Actualités : www.lappelafricain.com  / Politique
Les rêves d'un kabiliste : « KABILA » a était prédit dans la prophétie de Simon Kimbangu

Sans commentaire nous vous invitons à lire l'article ci-dessous, pour comprendre de vous mêmes, jusqu'ou iront les politiciens de la Majorité Présidentielle pour défendre les 15 années de  "Joseph Kabila Kabange", à la tête de la République Démocratique du Congo (RDC). Et cela sous le prétexte que Joseph Kabila Kabange a été prédit dans la prophétie de Mfumu Simon Kimbangu

La RDC a été détruite durant les 32 ans de règne rétrograde de Mobutu. Après le départ du pouvoir de ce dernier, sa reconstruction est à l’ordre du jour dans tous les vrais débats républicains de la RDC. Cependant, on ne sait pas saisir le sens de cette communion, si nous ne nous livrons pas à l’exercice de définir le verbe construire, d’où est tiré la substantive construction.

Aussi, apprendrons-nous que reconstruire veut dire construire de nouveau ce qui était ou ce qu’on avait démoli, détruit, rasé, anéanti, supprimé, interrompu, abandonné ou rejeté. Dans le contexte zaïro-congolais, la démolition du pays de Lumumba s’est réalisée pendant l’indépendance et les 32 ans du pouvoir mobutien.

Reconstruire, c’est aussi réédifier, refaire, recommencer, reprendre, rebâtir. Par exemple, reconstruire une ville, une cité après sa destruction suite à une guerre.

Peu avant l’indépendance, la RDC disposait de bonnes infrastructures. C’est ainsi que lorsque le Chef de l’Etat parle de la reconstruction, il entend la reddition à la RDC sa beauté d’antan et sa place sur l’échiquier international. A son sens, la nation congolaise doit recouvrer sa fierté auprès des communs de mortels planétaires à l’image de la taille de la RDC et de ses richesses. Telle est, du reste, sa mission ainsi que dévoilée dans la prophétie de notre prophète (Mfumu Kimbangu). Plus que jamais, presque tout est à reconstruire en RDC tout en ajoutant les trouvailles de la nouvelle modernité mondiale !

De la prophétie de Mfumu Simon Kimbangu 

La prophétie de Simon Kimbangu comprend plusieurs points. Dans un premier point, il donne la date de l'indépendance du Congo-Belge et dans un autre, les caractéristiques de différents Chefs d'Etat qui dirigeront le Congo indépendant, aujourd'hui République Démocratique du Congo.

En résumé, cette prophétie a prédit :

1. L’indépendance du Congo. En effet, en 1944, Simon Kimbangu avait dit à Papa Kiansumba que le pays serait libre dans 16 ans et que l'homme blanc abandonnerait tous ses biens et rentrerait chez lui. 

2. Que le premier Chef de l’Etat serait un homme digne, modèle, exemplaire et respectable, mais qu’il ne finirait pas son mandat et qu’il serait empoisonné (Joseph Kasa Vubu).

3. Que le deuxième Chef de l'Etat serait un grand voleur, destructeur et détourneur des biens publics. Selon la prophétie, sous le règne de celui-ci, les enfants congolais seraient dépravés et ne respecteraient pas leurs parents. L'économie du pays  sombrerait, iI y aurait beaucoup de voleurs dans le pays et le peuple serait plongé dans la misère noire. La prophétie avait même précisé que ce président serait totalement rejeté par le peuple et serait chassé du pouvoir (Joseph Désiré Mobutu).

3. Que troisième Chef de l’Etat ne ferait pas longtemps au pouvoir.  Durant son exercice du pouvoir, le pays serait divisé en plusieurs parties (ou foyers de tensions). La criminalité serait au rendez-vous. Il y aurait beaucoup de voleurs qu’il emmènerait avec lui au pays et détourneurs des biens publics. Lui aussi, avait prédit Mfumu Simon Kimbangu, serait rejeté par le peuple et chassé du pouvoir. (Mzee Laurent Désiré Kabila)

4. Que Le quatrième Chef de l’Etat serait un homme très calme et discipliné, qu’il aurait une tache très difficile pour regrouper le pays et mettre fin aux foyers de tensions. A croire la prophétie, le quatrième Chef de l’Etat serait aidé et aurait beaucoup d'argent pour reconstruire le Congo qu'il dirigerait avec probité. « La sécurité sera garantie. Pendant son règne, le Congo sera prospère. Il n'y aura plus d'esclavage. Chacun découvrira ses véritables origines qu'il rejoindra immédiatement, librement et c’est lui qui conduira le Congo vers l’émergence afin de laisser place au Nkuamuntolo celui qui est destiné à régner comme fut l’époque de puissants rois Kongo et il va rebâtir les Pyramides au centre de l’Afrique », avait aussi précisé la prophétie.

