Actualités : www.lappelafricain.com  / Politique
Inconstance, quand tu nous tiens !

L’inconstance, c’est finalement la caractéristique des politiques congolais. Et encore que homme politique, c’est à la fin, une fonction à laquelle accéder  quand plus rien ne marche… de telle façon que ce métier là est devenu le fourre-tout à cause spécialement de l’enrichissement facile et sans cause qui en est souvent le couronnement. A force de rechercher la fortune, le politique n’arrête pas de courir derrière elle comme derrière sa propre ombre, sans arrêt. On comprend  donc que ce métier des inconstants devienne une carrière sans retraite. Tel d’ailleurs le vénérable octogénaire du nom prestigieux de Gizenga. Tel aussi  le trop changeant Léon Kengo qui du haut de ses quatre vingt cinq ans d’âge sait passer sans vertige du mobutisme avéré et de l’opposition républicaine au FCC.

Inconstance pour inconstance, Martin Fayulu, après s’être payé la tête de Tshisekedi, fils de l’autre, pour une certaine inconstance dans le combat contre la machine à voler- le mot est de lui- a fini par faire dévotion. Il ira, lui aussi,  aux urnes avec ou sans machine à voter.

De toutes les façons l’autre grief à porter contre la classe politique congolaise, c’est son manque d’humilité. Un peu d’humilité aurait cependant commandé à cette fraiche fabrication de la machination Bemba – Katumbi de demander pardon. A son électorat d’abord, ensuite et enfin à cet ancien compagnon de lutte que reste Felix Tshisekedi.

Trop tard, l’inconstance, elle, ou encore l’amnésie ont fini par gagner des pans entiers du bouillant  Lamuka. Sans quoi, Lumbi Pierre alors qu’on lui contestait les marques d’opposant se rappellerait l’obstination- constamment d’ailleurs- de Felix à en faire le Président des sages et par voie de conséquence le Président potentiel de la CNSA  C’est d’ailleurs l’UDPS à Jenval,  en dehors et loin de Bemba en prison qui vaut à Katumbi et à toute sa suite, Lumbi compris, d’enfiler la vêture d’opposant.

Tout çà liquidé, parti en fumée au nom d’une inconstance ingrate avec obligation de nous demander qui trahit qui ?

 

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie