Actualités : www.lappelafricain.com  / Politique
MONUSCO : le rapport sur la situation en RDC présenté devant le Conseil de Sécurité

Comme annoncé par la Porte-parole de la Monusco, Florence Marchal lors de sa conference de presse du mercredi 7 mars, le rapport trimestriel sur la situation en Rdc a été présenté le même jour dans la soirée devant le Conseil de sécurité par la cheffe de la Monusco, Leila Zerrougui, a-t-on appris de source onusienne.

L'occasion faisant le larron, la représentante spéciale du Secrétaire général de l'Onu en Rdc a 

notamment relevé que le pays compte désormais, parmi toutes les nations africaines, le plus grand nombre de personnes déplacées nécessitant une aide humanitaire: ce chiffre a atteint 4,5 millions d'individus.

Plus de 7,7 millions de personnes y sont en manque de nourriture. Alors que le pays se prépare à des élections présidentielle et législatives le 23 décembre 2018.

 

"la situation sécuritaire en République démocratique du Congo continue de se détériorer", a déploré Mme Zerrougui. Non sans evoquer "le risque accru d'instabilité dans plusieurs régions, menaçant les populations civiles", la responsable a notamment évoqué l'est du pays où "des groupes armés restent très actifs".

 

"Je condamne les attaques persistantes menées par des groupes armés et milices divers à travers la République démocratique du Congo, le recrutement d'enfants, le viol de femmes et de jeunes filles, l'incendie de maisons et d'écoles, et la profanation des lieux de culte", a ajouté Leila Zerrougui.

 

Sur le plan politique, l'émissaire de l'ONU a signalé des "progrès notables" pour préparer les prochaines élections mais elle a noté "des défis majeurs" restant à relever.

 

"Bien que le gouvernement ait libéré un nombre important de prisonniers politiques (...), beaucoup d'autres sont toujours en détention", a souligné la diplomate. Tout en denoncant "l'usage disproportionné" de la force lors de manifestations pacifiques.

 

Si l'on en croit la Porte-parole de la Monusco, le renouvellement du mandat de la mission onusienne en Rdc est une prérogative de

s 15 Etats membres du Conseil de Sécurité. Le vote pour l'adoption de la nouvelle résolution relative à la Monusco, a-t-elle précisé, est prévu le 27 mars 2018.

 

 

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie