Actualités : www.lappelafricain.com  / Politique
Monusco:conference de presse du 14 mars

Les activités d'agences des Nations unies en Rdc ont été comme il est de coutume, au coeur de la conférence hebdomadaire de la Monusco, mercredi 14 mars à Kinshasa et à Goma. Animée par le Porte-parole de la mission onusienne en Rdc, Florence Marchal, plusieurs points ont été décortiqués, notamment la disponibilité de la Monusco concernant son soutien ainsi que son expertise pour la mise en oeuvrel des recommandations du rapport de la commission d'enquête mixte sur les violations et atteintes relatives aux droits de l'homme survenues durant les manifestations du 31 décembre 2017 et du 21 janvier 2018. A constaté lappelafricain.com

« La MONUSCO a apporté un appui technique au fonctionnement de cette Commission d’enquête et nous avons accueilli avec satisfaction les recommandations rendues publiques le 10 mars dernier, parmi lesquelles l’appel à des enquêtes judiciaires, la levée de l’interdiction générale de manifester ou le non recours aux FARDC et à la Garde républicaine dans la gestion des foules. Ces recommandations recoupent certaines que nous avions déjà formulées et la MONUSCO est prête à apporter le soutien et l’expertise nécessaires à la mise en œuvre de ces recommandations », précise Florence Marchal.

Selon le Porte parole, la MONUSCO a « salué la mise en place de la Commission d’enquête conjointe composée de représentants du gouvernement, de la Commission nationale des droits de l’homme et de la société civile sur les allégations de violations de droits de l’homme commises lors des manifestations du 31 décembre et du 21 janvier ».

Ce rapport a révélé que douze personnes ont été tuées par balles et deux autres par asphyxie des gaz lacrymogènes lors des manifestations pacifiques du 31 décembre et 21 janvier derniers dans la ville de Kinshasa.Dans ses conclusions et recommandations, la commission, a souligné que l’interdiction générale et à durée indéterminée des manifestations publiques est parmi les conséquences des violations et atteintes aux droits de l’homme.

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
PNMLS : La table ronde des partenaires pour lutte contre le VIH/sida chez les adolescents et jeunes

 
Sélection de l'Aménageur Strategos

 
Travaux de la Clôture ZES pilote

Après la phase d’expropriation et d’indemnisation des propriétaires de parcelles se trouvant dans la concession abritant la Zone Economique Spéciale pilote de Maluku, le Ministre de l’Industrie, Son Excellence Monsieur Marcel ILUNGA LEU, a procé
 
JMS 2018 : LE PNMLS A ORGANISÉ LA CÉRÉMONIE DE LANCEMENT OFFICIEL DE LA 30è JOURNÉE MONDIALE DU SIDA À KINDU, DANS LA PROVINCE DE MANIEMA

Le PNMLS a organisé la cérémonie de lancement officiel de la 30è JMS sous le thème «mobilisons-nous pour le dépistage du VIH afin d’en finir avec le sida »
 
Visite ZES de Nkok au Gabon

Une délégation de l’AZES a effectué un voyage d’étude dans la Zone Economique à Régime Privilégié (ZERP) de NKOK, au Gabon, du 31 octobre au 03 novembre 2018.
 
Commission avantages fiscaux ZES

 
Journée Mondiale du SIDA 2017

Le monde entier  commémore chaque  1er décembre, la Journée   Mondiale du Sida JMS. Cette année, le thème national retenu pour la 30ième édition est « Tous ensemble, pour le dépistage du VIH, le traitement antirétroviral et l’accès à l
 
Commission d'octroi du Statut ZES

L’Agence des Zones Economiques Spéciales (AZES) a procédé hier jeudi 12 octobre 2017  à la mise en place des différents Sous-commissions devant examiner les demandes d’octroi du statut de Zone Economique Spéciale (ZES) et présenter à la Commi
 
Séminaire - 28 Juillet au 04 Août

 
Conférence sur Les zones économiques spéciales