Actualités : www.lappelafricain.com  / Politique
Kinshasa : Bruno Tshibala visite les lieux des sinistres après les pluies diluviennes

À la tête d’une forte délégation gouvernementale, Bruno Tshibala a fait la ronde de la ville de Kinshasa le 8 janvier, visitant les différents sites où les pluies  torrentielles ont causé la mort de 45 personnes, selon le bilan établi officiellement. Dans sa tournée, le Premier ministre a aussi visité certaines érosions qui menacent dangereusement des édifices et infrastructures routières de la capitale. Tout a commencé par la visite de l’orphelinat « Le Cœur d’une mère », situé sur l’avenue Amato, au quartier GB, dans la commune de Ngaliema. Sur place, le chef du gouvernement s’est enquis de la situation, recevant des responsables de l’orphelinat des explications sur la circonstance de la mort de quatre orphelins, survenue dans la nuit du 3 au 4 janvier.  La deuxième étape était la parcelle d’une maman qui a perdu cinq enfants sur l’avenue Biboanga II, au quartier Makelele, dans la commune de Bandalungwa. Là aussi, des explications ont été fournies à Tshibala Nzenzhe. Le cortège s’est ensuite ébranlé vers Badiadingi où une érosion, qui a détruit des maisons,  a tendance à s’élargir vers la route de Matadi. Là de même, Bruno Tshibala, toujours à la tête de la délégation, a vu de ses propres yeux le niveau du dégât que cause l’érosion. La visite de la paroisse catholique Saint Maximilien, au quartier Nfafani, dans la commune de Selembao a constitué la quatrième étape de la tournée. Après les dernières pluies, l’église Saint Maximilien est menacée par une grande érosion au point qu’elle n’est plus qu’à un mètre du précipice. Le bourgmestre de cette contrée ainsi que le curé de la paroisse en ont profité pour présenter toutes leurs doléances. Amorçant son retour, le cortège a fait une escale sur l’avenue Biangala, à Lemba Salongo où la route est coupée en deux et où le directeur général de l’Office des voiries et drainage (OVD), Benjamin Wenga et le bourgmestre de la commune de Lemba, Toussaint Kaputu, ont montré au chef de l’exécutif toute l’importance que revêt ladite avenue. Le point de chute de la tournée était Limete 1ère rue. Sur le pont se trouvant sur la rocade, à côté de l’Université canadienne, Benjamin Wenga a expliqué au Premier ministre la nécessité de curer la rivière Kalamu, ce qui évitera aux habitants du quartier Mososo des inondations. D’après les habitants de cette partie de la ville, leurs maisons étaient complétement noyées dans des eaux lors des dernières pluies. Tshibala et sa suite ont aussi constaté que les bouteilles de boissons sucrées constituent un sérieux problème environnemental. De retour à la Primature, le chef du gouvernement a réuni ses collaborateurs pour faire le point. Parmi les membres du gouvernement qui étaient sur le terrain figurent Ramazani Shadary, Basile Olongo, Joseph Kokonyangi, Papy Mantezolo, Maguy Kiala, Ingele Ifoto, Chantal Safu…

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
La Cenco dénonce les attaques lancées contre sa hiérarchie et soutient Mgr Monsengwo

La Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) a dénoncé jeudi les attaques lancées notamment par des "responsables des institutions de la République" contre l'Eglise catholique et sa hiérarchie, en particulier le cardinal Laurent Monsengwo Pa
 
La Cenco dénonce les attaques lancées contre sa hiérarchie et soutient Mgr Monsengwo

La Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) a dénoncé jeudi les attaques lancées notamment par des "responsables des institutions de la République" contre l'Eglise catholique et sa hiérarchie, en particulier le cardinal Laurent Monsengwo Pa
 
RDC: les laïcs catholiques veulent une marche pacifique le 31 decembre 2017

 
RDC : des centaines de milliers d'enfants souffrent de malnutrition

 
Pas de vie au Congo Kinshasa !

 
Effondrement d’un immeuble à Kinshasa : la famille des victimes exige des sanctions sévères

 
La RDC est-elle encore la capitale mondiale du viol ?

 
Kalamba Malandi encourt 20 ans de prison ferme pour tentative de viol sur mineure

Une affaire à dormir debout que celle d’un grand-père maternel qui tente de violer sa petite fille mineure de 16 ans. En effet, le sieur Kalamba Malandi, âgé de 65 ans et résidant au n° 4 de l’avenue Gemena, quartier Matadi Mayo, commune de Mont
 
La RDC va autoriser le départ de 32 enfants adoptés par des couples étrangers

La République démocratique du Congo est prête à autoriser le départ dès la semaine prochaine de 32 enfants congolais adoptés que des couples étrangers n'avaient pas pu récupérer suite à un gel des sorties décidé en 2013, a-t-on appris vendred
 
Tomberez-vous amoureux d'un(e) inconnu(e) avec ces 36 questions ?

A l'occasion de la Saint-Valentin, francetv info tente de percer les mystères de l'amour. Et si la solution pour tomber amoureux se trouvait au cœur d'une expérience psychologique menée dans les années 1990 ? L'expérience psychologique menée il y a
 
La fête cotérique des élus dans le gouvernement

Depuis des lustres, lorsque quelqu’un est nommé ministre en République démocratique du Congo (RDC), avant même qu’il n’entre en fonction et dévoile son programme d’activités, sa résidence est prise d’assaut par ses proches. C’est la gra
 
Beni : le lynchage par la foule, un autre mode vie

L'insécurité de Beni ne date pas d'aujourd’hui. Elle est récurrente depuis trois ans avant mêm
 
RDC: des centaines de magistrats en grève "illimitée" pour obtenir une hausse de salaire

 
Code de famille : Pas de mariage pour tous en RDC, tranche le Sénat

« Tout individu a le droit de se marier avec la personne de son choix, de sexe opposé et de fonde
 
RDC : L’émancipation de la femme est devenue une réalité ?

En République démocratique du Congo, gouverner n’est pas l’affaire des seuls hommes. Il est de
 
Démantèlement d’une filière de faussaires congolais de Brazzaville à Paris

 
RDC : La milice Bakata-Katanga menace d'exterminer les pygmées du Katanga

Bantous et pygmées s’affrontent régulièrement au Nord-Katanga malgré plusieurs efforts de réc
 
Remise des clés aux bénéficiaires du Programme « Esprit de vie » : Matata