Actualités : www.lappelafricain.com  / Politique
RDC: Confirmation de la mort du général Bahuma

 Le commandant de la 8eme région militaire, le général-major Lucien Bahuma Ambamba, est décédé samedi 30 août à Pretoria en Afrique du Sud des suites d’un accident cardiovasculaire cérébral (AVC). Le porte-parole des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), le général Léon Kasonga, l’a annoncé dimanche à la presse, dont l’Acp

Le général Bahuma a été attaqué par l’AVC jeudi 28 août 2014 à Kasese en Ouganda vers 20h30 locales, alors qu’il prenait part avec son homologue ougandais à une rencontre dans le cadre des consultations périodiques mixtes pour l’évaluation de la situation sécuritaire à la frontière commune, a précisé le général Kasonga.

Officier et combattant de valeur, le général Bahuma avait joué un rôle important dans les opérations ayant conduit au succès des FARDC contre les rebelles et miliciens aussi bien du CNDP de Laurent Nkunda que du M23 ainsi que de l’ADF dans la province du Nord-Kivu. Et en 2013, il a assuré la coordination de l’opération «Pomme verte», placée sous le commandement de feu le général Mamadou Ndala, alors colonel qui a défait la rébellion du M23 créée par des éléments issus du CNDP.

A Beni, le général Lucien Bahuma était jusqu’à sa mort le commandant en charge de l’opération “Sukola” (Nettoyez), visant le désarmement des rebelles ougandais des ADF. Il avait été nommé en juillet 2012 commandant de la 8e région militaire, en remplacement du général Mayala, affecté à la 2è région militaire dans la province du Bas-Congo. Avant sa nomination dans le Nord-Kivu, le général Bahuma était le commandant de la 5eme région militaire, au Kasaï-Oriental.

Né le 26 juin 1957 à Yangambi dans la Province Orientale, le général Bahuma Ambamba a été formé officier à l’Académie militaire de Kananga alors Ecole de formation d’officiers « EFO » de la onzième promotion. Il avait par ailleurs subi plusieurs formations militaires au sein de la Division spéciale présidentielle (DSP) 2èmeRépublique.

En raison des hautes qualités, la hiérarchie militaire de cette époque lui confiera les responsabilités de commandant du centre d’entraînement commando de Pambwa dans le Nord-Ubangi, peu avant le changement de régime qui l’a conduit à rejoindre la branche armée du Mouvement de libération du Congo (MCL) de Jean-Pierre Bemba. 

Le général avait été formé en France et en Belgique, très aimé par les populations de l’Est de la RDC où il opérait contre les groupes armés dont les ADF NALU…

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
Secteur Culture et Médias

Il est composé des Ministères suivants : Ministère la Culture et des Arts, Ministère de la Communication et Média et le Ministère des Postes des Télécommunications et Nouvelles Technologies de Communication etde l’Informations. Le Ministère Lea
 
Lancement de l’Initiative All in en RDC : Tous, sauvons les adolescents !

 
Journée Portes Ouvertes au Secrétariat Exécutif National du PNMLS

 
Présentation du PNMLS

Organe de coordination de la lutte contre le VIH/sida en RDC sous la Haute-autorité de S.E le Président de la République, le PNMLS a été créé par décret présidentiel le 17 mars 2004.
 
Pourquoi le PNMLS

Les 1er cas de VIH en RDC ont été diagnostiqués en 1983, et reconnu par le gouvernement dès 1984. Un projet a été soutenu dès 1984 par un centre de recherche. Comme dans la plupart des pays,
 
Que fait le PNMLS ?

Mobiliser tous les partenaires sociaux (secteurs public, privé et société civile) pour leur engagement effectif dans la lutte contre le VIH/sida et les IST
 
Organisation du PNMLS

Le PNMLS est organisé au niveau national comme provincial autour de deux organes : un organe politique d’orientation et de décision et un organe technique de gestion et de mise en œuvre.