Actualités : www.lappelafricain.com  / Politique
RDC : Les évêques catholiques rejettent toute forme de révision de la Constitution

Réconfortés par le Saint-Père dans leur ministère pastoral à être « des hommes d’espérance » pour le peuple et à apporter leur contribution pour « l’avenir heureux de notre nation », les évêques ont promis de ne pas trahir leur engagement. « Aux tombeaux des apôtres Pierre et Paul, rappellent-ils, qui ont témoigné du Christ jusqu’au martyre », ils ont renouvelé leur « engagement d’être les témoins de la foi qu’ils nous ont transmise », soulignant avoir confié au Seigneur « l’avenir de notre pays ».

Et, cet avenir, croient-ils, se négocie actuellement, pendant que se développe dans le pays un grand débat autour de la révision de la Constitution. Sur ce point précis, les évêques n’y vont pas par le dos de la cuillère. Leur sentence est sans appel. « Pour nous, soulignent-ils, l’avenir heureux de la RD Congo réside incontestablement dans le respect de la Constitution, Loi fondamentale et socle de notre jeune démocratie ». Selon eux, le rejet de toute forme de révision de la Constitution est sans équivoque. Bien plus, « ce n’est plus un secret pour personne », disent-ils.

Crevant l’abcès, les évêques réaffirment clairement leur opposition « à toute modification de l’article 220, article verrouillé de notre constitution qui stipule que  « La forme républicaine de l’Etat, le principe du suffrage universel, la forme représentative du gouvernement, le nombre et la durée des mandats du président de la République, l’indépendance du pouvoir judiciaire, le pluralisme politique et syndical ne peuvent faire l’objet d’aucune révision constitutionnelle ».

Si dans certains cercles politiques et juridiques, l’on affirme que toute Constitution prévoie les mécanismes de sa révision, les évêques pensent le contraire. « En affirmant cela, la CENCO n’ignore pas que toute constitution est modifiable, mais elle rappelle que l’article 220 a été verrouillé par le Constituant lui-même, justement pour échapper à cette modification ». Et de renchérir : « Cet article pose les bases de la stabilité du pays et l’équilibre des pouvoirs dans les institutions. Le modifier serait faire marche en arrière sur le chemin de la construction de notre démocratie et compromettre gravement l’avenir harmonieux de la Nation ».

Ainsi, leur voix se joint à celle du président du Sénat qui, à l’occasion de la rentrée parlementaire le 15 septembre dernier, déclarait ce qui suit : « Les dispositions intangibles de la Constitution -je pense à l’article 220 et à tous ceux auxquels il renvoie- constituent le pivot, le socle, l’armature de toute l’architecture constitutionnelle ».

Léon Kengo wa Dondo s’est aussi demandé comment on peut modifier ces articles sans détruire par ce fait même tout l’édifice constitutionnel construit dans la peine. Et d’ajouter qu’il ne faudrait pas tirer prétexte de la révision pour aboutir à un changement de Constitution. En outre, il a même mis en garde contre la menace qui pèse sur la cohésion nationale et la paix sociale.

Craignant eux aussi que le pays ne bascule dans le chaos, les évêques rappellent qu’« après toutes les guerres et tribulations connues en RD Congo, nous sommes persuadés que les citoyens et les hommes politiques qui aiment vraiment ce pays autant que nous tous, éviteront d’engager la Nation dans une voie sans issue ».

Prête à se lancer dans la grande bataille pour faire triompher ses idéaux, la CENCO demande « au regard de cet enjeu de taille, à tous les curés et catéchistes de lire à l’attention (les fidèles, son message + Protégeons notre Nation + et de sensibiliser les chrétiens dans les CEV, les Mouvements (l’Action catholique, et contre  toute tentative de modification de l’article 220 ». Elle annonce par ailleurs qu’ « on organisera également dans toutes les paroisses, communautés sacerdotales et religieuses, un Triduum de prière, (du 17 au 1 9 octobre, Journée de la mission universelle), pour que le Seigneur protège notre pays et son peuple ».

Par ailleurs, se désolidarisant d’une certaine manière de la CENI, la CENCO précise qu’« en lien avec ces directives et sans rien récuser de notre collaboration avec nos frères d’autres Confessions religieuses, nous suspendons notre participation au Comité d’intégrité et de médiation électorale (CIME) ». Elle note toutefois qu’elle reste « en communion de prière » avec eux et par la Commission «Justice et Paix » en vue d’apporter sa « contribution pour la réussite du processus électoral dans le respect, souligne-t-elle, de la Constitution ».

Avec ce come back de la CENCO, le débat sur la révision de la Constitution s’enfonce de plus en plus dans l’incertitude. La Majorité résistera-t-elle à toute la fronde qui se développe autour de son projet ? Difficile à dire.

Lettre des Evêques

Lettre des évêques de la Conférence épiscopale nationale du Congo aux fideles catholiques et aux hommes et femmes de bonne volonté de la RD Congo

Réunis à Rome à l’occasion de notre visite ad limita Apostolorum, Nous, Cardinal, Archevêques et Evêques, membres de la Conférence Episcopale Nationale du Congo, saisissons cette occasion pour adresser aux fidèles catholiques, aux hommes et femmes de bonne volonté de notre pays, nos salutations chaleureuses et cordiales dans le Christ Notre Seigneur.

2. De la Ville éternelle, nous avons fait monter vers le Seigneur une fervente prière pour qu’il bénisse notre Peuple, qu’il lui montre un visage bienveillant et plein de grâce et qu’il lui accorde la paix ! (cf. Nb 6, 24-26).

3. Lors de nos rencontres avec le Saint-Père, le Pape François, nous avons partagé avec lui les joies et les espoirs, les peines et les souffrances du peuple de Dieu confié notre sollicitude pastorale. Le Saint-Père nous a assurés de ses prières pour notre pays, ses dirigeants et son peuple. En outre, Il nous a réconfortés dans notre ministère pastoral à être des hommes d’espérance pour notre peuple et à apporter notre contribution pour l’avenir heureux de notre nation.

4. Aux tombeaux des Apôtres, Pierre et Paul, qui ont témoigné du Christ jusqu’au martyre, nous avons renouvelé notre engagement d’être les témoins de la foi qu’ils nous ont transmise. Nous avons également confié au Seigneur l’avenir de notre pays.

5. Pour nous, l’avenir heureux de la RD Congo réside incontestablement dans le respect de la Constitution, Loi fondamentale et socle de notre jeune démocratie. C’est pourquoi, nous réitérons notre message du mois de juin dernier sur notre position, qui n’est plus un secret pour personne, concernant la révision constitutionnelle. Nous réaffirmons ainsi notre opposition à toute modification de l’article 220, article verrouillé de notre constitution qui stipule que : « La forme républicaine de l’Etat, le principe du suffrage universel, la forme représentative du Gouvernement, le nombre et la durée des mandats du Président de la République, l’indépendance du pouvoir judiciaire, le pluralisme politique et syndical ne peuvent faire l’objet d’aucune révision constitutionnelle ».

6. En affirmant cela, la CENCO n’ignore pas que toute constitution est modifiable, mais elle rappelle que l’Article 220 a été verrouillé par le Constituant lui-même, justement pour échapper à cette modification. Cet article pose les bases de la stabilité du pays et l’équilibre des pouvoirs dans les Institutions. Le modifier serait faire marche en arrière sur le chemin de la construction de notre démocratie et compromettre gravement l’avenir harmonieux de la Nation. Après toutes les guerres et tribulations connues en RD Congo, nous sommes persuadés que les  citoyens et les hommes politiques qui aiment vraiment ce pays autant que nous tous, éviteront d’engager la Nation dans une voie sans issue.

