Actualités : www.lappelafricain.com  / Sports
CHAN 2018: la succession de l’équipe de la RDC est ouverte

La cinquième d’édition du Championnat d’Afrique des nations (CHAN 2018) se déroule du 13 janvier au 4 février 2018 au Maroc. Le tenant du titre, l’équipe de la RD Congo, est absente du tournoi. La phase finale de ce CHAN 2018 s’annonce donc ouverte.Après la Côte d’Ivoire (2009), le Soudan (2011), l’Afrique du Sud (2014) et le Rwanda (2016), c’est au tour du Maroc d’organiser le Championnat d’Afrique des nations.La cinquième édition de cette compétition, réservée aux joueurs évoluant dans leur pays, devait initialement avoir lieu au Kenya. Mais des retards dans l’organisation ont poussé la Confédération africaine de football à délocaliser ce CHAN 2018.L’équipe du Maroc parmi les favorisC’est une chance supplémentaire pour l’équipe marocaine de remporter pour la première fois de son histoire la « CAN des joueurs locaux ». Les « Lions de l’Atlas » pourront en effet compter sur le soutien de leur public et sur l’absence de deux anciens vainqueurs du tournoi, la RD Congo (2009 et 2016) et la Tunisie (2011).Le football marocain a retrouvé des couleurs grâce à la qualification de son équipe fanion pour la Coupe du monde 2018 et au sacre du club Wydad Casablanca en Ligue des champions africaine. Un succès au CHAN 2018, à domicile, confirmerait cette embellie.Ivoiriens et Camerounais espèrent y reprendre des couleursQuelles équipes peuvent contrarier les ambitions marocaines ? Au CHAN, les surprises sont généralement plus nombreuses qu’à la CAN. Et les bonnes performances d’une sélection dépendent souvent, en grande partie, de la qualité de sa préparation.Pour sa quatrième participation à ce tournoi, la Côte d’Ivoire aimerait bien s’imposer enfin, après avoir fini 3e en 2016. Une victoire le 4 février à Casablanca permettrait au football ivoirien de retrouver des couleurs, alors que la non-qualification pour le Mondial 2018 et une crise au sein des instances dirigeantes ont attisé la colère des supporters.Le Cameroun joue aussi une partie de sa crédibilité durant ce CHAN 2018, après avoir raté la qualification pour le Mondial en Russie, et à un an et demi d’une CAN 2019 disputée à domicile. Les « Lions Indomptables », dirigés par l’ex-défenseur Rigobert Song, se sont préparés en affrontant notamment le Nigeria (0-0), l’un des autres favoris.CHAN 2018 : CALENDRIER ET RÉSULTATS DU TOURNOICHAN 2018 : un double enjeuAu-delà de l’aspect purement sportif, ce CHAN 2018 représente un double enjeu. Pour le Maroc, il s’agit d’un petit test en vue de l’organisation d'une Coupe d’Afrique des nations, si jamais le Cameroun n’était pas apte à accueillir la CAN 2019.Ce CHAN 2018 devra en outre convaincre (une nouvelle fois) de l’intérêt d’une compétition créée et défendue par le précédent président de la CAF, le Camerounais Issa Hayatou. Le niveau de jeu et d’organisation du tournoi ont en effet parfois été décriés, même si l’engouement du public grandit d'année en année pour cette « CAN bis ».Le Comité exécutif de la CAF vient d’annoncer une visite d’inspection en Ethiopie, pays-hôte du CHAN 2020. Mais y aura-t-il une édition 2022 ? Des voix s’élèvent pour que le Championnat d’Afrique des nations soit supprimé et que des tournois régionaux, comme la Coupe de l’UFOA (Afrique de l’Ouest) ou du COSAFA (Afrique australe), prennent davantage d’importance au sein du football africain.

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
La Cenco dénonce les attaques lancées contre sa hiérarchie et soutient Mgr Monsengwo

La Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) a dénoncé jeudi les attaques lancées notamment par des "responsables des institutions de la République" contre l'Eglise catholique et sa hiérarchie, en particulier le cardinal Laurent Monsengwo Pa
 
La Cenco dénonce les attaques lancées contre sa hiérarchie et soutient Mgr Monsengwo

La Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) a dénoncé jeudi les attaques lancées notamment par des "responsables des institutions de la République" contre l'Eglise catholique et sa hiérarchie, en particulier le cardinal Laurent Monsengwo Pa
 
RDC: les laïcs catholiques veulent une marche pacifique le 31 decembre 2017

 
RDC : des centaines de milliers d'enfants souffrent de malnutrition

 
Pas de vie au Congo Kinshasa !

 
Effondrement d’un immeuble à Kinshasa : la famille des victimes exige des sanctions sévères

 
La RDC est-elle encore la capitale mondiale du viol ?

 
Kalamba Malandi encourt 20 ans de prison ferme pour tentative de viol sur mineure

Une affaire à dormir debout que celle d’un grand-père maternel qui tente de violer sa petite fille mineure de 16 ans. En effet, le sieur Kalamba Malandi, âgé de 65 ans et résidant au n° 4 de l’avenue Gemena, quartier Matadi Mayo, commune de Mont
 
La RDC va autoriser le départ de 32 enfants adoptés par des couples étrangers

La République démocratique du Congo est prête à autoriser le départ dès la semaine prochaine de 32 enfants congolais adoptés que des couples étrangers n'avaient pas pu récupérer suite à un gel des sorties décidé en 2013, a-t-on appris vendred
 
Tomberez-vous amoureux d'un(e) inconnu(e) avec ces 36 questions ?

A l'occasion de la Saint-Valentin, francetv info tente de percer les mystères de l'amour. Et si la solution pour tomber amoureux se trouvait au cœur d'une expérience psychologique menée dans les années 1990 ? L'expérience psychologique menée il y a
 
La fête cotérique des élus dans le gouvernement

Depuis des lustres, lorsque quelqu’un est nommé ministre en République démocratique du Congo (RDC), avant même qu’il n’entre en fonction et dévoile son programme d’activités, sa résidence est prise d’assaut par ses proches. C’est la gra
 
Beni : le lynchage par la foule, un autre mode vie

L'insécurité de Beni ne date pas d'aujourd’hui. Elle est récurrente depuis trois ans avant mêm
 
RDC: des centaines de magistrats en grève "illimitée" pour obtenir une hausse de salaire

 
Code de famille : Pas de mariage pour tous en RDC, tranche le Sénat

« Tout individu a le droit de se marier avec la personne de son choix, de sexe opposé et de fonde
 
RDC : L’émancipation de la femme est devenue une réalité ?

En République démocratique du Congo, gouverner n’est pas l’affaire des seuls hommes. Il est de
 
Démantèlement d’une filière de faussaires congolais de Brazzaville à Paris

 
RDC : La milice Bakata-Katanga menace d'exterminer les pygmées du Katanga

Bantous et pygmées s’affrontent régulièrement au Nord-Katanga malgré plusieurs efforts de réc
 
Remise des clés aux bénéficiaires du Programme « Esprit de vie » : Matata