Actualités : www.lappelafricain.com  / Politique
Rdc/Elections: CACH accepte le principe d'un report mais refuse d'arrêter de battre campagne

Cap pour le changement (Cach), coalition formée autour de Félix Tshisekedi, a pris acte du report au 30 décembre des élections présidentielle, législatives et provinciales. Mais a prévenu qu’elle « n'acceptera pas un autre report, même d'un jour ».

Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe ont annoncé qu’ils ne cèderaient pas sur ce point. Ils promettent de continuer à battre campagne jusqu’au 28 décembre à minuit. Ils s’appuient sur l’article 28 de la loi électorale qui stipule que la campagne « s’achève 24h avant » le scrutin.Pour eux la décision de la Céni d’arrêter la campagne ce vendredi 21 décembre soir est donc illégale. La Commission électorale a d’ailleurs confirmé cette clôture dans un communiqué, car le rapporteur de la Céni, Jean Baptiste Kalamba, explique que ce même article 28 de la loi électorale dit que la campagne est ouverte « 30 jours maximum avant la date du scrutin » et pour lui c’est cette disposition qui s’applique.Il n’y aurait donc pas de meeting possible, mais le communiqué de la Commission électorale montre bien toute l’ambiguïté de la situation puisque pour les affiches de campagnes par exemple il stipule qu’elles devront être retirées aux abords des lieux de vote 24 heures avant le scrutin.Nous acceptons ce report, malgré nous, et uniquement dans le but d'arriver jusqu’au bout de ce régime. Nous savons très bien que ce report n'est pas dû aux raisons avancées par la Céni. Ça ne sert à rien de se révolter maintenant à cause d'un report d'une semaine parce que le pouvoir peut profiter de la situation et détruire des machines et des bureaux, comme ce fameux incendie factice, et nous l'attribuer.Félix Tshisekedi, président de l'UDPS et candidat à la présidentielle

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie