Actualités : www.lappelafricain.com  / Politique
RDC: la nouvelle répartition des sièges à l'Assemblée nationale connue

La répartition des sièges pour les prochaines élections législatives prévues en décembre 2018 en RDC est connue. Le projet d'annexe à la loi électorale a été voté vendredi par le Sénat. Cette répartition des sièges s'est faite sur la base d'un fichier électoral qui devrait être bientôt audité. Depuis les dernières législatives, le pays ne compte plus 11, mais 26 provinces. Et ce texte est censé tenir compte de l'évaluation démographique. A constaté un reporter de lappelafricain.com

 

Avec 55 sièges contre 51 en 2011, Kinshasa restera la province la mieux représentée dans la prochaine Assemblée nationale. La capitale congolaise est talonnée de près par la province du Nord-Kivu (48 sièges), suivi du Sud-Kivu avec ses 32 sièges.

Dans le bas du tableau, le Bas-Uélé (7 sièges), le Nord-Ubangi (8 sièges) et le Tshuapa (10 sièges) sont les provinces où on comptera moins de députés.D’après ce texte, les changements sont notamment motivés par l’évolution de la démographie.

En comparant leurs circonscriptions, on remarque pourtant que l’augmentation du nombre d’électeurs ne s’accompagne pas toujours de l’évolution du nombre des sièges.

Dans les quatre provinces de l'ex-Katanga, le Tanganyika gagne 100 000 électeurs, mais perd un siège, comparativement à 2011. Le Haut-Lomami gagne 200 000 électeurs, mais perd deux sièges quand le Luabala gagne 300 000 électeurs et deux sièges.

Le Haut Katanga gagne un million d'électeurs et trois sièges mais sa capitale Lubumbashi en perd deux.Dans l'ex-Kasaï oriental, c'est le grand écart, le Sankuru voit sa population électorale doubler et gagne trois sièges supplémentaires quand le nouveau Kasaï Oriental gagne 30 000 nouveaux électeurs seulement et perd en plus un siège.

Pour le Ministre de l'intérieur,  Henri Mova Sakanyi, cette loi sur la repartition des sièges devrait être promulguée par le Chef de l'Etat avant le 8 mai conformément au delai imparti parl le calendrier électoral. 

 

 

 

 

 

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
Secteur Culture et Médias

Il est composé des Ministères suivants : Ministère la Culture et des Arts, Ministère de la Communication et Média et le Ministère des Postes des Télécommunications et Nouvelles Technologies de Communication etde l’Informations. Le Ministère Lea
 
Lancement de l’Initiative All in en RDC : Tous, sauvons les adolescents !

 
Journée Portes Ouvertes au Secrétariat Exécutif National du PNMLS

 
Présentation du PNMLS

Organe de coordination de la lutte contre le VIH/sida en RDC sous la Haute-autorité de S.E le Président de la République, le PNMLS a été créé par décret présidentiel le 17 mars 2004.
 
Pourquoi le PNMLS

Les 1er cas de VIH en RDC ont été diagnostiqués en 1983, et reconnu par le gouvernement dès 1984. Un projet a été soutenu dès 1984 par un centre de recherche. Comme dans la plupart des pays,
 
Que fait le PNMLS ?

Mobiliser tous les partenaires sociaux (secteurs public, privé et société civile) pour leur engagement effectif dans la lutte contre le VIH/sida et les IST
 
Organisation du PNMLS

Le PNMLS est organisé au niveau national comme provincial autour de deux organes : un organe politique d’orientation et de décision et un organe technique de gestion et de mise en œuvre.