Recul en quête de la compréhension des malheurs congolais

A la découverte de l’Afrique par les premiers colons blancs venus de l’Occident, nos ancêtres ont subi des exactions et ont été déportés, soumis à des traitements injustes et inhumains. Qualifiés de bêtes et pris pour moins que rien. D’où l’appellation « esclave ». Cette conquête engendra ainsi ce que nous appelons la colonisation qui provoquera le bien-être des colons blancs et de leurs pays via les pillages des richesses de l’Afrique. Aujourd’hui sur le plan des droits de l’homme, en l’article 4 de la Déclaration Universelle des droits humains précise que nul ne sera tenu en esclavage ou en servitude et que l’esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes leurs formes.

Profitant de la naïveté de nos ancêtres, ces colons feront tout leur possible pour effacer dans leurs mémoires, leurs cultures et coutumes authentiques en leur imposant les leurs. Tout ceci parce qu’ils savaient bien que, pour bien les conquérir et les dominer, il fallait changer leurs mentalités. D’où aussi l’abolition de leurs pratiques considérées tenant de sorcellerie au profit de la culture et de croyances barbares auxquelles nos aïeux devaient  tous se soumettre. Pour le cas de la RDC, précisons que notre pays, la RDC, était pillé, outragé, volé et avait connu la déportation systématique de son peuple.  Ces déportations vers l’Occident après 4 siècles ont ouvert les yeux de certains d’entre eux qui ont eu la moindre opportunité de vivre dans le prétendu El dorado et d’en découvrir certaines réalités et vérités sur l’utilisation de nos matières premières, notre savoir-faire et nos cultures. S’étant rendus compte que ces déportés rendus esclaves commençaient à s’éveiller, nos colonisateurs chercheront d’autres astuces pour continuer de plus belle leurs plans machiavéliques.

D’où l’instauration de la dictature par des dirigeants corrompus jusqu'à la moelle épinière (le groupe de Binza), la création des divisions entre nous par le biais de guerres et de conflits internes. Ce qui, à la longue, plongera la RDC dans la ruine, provoquant du coup un afflux migratoire vers l’Occident dans des conditions déplorables et inacceptables. N’est-il pas déjà avéré que le développement d’un pays dépend aussi en partie de l’apport de l’étranger et, ce, dans la plus grande transparence et la politique dite gagnant-gagnant. Cependant, tel n’est pas le cas pour le Congo-Kinshasa car cette hypothèse ne profite pas à  ses paisibles citoyens vivant à peine d’un dollars le jour.

Des politiciens sans scrupules  peuvent détruire un pays et sacrifier leurs citoyens pour la gloire et l’enrichissement personnels. Les guerres et les conflits provoqués intentionnellement par la communauté internationale sur le sol congolais depuis 1885 ont détruit les conditions de vie normale et ont fait éclater les structures sociales des milliers de personnes en RDC.

Les personnes déplacées et regroupées dans des camps ou vivant à l’extérieur sont exposées à une extrême pauvreté et des conditions de vie très misérables. La violence et les viols utilisés comme stratégies ou armes de guerre ont des effets dramatiques sur la population civile au Congo-Kinshasa.

Les pays « riches » se sont parfois comportés en prédateur envers la RDC en profitant de prêts  avantageux et d’investissements très lucratifs pour eux-mêmes. C’est pourquoi, nous relanç

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
Riposte au VIH/SIDA dans la province du KASAI ORIENTAL en 2017

 
Riposte au VIH/SIDA dans la province du TANGANYIKA en 2017

Rapport de Riposte au VIH/SIDA dans la province du TANGANYIKA en 2017
 
Secteur Culture et Médias

Il est composé des Ministères suivants : Ministère la Culture et des Arts, Ministère de la Communication et Média et le Ministère des Postes des Télécommunications et Nouvelles Technologies de Communication etde l’Informations. Le Ministère Lea
 
Lancement de l’Initiative All in en RDC : Tous, sauvons les adolescents !

 
Journée Portes Ouvertes au Secrétariat Exécutif National du PNMLS

 
Présentation du PNMLS

Organe de coordination de la lutte contre le VIH/sida en RDC sous la Haute-autorité de S.E le Président de la République, le PNMLS a été créé par décret présidentiel le 17 mars 2004.
 
Pourquoi le PNMLS

Les 1er cas de VIH en RDC ont été diagnostiqués en 1983, et reconnu par le gouvernement dès 1984. Un projet a été soutenu dès 1984 par un centre de recherche. Comme dans la plupart des pays,
 
Que fait le PNMLS ?

Mobiliser tous les partenaires sociaux (secteurs public, privé et société civile) pour leur engagement effectif dans la lutte contre le VIH/sida et les IST
 
Organisation du PNMLS

Le PNMLS est organisé au niveau national comme provincial autour de deux organes : un organe politique d’orientation et de décision et un organe technique de gestion et de mise en œuvre.