Actualités : www.lappelafricain.com  / Politique
MONUSCO: au moins 14 casques bleus tués par des présumés rebelles ADF

L’attaque lancée par des présumés rebelles ougandais des ADF contre une base de la compagnie opérationnelle de la Force de la MONUSCO à Semuliki dans le territoire de Beni (Nord-Kivu) a fait jeudi 7 décembre 2017 au moins 14 casques bleus et 5 soldats des FARDC tués. Cette attaque a débouché sur un combat violent entre les présumés éléments d’ADF d’une part, et d’autre part, les Forces de la MONUSCO et des FARDC, a indiqué un communiqué de la mission onusienne publié vendredi 8 décembre. 

Selon le rapport initial, quatorze casques bleus de la MONUSCO et cinq soldats des FARDC ont été tués, précise le communiqué, ajoutant que 53 casques bleus ont été blessés dans cet incident.

Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies en RDC et Chef de la MONUSCO, Maman Sidikou, a vivement condamné cette attaque contre les soldats de la paix :

«Je tiens à transmettre mes sincères condoléances aux familles  des casques bleus qui ont perdu leurs vies ou ont été blessés au service de la paix en République démocratique du Congo au cours des dernières heures. Je condamne avec la dernière énergie cette attaque mortelle contre les casques bleus des Nations unies et les soldats des FARDC. Les attaques dirigées contre ceux qui œuvrent au service de la paix et la stabilité en République démocratique du Congo sont des attaques lâches et constituent de graves violations. »

Selon lui, la MONUSCO fera tout ce qui est en son pouvoir pour que les auteurs de l’attaque soient traduits en justice et répondent de leurs actes ignobles.

 

La MONUSCO et les FARDC sont en train de coordonner une réponse conjointe, selon le même document. La MONUSCO est également en train d’assurer des évacuations médicales et d’évaluer la situation sécuritaire dans le territoire.

 

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie