Actualités : www.lappelafricain.com  / Economie
Rdc: Quid de la Table Ronde sur les exportations?

Les participants à la table ronde sur les exportations qui s’est tenue du 02 au 04 avril à Kinshasa, ont formulé des recommandations générales et spécifiques à mettre en application  pour produire davantage  en vue de mieux exporter et de réduire ainsi  la dépendance de la RDC  vis-à-vis  des  importations, a indiqué le  ministre d’Etat en charge du Commerce extérieur, Jean Lucien Busa.Les recommandations générales portent sur des solutions durables aux faiblesses structurelles du commerce extérieur, notamment le déséquilibre de la balance commerciale, la prédominance des produits primaires dans la structure des exportations, les trois textes de la gamme des  produits manufacturés exportés, la prédominance des importations aux produits agricoles dans la catégorie des produits primaires, la prédominance des exportations des  produits manufacturés  sur l’ensemble des importations.  .Les  spécifiques quant à elles concernent les politiques sectorielles et sont au total 105  reparties en quatre catégories, à savoir le secteur productif porteur de croissance,  le secteur public déterminant  la croissance, le secteur d’appui et celui de régulation.En rapport avec le secteur productif porteur de la croissanceEn rapport avec le secteur productif porteur de la croissance, le ministre a laissé entendre que toutes ces recommandations sur des politiques  sectorielles spécifiques et des stratégies  adéquates vont faire  partie d’une feuille de route lisible du gouvernement visant à améliorer les structures de production du pays pour transformer la structure du commerce extérieur  de la RDC.Les participants ont retenu entre autres la transformation structurelle de l’économie, l’élargissement de la base productive de l’intérieure et la gamme des produits d’exportation par un  ciblage des produits à fort potentiel, le renforcement de l’encadrement des paysans et fermiers avec le concours avec des partenaires techniques et financiers, la mise en œuvre des mesures favorisant la compétitivité et l’insertion de producteurs industriels nationaux dans les chaînes des valeurs régionales et internationales.Ils ont retenu également la promotion des secteurs cible et à fort potentiel tels que l’agro-industrie, les matériaux de construction, le tourisme, les emballages  biodégradables, l’économie numérique notamment par la fourniture de l’assistance technique et financière, la mise à contribution de la recherche agricole, la relance de la recherche agronomique, l’accélération des projets de création de zones industrielles, une zone spécifique et spéciale et créer des incubateurs spécialisés pour l’encadrement et l’accompagnement  des femmes et des jeunes.Il s’agit aussi de l’ appui aux associations professionnelles pour l’encadrement et le suivi de ses membres, l’assurance de la formation des agro-transformateurs des PME et PMI  aux règles et normes d’emballages et d’étiquetage, la relance et la privatisation des plantations abandonnées, le renforcement de la recherche géologique et minière et la promotion de la destination touristique en RDC.En rapport avec le secteur public déterminant de la croissance économiqueEn rapport avec le secteur public déterminant de la croissance économique, les participants ont recommandé de hisser le secteur de l’infrastructure et de l’énergie,  des transports, de la communication, de l’éducation à la mesure de l’ambition du développement économique correspondant aux défis économiques de la RDC, de doter le secteur des infrastructures routières  des ressources budgétaires conséquentes afin de faire face aux besoins immenses  pour l’investissement, d’ améliorer l’inter-connectivité des zones de production aux marchés de consommation intérieur et extérieur en développant des infrastructures des voies de communication et en fluidifiant  le circuit de la distribution.L’amélioration de la desserte énergétique avec une attention particulière sur le raccordement des zones industrielle  et de production agricole, la valorisation du capital humain du pays en repensant et en adaptant le système de formation au niveau des défis du développement, le renforcement des performances de l’administration publique à travers la formation initiale et continue  des agents et cadres et sa mutation pour une véritable administration au développement et l’accélération de l’adoption du projet  de  loi  relative au projet grand Inga, figurent parmi les recommandations en rapport avec le secteur public déterminant de la croissance économique.En rapport avec l’appui à la régulationEn rapport avec l’appui à la régulation, les participant ont recommandé notamment, la consolidation des acquis obtenus grâce à la bonne exécution des mesures économiques et financières urgentes du gouvernement de l’union nationale, la diversification du circuit de commercialisation externe et interne, la relance de la production agricole de rente et vivrière grâce entres autres à une  intervention publique dans ce secteur.La réduction des taxes et des redevances liées à l’exportation des produits agricoles et à l’agro-industrie, le financement conséquent du monde rural, l’accélération du processus d’élaboration des stratégies nationales cohérentes d’exportation, figurent également parmi les recommandations de ce secteur.Au titre des recommandations d’ordre institutionnel, les participants ont recommandé entre autres, la conception et la réalisation des programmes d’aide à l’exportation, à la commercialisation et à l’investissement pour aider les exportateurs dans leur recherche sur le marché d’exportation primaire.Il s’agit aussi d’assurer, de faciliter et de garantir le financement à l’exportation à court terme, d’accorder des subventions pour des investissements étrangers dans des nouvelles machines et matériels pour établir des nouveaux exportateurs des produits de la RDC en RDC, de soutenir le programme de technologie des ressources humaines pour des industries dans le but d’améliorer la compétitivité par le développement des personnes et des technologies appropriées.Les participants ont souhaité que soient crées, le régime de financement de relais pour répondre aux besoins à court termes des entrepreneurs émergents qui ont obtenus des contrats ferme avec le gouvernement et le secteur privé ainsi que l’agence nationale d’exportation, d’adopter une feuille de route nationale pour le suivi de la mise en œuvre des recommandations de la table ronde.

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
Rdc: Quid de la Table Ronde sur les exportations?

Kinshasa a abrité du 2 au 4 avril 2018 une Table Ronde sur la promotion des exportations des produits congolais et de la réduction de la dépendance des importations où les participants ont réfléchi sur les politiques et stratégies à mettre en plac
 
RDC : élaboration du Plan national stratégique de développement 2018-2022 !

Ce plan est axé sur l’industrialisation des secteurs de base, le développement agricole et l’amélioration de la productivité du secteur minier et industriel. Il prévoit également la création des zones économiques industrielles qui permettront
 
RDC : le taux de déforestation annuel augmente de 0,81% entre 2000 et 2014

 
RDC/ Banque centrale: un excédent de plus de 13 millions USD en novembre

 
RDC : Adoption du projet de loi des finances exercice 2018 à l’Assemblée nationale

 
La RDC signe un accord avec la société Wapcos pour le transport de l’électricité produite à Kokobola

 
Dépréciation accélérée du Franc congolais

Depuis un an déjà, la monnaie de la République démocratique du Congo, le franc congolais perd sans arrêt des points face au dollar. On en est déjà à 30% de perdu dans le rapport. Malgré toutes les mesures des autorités, la dépréciation semble
 
BGFI Bank : la triche bénie en RDC

 
Le Rassemblement opte pour une solution apaisée à la crise politique congolaise

Le Rassemblement des Forces politiques et sociales acquises au changement salue la mission de bons offices qu’a entreprise la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) visant à harmoniser les positions des uns aux autres.
 
La Banque centrale veut stopper la dépréciation du Franc congolais

La chute du franc congolais se précise. Stabilisé depuis plus de 7 ans autour de 900 francs par rapport au dollar, sa dépréciation depuis peu est telle qu'il a franchi en moins de 3 mois la barre des 1200FC au marché parallèle.
 
Le gouvernement démonte la Gécamines sur la transaction entre Freeport et China Molybdenum

 
La RDC et la Tanzanie signent un MoU pour explorer et développer en commun les hydrocarbures du lac Tanganyika

Mardi 6 octobre 2916, à Dar es Salaam, la RD Congo et la Tanzanie ont signé un mémorandum d’entente pour l’exploitation et le développement en commun des hydrocarbures contenus dans le lac Tanganyika, qui chevauche la RDC, la Tanzanie, la Zambie e
 
La SNCC a réceptionné 18 locomotives neuves pour se relancer

Les dix-huit locomotives neuves commandées pour la SNCC dans le cadre du Projet de transport multimodal (PTM) ont été officiellement présentées ce lundi 27 juillet à Lubumbashi au cours d’une cérémonie diffusée en direct à la télévision nati
 
La France et la Chine s’allient pour mieux conquérir l’Afrique et l’Asie

Le Premier ministre, Manuel Valls et son homologue chinois, Li Keqiang ont signé mardi une déclaration sur les partenariats sur les marchés tiers dans laquelle les deux pays s’engagent à conquérir ensemble des marchés en Afrique et en Asie.
 
