Actualités : www.lappelafricain.com  / Politique
RDC: la FIDH dénonce la "planification" de massacres par des forces de sécurité et une milice

La Fédération internationale des droits de l'Homme (FIDH) a accusé mercredi des forces de sécurité congolaises et une milice soutenue par l'armée d'avoir "planifié" des massacres relevant de "crimes contre l'humanité" contre une ethnie du Kasaï (centre de la RDC).Des violences d'une "ampleur et d'une gravité sans précédent" ont été perpétrées dans cette région entre mars et juillet, ont rapporté dans un rapport de 100 pages publié mercredi la FIDH, basée à Paris, et ses organisations partenaires en RDC.

Les provinces du Kasaï se sont embrasées en septembre 2016 après la mort d'un chef coutumier, Kamuina Nsapu, dans un assaut des forces de sécurité, déclenchant des affrontements avec la milice du même nom, qui ont fait plus de 3.300 morts, selon l'Eglise catholique.  

L'ONU a recensé 87 fosses communes et 1,4 million de déplacés."Entre au moins fin mars et juin 2017, les populations de l'ethnie luba ont été massacrées dans plusieurs dizaines de villages du territoire de Kamonia (sud de la province du Kasaï) en raison de leur ethnie, de leur supposée affiliation politique à l'opposition et de leur appartenance ou soutien supposé" à Kamuina Nsapu, dénonce le rapport.Ces crimes "ont été planifiés, dirigés et menés par des agents de l'Etat congolais" (armée et police) et "la milice Bana Mura", soutenue par l'armée, selon l'organisation, qui ajoute :

Ils "ont été perpétrés principalement à des fins politiques et relèvent de crimes contre l'humanité".Ces témoignages ont été recueillis en juillet dans le nord de l'Angola voisin auprès de 64 réfugiés, en majorité des Luba, rescapés de massacres dans le territoire de Kamonia.

Des photographies de réfugiés, victimes d'amputations des bras ou de graves brûlures, ont été insérées dans ce rapport.Selon la FIDH, des éléments de Kamuina Nsapu ont perpétré de graves exactions, notamment des "exécutions sommaires, souvent sous la forme de décapitations".Puis, "après des semaines d'affrontements intermittents (...), les forces de défense et de sécurité congolaises ont déclenché des actes de représailles disproportionnés, et ne visant pas uniquement cette milice", dénonce la FIDH.Des militaires ou policiers "auraient par ailleurs procédé à des dizaines d'exécutions sommaires de civils".

Plusieurs femmes attaquées par la milice Bana Mura fin avril dans la localité de Cinq témoignent des viols et de sévices sexuels. Des enfants ont été tués à coup de machette par des miliciens.La FIDH a compilé une liste d'"au moins 50 noms de présumés responsables" (éléments de l'armée, de la police, des Bana Mura, autorités locales...) des crimes commis sur le territoire de Kamonia, et se réserve le droit de la transmettre à la Cour pénale internationale ou d'autres institutions.

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
COMMUNIQUE OFFICIEL

Le Conseil National de l'Ordre des Pharm
 
DECISION DU CNOP N°003/2018

Le Bureau du Conseil National de l'Ordre des Pharmaciens vient d'actualis
 
DISCOURS DU PRESIDENT DU CNOP AUX JOURNEES PHARMACEUTIQUES CONGO-RDC

 
LE PRESIDENT DU CNOP RECU EN AUDIENCE A LA PRIMATURE

Le Président du Conseil National de l'Ordre des Pharma
 
AMPICILLINE ORALE, LE SECRETAIRE GENERAL A LA SANTE REJOINT LE CNOP DE LA RDC AVEC SA NOTE CIRCULAIRE

Le Secrétaire Général à la santé trouve injustifiable, tant sur le plan scientifique, éthique et de santé publique
 
SESSION ORDINAIRE DU CNOP DU MOIS DE MAI 2018

Le Conseil National de l’Ordre des Pharmaciens réunit en session Ordinaire
 
VISITE DU PRESIDENT DU CNOP AU CPOP HAUT KATANGA

e Président du Conseil National de l’Ordre des Pharmaciens, Ph. Faustin M. KABEYA a e
 
DECISION DU CNOP N°001 DU 14 MAI 2018

Le bureau du Conseil National de l'Ordre des Pharmaciens vient
 
SIGNATURE DU PROTOCOLE D'ACCORD CONGO-RDC

Signature du Protocole d'accord entre
 
COMMUNIQUE PORTANT INTERDICTION DE COMMERCIALISER L'AMPICILLINE...

Communiqué portant interdiction
 
MESSAGE DU PRESIDENT DU CNOP

Message du Président du Conseil National de l'Ordre des
 
VISITE DE TRAVAIL AUX CPOP DU NORD ET DU SUD-KIVU

Du 12 au 18 Décembre 2017, le Président du CNOP, le Ph. KABEYA MUKENDI Faustin a effectué une mission aux CPOP du Nord et Sud-Kivu
 
MESSAGE DU PRESIDENT DU CNOP

MESSAGE DU PRESIDENT DU CNOP A L’OCCASION DU 26ème ANNIVERSAIRE DE L’ORDRE Mesdames et Messieurs les Phar
 
MESSAGE DE VOEUX

 
COMMUNIQUE N°010 DU 06 Décembre 2016

 
APPEL DE L'ORDRE DES PHARMACIENS A LA PAIX ET A LA CONCORDE

 
DECISIONS ET COMMUNIQUE DE L'ORDRE DES PHARMACIENS

Liste des Décisions et Commun
 
25ème ANNIVERSAIRE DE L'ORDRE DES PHARMACIENS

A l’occasion du 25ème anniversaire de l’Ordre des Pharmaciens, le Président du Conseil National a te
 
Forum Pharmaceutique International/Tunis 2016

Programme 17éme Session du Forum de L'IOPA 28-29-30 Avril 2016
 
Enquête sur l'état des lieux de l'exercice de la Pharmacie

Sous le haut patronage du Ministre de la Santé Publique, l’Ordre des Pharmaciens effectue une enquête sur l’état des lieux de l’exercice de la P
 
L'Assemblée Générale de la CIOPF 2015

Les Représentants des Ordres des Pharmaciens Francophones étaient réunis à l’Assemblée Générale de la Conférence Internationale des Ordres des Pharmaciens Francophon
 
Le Président du CNOP au Palais de la Nation

Le Président de la République S.E. Joseph KABILA KABANGE a échangé avec les Représentants de la Société Civile de la RDC dont l’Ordre des Pharmaciens représenté