, le gouvernement s'engage à payer les frais médicaux de l’ex-président, âgé de 93 ans, ainsi que ses frais de voyage à l'étranger. Robert Mugabe se rend à Singapour plusieurs fois par an pour se faire soigner. Enfin, seront ajoutés à cela, les coûts liés à sa sécurité, ce qui représente, en tout, un « package » évalué à 10 millions de dollars.

 

Le couple peut également continuer à résider dans leur maison Blue Roof, dans le quartier de Borrowdale, à Harare, une résidence de 25 chambres évaluée à 10 millions de dollars.

 

Le secrétaire général du MDC, principal parti d'opposition, a réagi. Pour Douglas Monzora, l'ex-président a droit à un salaire comme tout ex-chef de l’Etat mais « le payement de 5 millions d'euros supplémentaires est inutile et ressemble fortement à un pot-de-vin ».

 

L'annonce a fait réagir la population. C'est beaucoup, s'exclame un Zimbabwéen, chauffeur de taxi qui gagne 200 dollars par mois.  « Ah c'est beaucoup. Moi je pense que c'est normal de lui donner quelque chose, il a beaucoup travaillé il le mérite. Mais ça devrait être juste un montant et après c'est fini. Mais lui donner un salaire tous les mois, alors que le pays n'a pas d'argent, c'est trop. » Mais pour de nombreux Zimbabwéens, ce qui bloque, c'est le salaire qui sera versé à Grace Mugabe, l'épouse de l'ex-chef de l'Etat quand il sera décédé. Un salaire inacceptable pour Roseline, femme de ménage : « C'est beaucoup d'argent. Ils ont déjà tellement pris. Et j'ai l'impression qu'ils vont encore prendre le peu qu'il nous reste. Grace a déjà tellement dépensé d'argent qui est à nous et qui aurait dû nous revenir. Alors la payer, alors qu'elle n'a rien fait, ça n'est pas juste. »

 

Robert Mugabe «savait que c'était la fin de la route»

 

Plusieurs jours après sa démission forcée, Robert Mugabe est toujours au pays et les témoignages commencent à sortir dans la presse zimbabwéenne sur son état d'esprit actuel, ainsi qu'au moment de son départ du pouvoir.

 

On apprend par exemple à la lecture du journal privé The Standard qui cite son entourage, que Robert Mugabe avait « les larmes aux yeux » quand il a accepté de céder le pouvoir. Il se serait aussi lamenté de « la trahison de ses lieutenants ». « Les gens sont des caméléons », aurait alors déclaré le vieil homme de 93 ans.

 

Fidelis Mukonori, son ami prêtre catholique qui a servi de médiateur lors des discussions avec les généraux, affirme de son côté que plusieurs jours déjà avant sa démission, Robert Mugabe « savait que c'était la fin de la route », et qu'il est apparu « soulagé » au moment de signer sa lettre.

 

Cinq jours plus tard, l'ex-président semble aller bien selon ses proches. « Il est plutôt jovial. Il se réjouit de sa nouvelle vie, de s'occuper d'agriculture et de rester dans sa maison de campagne. Il a bien pris les choses » commente son neveu Leo Mugabe, cité par l'AFP.

 

Selon lui, Grace Mugabe se consacre maintenant à son projet d'université en l'honneur de son ex-président de mari. Un projet estimé à 1 milliard de dollars et qui a fait grincer des dents lorsqu'il a été dévoilé en août dernier.

 

Robert Mugabe a de quoi être serein. Ses affaires et celles de sa famille ne seront pas inquiétées.

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
Liberia : les cinq clés de la victoire de George Weah

George Weah est le nouveau président du Liberia. L'ex-star du football a obtenu plus de 60% des voix lors du second tour qui l'opposait au vice-président sortant Joseph Boakai. La défaite de ce dernier est aussi la défaite du parti de l'ex-présidente
 
Territoires palestiniens : mouvement de colère contre la décision de Donald Trump

 
L’accord de Paris entrera en vigueur dans 30 jours

« 72 parties représentant 56,75% des émissions globales de gaz à effet de serre ont désormais ratifié l’accord de Paris. Il entrera en vigueur dans 30 jours.». C’est ce qu’a révélé Patricia Espinosa, la Secrétaire exécutive de la convent
 
Forum Pharmaceutique International/Tunis 2016

Programme 17éme Session du Forum de L'IOPA 28-29-30 Avril 2016
 
L'Assemblée Générale de la CIOPF 2015

Les Représentants des Ordres des Pharmaciens Francophones étaient réunis à l’Assemblée Générale de la Conférence Internationale des Ordres des Pharmaciens Francophon
 
Terrorisme : La CIA et le Mossad ont entrainé Abu Bakr Al-Baghdadi, l’actuel leader de l’État islamique en Irak

D’après les documents diffusés par Snowden, actuellement réfugié en Russie, la CIA et le Mossad ont entrainé Abu Bakr Al-Baghdadi, l’actuel leader de l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL). L’EIIL, qui prône le retour au «Califat »
 
Livraison des Mistrals : la France a trahi son indépendance !

L’affaire des Mistral, ces porte-hélicoptères commandés à la France par la Russie, ne cesse de faire couler l’encre. Pour régler le dilemme surgi de la non livraison de ces deux navires, la France vient de formuler des conditions que la Russie a
 
Mort de Boris Nemtsov Un assassinat "minutieusement planifié" par les services étrangers

L’opposant russe et ancien vice-Premier ministre Boris Nemtsov a été tué par quatre balles à Moscou. Son assassinat aurait été "minutieusement planifié". Différentes théories émergent pour expliquer le meurtre de l’opposant russe et ancien v
 
Sous la force de frappe des Pro-russes, les troupes ukrainiennes battent en retraite

Est-Ouest. La logique de confrontation paraît l’emporter dans l’Est de l’Ukraine. Chaque camp est encouragé dans sa surenchère : Moscou soutient les rebelles pour ne pas abandonner ses intérêts sans contrepartie ; Washington appuie les loyalist
 
L'Est de l'Ukraine, un terrain d’affrontement américano-russe ?

Selon l’Occident, alors que Moscou livre depuis des mois des équipements militaires aux pro-russes du Donbass, Washington envisage aussi désormais de faire la même chose avec l'armée ukrainienne. Au risque de tomber dans l'escalade, si l’on n
 
Relance d'une 3ème guerre mondiale : La suprématie militaire russe reste inégalable

L’Otan pousse l’UE vers une nouvelle Guerre froide. Et la crise ukrainienne est le prétexte idéal de l’Alliance Atlantique (L’Otan) pour pousser les Européens à augmenter leur budget militaire, et à financer cette augmentation par la vente au
 
Washington bientôt dans son propre piège

La Russie réagit dans la guerre économique que lui livre l’Otan à la manière dont elle l’aurait fait dans une guerre classique, signale Thierry Meyssan, un journaliste spécialiste des mouvements militaires. Elle s’est laissée atteindre par des
 
Vers la disparition de l’Ukraine !

 
Vol MH 370 : les Etats-Unis soupçonnés d’avoir abattu le Boeing 377 ?

Neuf mois après la disparition du vol MH 370, la théorie selon laquelle le Boeing aurait été neutralisé par l’armée américaine pour éviter qu’il ne s’écrase sur la base militaire de Diego Garcia refait surface.
 
Poutine à la presse : « La Russie a raison, les Occidentaux ont tort et la stratégie en Ukraine est la bonne »

Plus de trois heures auront été nécessaires au président russe Vladimir Poutine pour brosser un tableau complet de la Russie et du monde lors de sa 10e grande conférence de presse, rapporte la presse russe. La situation économique, l'Ukraine, les sa
 
Poutine intransigeant face à la pression occidentale

"Si pour certains pays européens la fierté nationale est une notion oubliée depuis belle lurette et la souveraineté, un luxe inabordable, pour la Russie la souveraineté nationale réelle est une condition sine qua non de son existence", a indiqué le
 
L’Afrique du Sud accuse Israël de «défier le monde entier»