Autour de la dissolution et liquidation des LAC: Les sénateurs s’interrogent sur la viabilité de Congo Airways

A la suite d’une question orale avec débat du sénateur Flore Musendu, la ministre du Portefeuille a éclairé la lanterne des sénateurs sur plusieurs questions, notamment celles de savoir la situation exacte actuelle de la compagnie nationale LAC du
 
RDC: reprise du trafic ferroviaire entre Kinshasa et Matadi

Le trafic ferroviaire a repris, jeudi 2 juillet, entre les villes de Kinshasa et Matadi (Bas-Congo), après environ 10 ans d’interruption. Le premier train qui a de nouveau relié ces deux villes du pays avait à son bord de nombreuses autorités du pay
 
Le forum économique RD Congo-Allemagne, Opération : séduire les investisseurs

Après avoir eu lieu en février dernier à Kinshasa, la ville de Berlin accueillera, du 8 au 11 juin 2015, la deuxième édition du forum économique RD Congo-Allemagne dont le principal est « environnement des Affaires et opportunités d’investisseme
 
RDC : Mener une action concertée pour stopper le commerce illicite des ressources naturelles

Le chef de la MONUSCO Martin Kobler, et Achim Steiner, directeur exécutif du Programme des Nations-Unies pour l'environnement (PNUE), appellent à « une utilisation rationnelle et modérée des ressources naturelles » en RD Congo. Ils l’ont fait sav
 
Le Nigérian Akinwumi Adesina élu président de la Banque africaine de développement

 
RDC: le gouverneur du Katanga invite les miniers à investir "encore plus"

 
RDC: Greenpeace dénonce le «chaos organisé» dans le secteur du bois Par RFI media Greenpeace dénonce la déforestation incontrôlée en RDC Greenpeace/DR Selon l’organisation de défense de la nature Greenpeace, le secteur du bois en RDC, qui est t

Selon l’organisation de défense de la nature Greenpeace, le secteur du bois en RDC, qui est toujours en train de se reconstruire après des décennies de guerre, est particulièrement peu réglementé. Selon l’ONG Transparency International, en 2014,
 
Le FMI appelle à de gros efforts en RDC

Le Fonds monétaire international (FMI) est « impressionné » par les progrès réalisés par la République démocratique du Congo mais estime que Kinshasa à encore de gros efforts à fournir pour « maintenir la stabilité économique » et « lutter
 
Le gouvernement ordonne le remplacement des responsables de la DGDA au Katanga

 
Bras de fer entre Orrick et la Banque mondiale autour d'Inga III

Le projet de barrage hydroélectrique Inga III en RD Congo est l'objet depuis quelques mois de vives
 
RDC : Mise en place d’une nouvelle procédure de l’import-export

Le commerce transfrontalier entre Kinshasa et Brazzaville, à la gare fluviale de Kinshasa, est dés
 
RDC : Gestion déséquilibrée du budget de l’Etat 2013

Réunis en assemblée plénière jeudi 2 octobre au Palais du peuple à Kinshasa, les députés nat
 
RD Congo : un budget 2015 plus ambitieux que celui du gouvernement

 
Détournements d’importantes sommes d’argent à la BIAC

 
Exploitation sauvage des forêts en RDC

Les forêts congolaises continuent de faire l’objet d’une exploitation sauvage. On en veut pour
 
La redevance minière ne contribue pas significativement aux recettes de l’Etat

« La redevance minière, qui est le deuxième plus grand flux ou deuxième plus grand acte généra