Actualités : www.lappelafricain.com  / Politique
UDPS/Tshibala : le congrès du parti en ligne de mire

Après trois jours de réflexion, le conclave de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), courant Bruno Tshibala Nzenze, s’est clôturé le vendredi 1er décembre à Kinshasa.  

En effet, au terme de ces assises axées sur le thème «La normalisation de la vie du parti, la réconciliation et la revitalisation de l’UDPS vers la tenue du congrès », les participants ont recommandé notamment la tenue du congrès extraordinaire du parti dans un délai ne dépassant pas 30 jours pour élire  le nouveau président et surtout unifier le parti avec tous les membres, rapatrier le corps du défunt président du parti Etienne Tshisekedi wa Mulumba pour son « enterrement digne à Kinshasa », redynamiser la commission électorale du parti en vue de la victoire de l’UDPS à toutes les élections, notamment, celles du 23 décembre 2018.

Dans son discours de clôture du conclave, le Premier Ministre Bruno Tshibala Nzenze, a exprimé sa joie d’avoir balisé le chemin conduisant au congrès du parti.

 

 

 

« (…) ce conclave vise avant tout à concrétiser la volonté exprimée par la base de l’UDPS, à travers toutes les provinces du pays, de voir se déclencher le processus devant conduire à la tenue du congrès de réunification et consolidation des acquis du combat de l’UDPS(…) », a souligné le plus vieux compagnon de lutte d’Etienne Tshisekedi.

Et de poursuivre : «(…) L’UDPS qui est le procureur de la démocratie dans notre pays est et demeure un patrimoine précieux qui doit être préservé à tout prix. C’est-à-dire mis à l’abri de toute action qui galvauderait son statut historique. Je l’ai dit pour être resté en permanence 36 ans au front. L’UDPS restera notre sentier lumineux vers le bonheur du peuple. C’est pourquoi, nous disons avec raison : le peuple d’abord » Avant de conclure : « (…) Etant compagnon de lutte d’Etienne Tshisekedi et secrétaire général auprès du président du parti, j’ai la responsabilité historique de ne pas laisser l’UDPS s’effondrer ou le laisser être récupéré par des intérêts mesquins contraires à la philosophie du parti (…) Je lance un appel à tous les enfants égarés où qu’ils se trouvent de revenir à la maison (…) il n’existe pas de crise que les hommes ne peuvent surmonter (…) Nous ne pouvons pas nous permettre d’aborder les échéances électorales à venir en ordre dispersé (…) l’heure est pour l’unité, la réconciliation et la restructuration de l’UDPS (...) »

A noter que les membres du Conseil national provisoire ont été installés afin de préparer le congrès du parti.

 

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie