Actualités : www.lappelafricain.com  / Politique
MONUSCO: au moins 14 casques bleus tués par des présumés rebelles ADF

L’attaque lancée par des présumés rebelles ougandais des ADF contre une base de la compagnie opérationnelle de la Force de la MONUSCO à Semuliki dans le territoire de Beni (Nord-Kivu) a fait jeudi 7 décembre 2017 au moins 14 casques bleus et 5 soldats des FARDC tués. Cette attaque a débouché sur un combat violent entre les présumés éléments d’ADF d’une part, et d’autre part, les Forces de la MONUSCO et des FARDC, a indiqué un communiqué de la mission onusienne publié vendredi 8 décembre. 

Selon le rapport initial, quatorze casques bleus de la MONUSCO et cinq soldats des FARDC ont été tués, précise le communiqué, ajoutant que 53 casques bleus ont été blessés dans cet incident.

Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies en RDC et Chef de la MONUSCO, Maman Sidikou, a vivement condamné cette attaque contre les soldats de la paix :

«Je tiens à transmettre mes sincères condoléances aux familles  des casques bleus qui ont perdu leurs vies ou ont été blessés au service de la paix en République démocratique du Congo au cours des dernières heures. Je condamne avec la dernière énergie cette attaque mortelle contre les casques bleus des Nations unies et les soldats des FARDC. Les attaques dirigées contre ceux qui œuvrent au service de la paix et la stabilité en République démocratique du Congo sont des attaques lâches et constituent de graves violations. »

Selon lui, la MONUSCO fera tout ce qui est en son pouvoir pour que les auteurs de l’attaque soient traduits en justice et répondent de leurs actes ignobles.

 

La MONUSCO et les FARDC sont en train de coordonner une réponse conjointe, selon le même document. La MONUSCO est également en train d’assurer des évacuations médicales et d’évaluer la situation sécuritaire dans le territoire.

 

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
Riposte au VIH/SIDA dans la province du KASAI ORIENTAL en 2017

 
Riposte au VIH/SIDA dans la province du TANGANYIKA en 2017

Rapport de Riposte au VIH/SIDA dans la province du TANGANYIKA en 2017
 
Secteur Culture et Médias

Il est composé des Ministères suivants : Ministère la Culture et des Arts, Ministère de la Communication et Média et le Ministère des Postes des Télécommunications et Nouvelles Technologies de Communication etde l’Informations. Le Ministère Lea
 
Lancement de l’Initiative All in en RDC : Tous, sauvons les adolescents !

 
Journée Portes Ouvertes au Secrétariat Exécutif National du PNMLS

 
Présentation du PNMLS

Organe de coordination de la lutte contre le VIH/sida en RDC sous la Haute-autorité de S.E le Président de la République, le PNMLS a été créé par décret présidentiel le 17 mars 2004.
 
Pourquoi le PNMLS

Les 1er cas de VIH en RDC ont été diagnostiqués en 1983, et reconnu par le gouvernement dès 1984. Un projet a été soutenu dès 1984 par un centre de recherche. Comme dans la plupart des pays,
 
Que fait le PNMLS ?

Mobiliser tous les partenaires sociaux (secteurs public, privé et société civile) pour leur engagement effectif dans la lutte contre le VIH/sida et les IST
 
Organisation du PNMLS

Le PNMLS est organisé au niveau national comme provincial autour de deux organes : un organe politique d’orientation et de décision et un organe technique de gestion et de mise en œuvre.