Actualités : www.lappelafricain.com  / Santé
RDC-Ebola : des nouveaux cas de décès

L'épidémie de fièvre hémorragique Ebola est loin d'être éradiquée dans les provinces du Nord - Kivu et de l'Ituri où elle a déjà causé 676 décès en huit mois. Ce dimanche 31 mars, le ministère de la santé a fait état de "11 nouveaux décès de cas confirmés" dont 8 décès "communautaires" à Katwa (4),Vuhovi (2) , Mandima (1) et Masereka (1).

Les 3 autres ont été enregistrés dans les centres de traitements  de Butembo (2) et Beni (1).

L'épidémie déclarée le 1 er Aout  franchit également  le seuil des 1000 cas confirmés d'Ebola.

"Le cumul des cas est de 1.082, dont 1.016 confirmés et 66 probables. Au total, il y a eu 676 décès (610 confirmés et 66 probables) et 331 personnes guéries", écrit le ministère de la santé  dans un nouveau communiqué.

 

La lutte contre Ebola se heurte à des réticences d'une partie de la population envers la prévention, les soins et les enterrements sécurisés des victimes.

Elle est aussi compliquée par la présence de groupes armés et par la mobilité de la population. Un autre facteur qui complique la riposte : la désinformation.

Environ 25% de Congolais ne croient pas en l'existence du Virus Ebola, selon une étude dont les résultats ont été publiés par le Journal américain "The Lancet".

Agence onusienne spécialisée , l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a estimé qu'il faudrait encore six mois pour venir à bout de l’épidémie d’Ebola dans ces deux provinces. Et ce , à condition que la situation sécuritaire ne complique pas la riposte.  

Pour "s'assurer que les discussions à Kinshasa se fondent sur les réalités du terrain et des informations fiables",  le DG de l'OMS a nommé le Néerlandais Peter Jan Graaff, comme son Représentant spécial dans la coordination de la riposte contre l'épidémie de la maladie à virus Ebola en RDC.

Il se rendra régulièrement dans les zones affectées par Ebola et coordonnera  la réponse au niveau stratégique avec le ministère de la Santé.   Berceau d'Ebola depuis 1976, la RDC en est à sa dixième épidémie, qui constitue également la deuxième épidémie la plus meurtrière jamais enregistrée dans le monde, après celle de 2014, qui a fait 11000 victimes en Afrique de l’Ouest.

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
Sélection de l'Aménageur Strategos

 
Travaux de la Clôture ZES pilote

Après la phase d’expropriation et d’indemnisation des propriétaires de parcelles se trouvant dans la concession abritant la Zone Economique Spéciale pilote de Maluku, le Ministre de l’Industrie, Son Excellence Monsieur Marcel ILUNGA LEU, a procé
 
JMS 2018 : LE PNMLS A ORGANISÉ LA CÉRÉMONIE DE LANCEMENT OFFICIEL DE LA 30è JOURNÉE MONDIALE DU SIDA À KINDU, DANS LA PROVINCE DE MANIEMA

Le PNMLS a organisé la cérémonie de lancement officiel de la 30è JMS sous le thème «mobilisons-nous pour le dépistage du VIH afin d’en finir avec le sida »
 
Visite ZES de Nkok au Gabon

Une délégation de l’AZES a effectué un voyage d’étude dans la Zone Economique à Régime Privilégié (ZERP) de NKOK, au Gabon, du 31 octobre au 03 novembre 2018.
 
Commission avantages fiscaux ZES

 
Journée Mondiale du SIDA 2017

Le monde entier  commémore chaque  1er décembre, la Journée   Mondiale du Sida JMS. Cette année, le thème national retenu pour la 30ième édition est « Tous ensemble, pour le dépistage du VIH, le traitement antirétroviral et l’accès à l
 
Commission d'octroi du Statut ZES

L’Agence des Zones Economiques Spéciales (AZES) a procédé hier jeudi 12 octobre 2017  à la mise en place des différents Sous-commissions devant examiner les demandes d’octroi du statut de Zone Economique Spéciale (ZES) et présenter à la Commi
 
Séminaire - 28 Juillet au 04 Août

 
Conférence sur Les zones économiques spéciales