Actualités : www.lappelafricain.com  / Economie
Rdc: Quid de la Table Ronde sur les exportations?

Les participants à la table ronde sur les exportations qui s’est tenue du 02 au 04 avril à Kinshasa, ont formulé des recommandations générales et spécifiques à mettre en application  pour produire davantage  en vue de mieux exporter et de réduire ainsi  la dépendance de la RDC  vis-à-vis  des  importations, a indiqué le  ministre d’Etat en charge du Commerce extérieur, Jean Lucien Busa.Les recommandations générales portent sur des solutions durables aux faiblesses structurelles du commerce extérieur, notamment le déséquilibre de la balance commerciale, la prédominance des produits primaires dans la structure des exportations, les trois textes de la gamme des  produits manufacturés exportés, la prédominance des importations aux produits agricoles dans la catégorie des produits primaires, la prédominance des exportations des  produits manufacturés  sur l’ensemble des importations.  .Les  spécifiques quant à elles concernent les politiques sectorielles et sont au total 105  reparties en quatre catégories, à savoir le secteur productif porteur de croissance,  le secteur public déterminant  la croissance, le secteur d’appui et celui de régulation.En rapport avec le secteur productif porteur de la croissanceEn rapport avec le secteur productif porteur de la croissance, le ministre a laissé entendre que toutes ces recommandations sur des politiques  sectorielles spécifiques et des stratégies  adéquates vont faire  partie d’une feuille de route lisible du gouvernement visant à améliorer les structures de production du pays pour transformer la structure du commerce extérieur  de la RDC.Les participants ont retenu entre autres la transformation structurelle de l’économie, l’élargissement de la base productive de l’intérieure et la gamme des produits d’exportation par un  ciblage des produits à fort potentiel, le renforcement de l’encadrement des paysans et fermiers avec le concours avec des partenaires techniques et financiers, la mise en œuvre des mesures favorisant la compétitivité et l’insertion de producteurs industriels nationaux dans les chaînes des valeurs régionales et internationales.Ils ont retenu également la promotion des secteurs cible et à fort potentiel tels que l’agro-industrie, les matériaux de construction, le tourisme, les emballages  biodégradables, l’économie numérique notamment par la fourniture de l’assistance technique et financière, la mise à contribution de la recherche agricole, la relance de la recherche agronomique, l’accélération des projets de création de zones industrielles, une zone spécifique et spéciale et créer des incubateurs spécialisés pour l’encadrement et l’accompagnement  des femmes et des jeunes.Il s’agit aussi de l’ appui aux associations professionnelles pour l’encadrement et le suivi de ses membres, l’assurance de la formation des agro-transformateurs des PME et PMI  aux règles et normes d’emballages et d’étiquetage, la relance et la privatisation des plantations abandonnées, le renforcement de la recherche géologique et minière et la promotion de la destination touristique en RDC.En rapport avec le secteur public déterminant de la croissance économiqueEn rapport avec le secteur public déterminant de la croissance économique, les participants ont recommandé de hisser le secteur de l’infrastructure et de l’énergie,  des transports, de la communication, de l’éducation à la mesure de l’ambition du développement économique correspondant aux défis économiques de la RDC, de doter le secteur des infrastructures routières  des ressources budgétaires conséquentes afin de faire face aux besoins immenses  pour l’investissement, d’ améliorer l’inter-connectivité des zones de production aux marchés de consommation intérieur et extérieur en développant des infrastructures des voies de communication et en fluidifiant  le circuit de la distribution.L’amélioration de la desserte énergétique avec une attention particulière sur le raccordement des zones industrielle  et de production agricole, la valorisation du capital humain du pays en repensant et en adaptant le système de formation au niveau des défis du développement, le renforcement des performances de l’administration publique à travers la formation initiale et continue  des agents et cadres et sa mutation pour une véritable administration au développement et l’accélération de l’adoption du projet  de  loi  relative au projet grand Inga, figurent parmi les recommandations en rapport avec le secteur public déterminant de la croissance économique.En rapport avec l’appui à la régulationEn rapport avec l’appui à la régulation, les participant ont recommandé notamment, la consolidation des acquis obtenus grâce à la bonne exécution des mesures économiques et financières urgentes du gouvernement de l’union nationale, la diversification du circuit de commercialisation externe et interne, la relance de la production agricole de rente et vivrière grâce entres autres à une  intervention publique dans ce secteur.La réduction des taxes et des redevances liées à l’exportation des produits agricoles et à l’agro-industrie, le financement conséquent du monde rural, l’accélération du processus d’élaboration des stratégies nationales cohérentes d’exportation, figurent également parmi les recommandations de ce secteur.Au titre des recommandations d’ordre institutionnel, les participants ont recommandé entre autres, la conception et la réalisation des programmes d’aide à l’exportation, à la commercialisation et à l’investissement pour aider les exportateurs dans leur recherche sur le marché d’exportation primaire.Il s’agit aussi d’assurer, de faciliter et de garantir le financement à l’exportation à court terme, d’accorder des subventions pour des investissements étrangers dans des nouvelles machines et matériels pour établir des nouveaux exportateurs des produits de la RDC en RDC, de soutenir le programme de technologie des ressources humaines pour des industries dans le but d’améliorer la compétitivité par le développement des personnes et des technologies appropriées.Les participants ont souhaité que soient crées, le régime de financement de relais pour répondre aux besoins à court termes des entrepreneurs émergents qui ont obtenus des contrats ferme avec le gouvernement et le secteur privé ainsi que l’agence nationale d’exportation, d’adopter une feuille de route nationale pour le suivi de la mise en œuvre des recommandations de la table ronde.

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
CAN 2019 : le dernier carré

C'est le fameux dernier carré ! La CAN 2019 a ses quatre demi-finalistes. Les quarts de finale de cette Coupe d'Afrique à 24 équipes se sont joués mercredi 10 et jeudi 11 juillet en Égypte, pays-organisateur. Trois de ces
 
CAN 2019: Le tableau des quarts de finale

Les affiches des quarts de finale sont toutes connues. Les 8 survivants, à savoir par ordre de qualification le Bénin, le Sénégal, le Nigeria, l'Afrique du Sud, Madagascar, l'Algérie, la Côte d'Ivoire et la Tunisie, savent ce qui les attend.
 
CAN 2019 : voici les dix stars à suivre

Le tour d’horizon des 10 stars africaines qui vont animer la phase finale de la 32ème Coupe d’Afrique des nations de football (21juin-19 juillet 2019) dont le coup d’envoi sera donné vendredi au Caire avec le match d’ouverture opposant l’Égyp
 
CAN 2019 : les numéros des dossards des Léopards dévoilés

 
Football : La RDC se maintient à la 5ème place en Afrique

Ce classement intervient cinq jours après le match des Léopards de la RDC contre le Burkina Faso et sept jours avant le démarrage de la 32ème Coupe d’Afrique des nations (CAN), vendredi
 
CAN-Egypte 2019 : liste définitive des Léopards retenus

La RDC prépare la CAN- Egypte 2019 depuis le 1er a Marbella. En Egypte, elle jouera le 22 juin contre l’Ouganda, puis le 26 juin contre l’Egypte et le 30 juin contre le Zimbabwe
 
CAN-Egypte 2019 : voici les 32 présélectionnés

Au cours de ce stage, deux rencontres amicales sont prévues : contre le Burkina Faso le 9 juin et contre le Kenya, le 15 juin.
 
CAF/interclubs : l’Afrique du Nord dicte sa loi

Pour la première fois dans l'histoire de la Ligue des champions CAF, les deux demi-finales retour se sont soldées par deux matchs nuls 0-0. Deux résultats qui conviennent aux deux derniers vainqueurs de la compétition, l'ES Tunis et le Wydad Casablanc
 
Ligue des champions CAF: Les quatre derniers champions vont s'affronter

Quatre ans après, revoilà le Tout Puissant Mazembe en demi-finale de la Ligue des champions. En quarts de finale retour, samedi 13 avril, les Corbeaux sont venus à bout du Simba Sports Club (4-1). Victoire encore plus éclatante du Wydad Casablanca con
 
UJANA ATHLETIC CLUB : Une équipe – une école de foot – un centre d’encadrement et de recrutement des jeunes talents en plein capitale

Situé dans l’enceinte du stade Tata Raphael, le complexe sportif de football Ujana Athletic Club existe depuis 2000 au service de la jeunesse de Kinshasa en particulier, et de la RD Congo en général. Il est constitué d’une académie de football, c
 
UJANA ATHLETIC CLUB : Une équipe – une école de foot – un centre d’encadrement et de recrutement des jeunes talents en plein capitale

Situé dans l’enceinte du stade Tata Raphael, le complexe sportif de football Ujana Athletic Club existe depuis 2000 au service de la jeunesse de Kinshasa en particulier, et de la RD Congo en général. Il est constitué d’une académie de football, c
 
LDC: l'Entente de Setif atomisé par le TP Mazembe

Devant l’Entente Sportive Sétifienne, le TPM a fait plus qu’empocher les trois points. Au-delà du succès et de son ampleur, l’équipe a fait plus en montrant une vraie force de caractère et la montée en puissance du groupe. .
 
Classement-Fifa : la RDC toujours en 3e position en Afrique

Pas de changement pour la République démocratique du Congo (RDC) au classement mondial de football publié jeudi 15 mars par la Fifa. Le pays est toujours 3e sur le continent et 39e au monde.
 
CAF: tous les résultats des preliminaires de la C1

Exempté des préliminaires, le TPM connaîtra son adversaire des 16es le mercredi 21 février, à l’issue du retour entre Uniao Desportiva do Songo du Mozambique et Ngaya Club des grandes Iles des Comores. Les joueurs de l’UDS partent favoris.pour sa
 
CHAN 2018 : l'équipe type dévoilée

 
CHAN 2018: le dernier carré

Le Maroc, pays-hôte du CHAN-2018 affrontera la Libye en demi-finales, mercredi à Casablanca, alors que le Nigeria sera opposé au Soudan à Marrakech.
 
Le journaliste NZILA FANAN repose à jamais au cimetière la Nécropole

 
Transfert de Bakambu en Chine : Ibenge partagé entre satisfaction et regret

Le transfert de l'international rd-congolais, Cédric Bakambu au club chinois de Beijing Guoan, ne cesse de défrayer la chronique. Des voix fusent de partout pour commenter cette nouvelle. Le sélectionneur des léopards de la Rd-Congo, Jean-Florent Iben
 
CHAN 2018: la succession de l’équipe de la RDC est ouverte

La cinquième d’édition du Championnat d’Afrique des nations (CHAN 2018) se déroule du 13 janvier au 4 février 2018 au Maroc. Le tenant du titre, l’équipe de la RD Congo, est absente du tournoi. La phase finale de ce CHAN 2018 s’annonce donc o
 
RDC/Football : Florent Ibenge prolonge sa mission à la tête des Léopards

 
Mondial des clubs: entrée en lice du représentant de l’Afrique

 
Mondial Russie 2018 : le verdict du tirage au sort

 
Coupe de la Confédération: doublé pour le TP Mazembe

 
Mondial 2017 : mission difficile pour la RDC

 
Constant Omari: « M.Blatter est le porte-voix des sans-voix »

Président de la Fédération congolaise de football (FECOFA) et membre africain du prochain comité exécutif de la FIFA, Constant Omari explique dans un entretien au Monde pourquoi il soutient Joseph Blatter, qui brigue aujourd’hui, à Zurich, un cinq
 
UN COMBAT D’ANTHOLOGIE ENTRE ALI ET FOREMAN

Le 31 octobre 1974 avait eu lieu à Kinshasa au stade du 20 mai (act. Stade Tata Raphaël), le super
 
CAN 2015 : Les Léopards (RDC) s'inclinent devant les Lions (Cameroun)

Les Lions indomptables du Cameroun entament de fort belle manière les éliminatoires de la Coupe d