8. Au regard de cet enjeu de taille, la CENCO demande à tous les curés et catéchistes de lire à l’intention des fidèles, son message « Protégeons notre Nation » et de sensibilis

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
La Fondation Pius MUABILU en action à KISENSO

Les élèves et écoliers de l'ITI DIZOLELE et l'EP TUTUMA dans la commune de KISENSO ont reçus plusieurs dons de la Fondation Pius MUABILU. Ces dons étaient composés des cahiers, livres ainsi que plusieurs matériels didactiques. Un bon nombres d'éco
 
1er octobre Journée international des personnes âgées. La fondation PIUS MUABILU passe à l'action

À l'occasion de la Journée internationale des personnes âgées, Cette journée qui est un moment unique et fraternel permettant de sensibiliser le grand public aux conditions de vie des personnes âgées qui souffrent de solitude, la Fondation Pius
 
UN VISIONNAIRE DU RENOUVEAU POLITIQUE EN RDC. Quid du leadership de l'honorable Pius MUABILU. Par Jean-Louis MUBIAY

L'honorable Pius MUABILU MBAYU MUKALA est connu au Congrès National Congolais "CNC"comme étant le PREMIER parmi les "justes", les " égaux " et les "travailleurs". Il prône toujours ce qui suit:
 
Enrôlement du Président National

Des milliers de ses camarades l'ont accompagné pour lui prouver la fidélité et l'attachement.
 
Agence des Zones Economiques Spéciales

L’Agence des Zones Economiques Spéciales (AZES) est un Etablissement public à caractère administratif et technique. Elle est dotée de la personnalité juridique et de l’autonomie financière. Placée sous la tutelle du Ministre ayant l’Industr
 
Magazine sur Mbongi/FLRC

 
CONTEXTE DE CREATION DE MBONGI / FLRC

L’Organisation Néerlandaise de Développement(SNV)/ RDC, en conformité avec sa stratégie globale dans le monde, est en train de développer un nouveau canal de distribution de services, intitulé « Facilité Locale pour le Renforcement des Capacité
 
Pius Muabilu et le CNC payent le minerval des élèves démunis du complexe « La cruche d’Or »

L’honorable Pius Mubilu Mbayu Mukala, président national du Congrès National Congolais est venu mardi 20 Octobre 2015 à la rescousse du complexe scolaire « La cruche d’Or », situé dans le quartier communément appelé « Grand monde » à Kingab
 
Joseph KABILA lance le vol inaugural de Congo Airways à l’aéroport international de N’djili

Le président de la république, Joseph KABILA KABANGE a officiellement lancé le vol inaugural de la nouvelle compagnie aérienne congolaise « Congo Airways ». Et ce, conformément à son discours sur l’Etat de la Nation prononcé le 15 Décembre 201
 
Marche de soutien au président de la République Joseph KABILA à Idiofa

La population du territoire d’Idiofa dans la nouvelle province du Kwilu dit non aux pêcheurs en eau trouble. Ils affirment être prêts à barrer la route aux politiciens opportunistes qui veulent jeter un désarroi au Pays en discréditant le chef de
 
DOUBLE CEREMONIE A KIMBANSEKE : IMPLANTATION ET INVESTITURE DU COMITE CELLULAIRE DE LA 25eme CELLULE DE BASE DU CNC

La moisson continue son bonhomme de chemin au Congrès National Congolais. Ce parti politique gagne du terrain du jour le jour tant à Kinshasa qu’à travers toute l’étendue de la République Démocratique du Congo. Le dimanche 31 Août 2015, la part
 
FINALE DU TOURNOIS NGALIEMA BEFORWARD : LE RESTOFAM SACRE CHAMPION

Le tournoi de football Ngaliema Beforward s’est clôturé en beauté le samedi 05 Septembre 2015 à Kinshasa la capitale de la République Démocratique du Congo. Ce tournoi organisé en muni championnat dont le nom veut dire « Ngaliema va toujours d
 
DEPUTATION PROVINCIALE : LE CONGRES NATIONAL CONGOLAIS ALIGNE PLUS DE 400 CANDIDATS AUX ELECTIONS PROVINCIALES.

A la veille de chaque scrutin en République Démocratique du Congo des partis politiques dont on n’a jamais entendu parler font surface pour donner de la voix au sujet des enjeux qui pointent à l’horizon. Et c’est souvent ces même partis ou forma
 
BRIGITTE MUABILU ENCOURAGE LES FEMMES PAYSANNES POUR L’AUTO PRISE EN CHARGE.

Brigitte MUABILU membre du bureau politique du Congrès National Congolais a échangé le mardi 04 Aout 2015 avec les femmes de la section CNC dans la commune de Mont-Ngafula. Cette rencontre qui a eu lieu à Kinshasa au siège national du parti, avait po
 
VISITE AU SIEGE NATIONAL DU PRESIDENT DE LA FEDERATION DU KATANGA ANCIENNE CONFIGURATION ET DU PRESIDENT URBAIN CNC/LIKASI.

Gabriel MWAMB NZENG, président fédérale du Congrès National Congolais de l’ancienne province du Katanga et René BANZA, président urbain du même parti à Likasi, toujours dans ce qui était jadis la province du Katanga avant le démembrement des p
 
TÊTE-A-TÊTE BUREAU POLITIQUE ET FÉDÉRAUX DE L’EX-KATANGA ET KASAÏ OCCIDENTAL.

Le président national du congrès national congolais ne déroge jamais à ses principes dans la gestion efficace au quotidien de sa formation politique. L’homme reste toujours convaincu qu’il faut disposer permanemment assez du temps pour prêter ore
 
WINNIE MUABILU ASSISTE LES ORPHELINS

Winnie MUABILU, fille biologique du président national du Congrès National Congolais et membre du dit parti, est allé rendre visite aux orphelins encadrés dans deux orphelinats de la ville province de Kinshasa le mardi 21 Juillet 2015. Il s’agit de
 
LE CONGRES NATIONAL CONGOLAIS COMMEMORE LE 30 JUIN, FETE DE L’INDEPENDANCE

Le congrès National Congolais est une réalité vivante dans le Kongo Central. Le CNC est de plus en plus visible dans cette province de la RDC. Il suffit de voir la mobilisation dont ce parti a fait montre à Matadi en cette journée du 30 Juin 2015 po
 
CNC : AUDIENCE PIUS MUABILU ET PRESIDENT FEDERAL CNC/ PROVINCE

Le Congés National Congolais se dit déterminé à affronter les élections imminentes en RDC, mais aussi rafler plusieurs sièges. Voilà qui justifie la présence du président fédéral de la Province Orientale, Abraham BOLIKI au siège national de so
 
Répertoire téléphonique des Présidents Fédéraux/CNC

 
L’ASSOCIATION GENERATION MWABILU S’AFFILIE AU CNC.

Le Congrès National Congolais ne cesse d’attirer du monde. Une nouvelle association de jeunes s’est affiliée à l’idéologie du député national le camarade Pius Mwabilu Mbayo Mukala.
 
ADHESION DES CONGOLAIS DE L’ETRAGER AU CNC

Grâce au système informatique « Siasa-pro » les idéaux du Congrès National Congolais traversent de plus en plus les horizons. Cette façon de faire la politique de manière professionnelle, prouve à suffisance que le Congrès National Congolais est
 
08 MARS AU CNC

Cette année 2015 à l’occasion de la journée internationale de la femme célébrée chaque 08 Mars ; les femmes du Congrès National Congolais ont réfléchi autour de leur autonomisation et participation politique de la femme congolaise.
 
Les mamans maraîchères de KINDELE reçoivent les matériels aratoires.

 
La délégation du CNC participe à un Culte de l’Eglise KIMBANGUISTE à MADIMBA.

La délégation du CNC a participé à la célébration de l’accident qu’avait connu Papa DIALUNGANA.
 
Les maraîchères de MADIMBA reçoivent les matériels aratoires

Les maraîchères de Madimba ont reçu les matériels aratoires, don du CNC par le truchement d’Alexis TSHAMALA, Secrétaire national chargé de la mobilisation.
 
A propos du Congrès National congolais « CNC »

Le Congrès National congolais « CNC » en sigle est créé en date du 31 Mars 2011, conformément aux lois et règlements en vigueur en République Démocratique du Congo. Il est agréé par l’Arrêté Ministériel n°082/2011 du 29 Juin 2011.