Actualités : www.lappelafricain.com  / Politique
MONUSCO : le rapport sur la situation en RDC présenté devant le Conseil de Sécurité

Comme annoncé par la Porte-parole de la Monusco, Florence Marchal lors de sa conference de presse du mercredi 7 mars, le rapport trimestriel sur la situation en Rdc a été présenté le même jour dans la soirée devant le Conseil de sécurité par la cheffe de la Monusco, Leila Zerrougui, a-t-on appris de source onusienne.

L'occasion faisant le larron, la représentante spéciale du Secrétaire général de l'Onu en Rdc a 

notamment relevé que le pays compte désormais, parmi toutes les nations africaines, le plus grand nombre de personnes déplacées nécessitant une aide humanitaire: ce chiffre a atteint 4,5 millions d'individus.

Plus de 7,7 millions de personnes y sont en manque de nourriture. Alors que le pays se prépare à des élections présidentielle et législatives le 23 décembre 2018.

 

"la situation sécuritaire en République démocratique du Congo continue de se détériorer", a déploré Mme Zerrougui. Non sans evoquer "le risque accru d'instabilité dans plusieurs régions, menaçant les populations civiles", la responsable a notamment évoqué l'est du pays où "des groupes armés restent très actifs".

 

"Je condamne les attaques persistantes menées par des groupes armés et milices divers à travers la République démocratique du Congo, le recrutement d'enfants, le viol de femmes et de jeunes filles, l'incendie de maisons et d'écoles, et la profanation des lieux de culte", a ajouté Leila Zerrougui.

 

Sur le plan politique, l'émissaire de l'ONU a signalé des "progrès notables" pour préparer les prochaines élections mais elle a noté "des défis majeurs" restant à relever.

 

"Bien que le gouvernement ait libéré un nombre important de prisonniers politiques (...), beaucoup d'autres sont toujours en détention", a souligné la diplomate. Tout en denoncant "l'usage disproportionné" de la force lors de manifestations pacifiques.

 

Si l'on en croit la Porte-parole de la Monusco, le renouvellement du mandat de la mission onusienne en Rdc est une prérogative de

s 15 Etats membres du Conseil de Sécurité. Le vote pour l'adoption de la nouvelle résolution relative à la Monusco, a-t-elle précisé, est prévu le 27 mars 2018.

 

 

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
Sélection de l'Aménageur Strategos

 
Travaux de la Clôture ZES pilote

Après la phase d’expropriation et d’indemnisation des propriétaires de parcelles se trouvant dans la concession abritant la Zone Economique Spéciale pilote de Maluku, le Ministre de l’Industrie, Son Excellence Monsieur Marcel ILUNGA LEU, a procé
 
JMS 2018 : LE PNMLS A ORGANISÉ LA CÉRÉMONIE DE LANCEMENT OFFICIEL DE LA 30è JOURNÉE MONDIALE DU SIDA À KINDU, DANS LA PROVINCE DE MANIEMA

Le PNMLS a organisé la cérémonie de lancement officiel de la 30è JMS sous le thème «mobilisons-nous pour le dépistage du VIH afin d’en finir avec le sida »
 
Visite ZES de Nkok au Gabon

Une délégation de l’AZES a effectué un voyage d’étude dans la Zone Economique à Régime Privilégié (ZERP) de NKOK, au Gabon, du 31 octobre au 03 novembre 2018.
 
Commission avantages fiscaux ZES

 
Journée Mondiale du SIDA 2017

Le monde entier  commémore chaque  1er décembre, la Journée   Mondiale du Sida JMS. Cette année, le thème national retenu pour la 30ième édition est « Tous ensemble, pour le dépistage du VIH, le traitement antirétroviral et l’accès à l
 
Commission d'octroi du Statut ZES

L’Agence des Zones Economiques Spéciales (AZES) a procédé hier jeudi 12 octobre 2017  à la mise en place des différents Sous-commissions devant examiner les demandes d’octroi du statut de Zone Economique Spéciale (ZES) et présenter à la Commi
 
Séminaire - 28 Juillet au 04 Août

 
Conférence sur Les zones économiques spéciales