Actualités : www.lappelafricain.com  / Politique
Expulsion de Brazzaville : Kabila et Sassou annoncent la mise en place d’une commission d’enquête

Le président du Congo-Brazzaville, Denis Sassou Ngouesso et son homologue de la RDC, Joseph Kabila décident de mettre en place une commission d’enquête sur les expulsions de Brazzaville. Les deux présidents ont levé cette option, vendredi 19 septembre, à l’issue d’un entretien, à Kinshasa.Plus de 130 000 ressortissants de la RDC ont été expulsés de Brazzaville à la suite de l’opération «Mbata ya Mikolo» (traduisez en français : gifle des aînés). La commission entre Brazzaville et Kinshasa devra notamment enquêter sur les allégations des violations des droits de l’homme qui ont émaillé ces expulsions.

Sassou et Kabila se sont mis d’accord pour que les experts de deux pays de se retrouver dès le mardi 23 septembre à Kinshasa notamment pour constituer la commission mixte d’enquête sur les allégations des violations des droits de l’homme commises pendant ces opérations d’expulsion.

C’est la première fois que Sassou et Kabila se rencontrent depuis ces opérations d’expulsions. Entre avril et mai dernier, plusieurs dizaines de milliers de ressortissants de la RDC ont été expulsés du Congo-Brazzaville.

Officiellement, cette opération était destinée à expulser des étrangers en situation irrégulière. Mais plusieurs témoignages avaient fait état d’exactions commises par des policiers qui pilotaient cette opération.

Kinshasa s’en était même plaint, déplorant des exactions subies par ses ressortissants. Dans le compte-rendu du conseil des ministres, tenu mardi 6 mai à Kinshasa, le porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende avait indiqué que les expulsés de Brazzaville sont victimes d’exactions, d’extorsions, des tortures et des lynchages.

En attendant le parachèvement du processus de ratification de la convention sur la circulation et l’établissement des personnes et des biens entre les deux pays, ces experts sont également chargés d’examiner les modalités pratiques de la reprise du commerce transfrontalier ainsi que de proposer les modalités de coopération entre les deux pays en matière de lutte contre la criminalité urbaine dans les grandes villes de deux pays.

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
PNMLS : La table ronde des partenaires pour lutte contre le VIH/sida chez les adolescents et jeunes

 
Sélection de l'Aménageur Strategos

 
Travaux de la Clôture ZES pilote

Après la phase d’expropriation et d’indemnisation des propriétaires de parcelles se trouvant dans la concession abritant la Zone Economique Spéciale pilote de Maluku, le Ministre de l’Industrie, Son Excellence Monsieur Marcel ILUNGA LEU, a procé
 
JMS 2018 : LE PNMLS A ORGANISÉ LA CÉRÉMONIE DE LANCEMENT OFFICIEL DE LA 30è JOURNÉE MONDIALE DU SIDA À KINDU, DANS LA PROVINCE DE MANIEMA

Le PNMLS a organisé la cérémonie de lancement officiel de la 30è JMS sous le thème «mobilisons-nous pour le dépistage du VIH afin d’en finir avec le sida »
 
Visite ZES de Nkok au Gabon

Une délégation de l’AZES a effectué un voyage d’étude dans la Zone Economique à Régime Privilégié (ZERP) de NKOK, au Gabon, du 31 octobre au 03 novembre 2018.
 
Commission avantages fiscaux ZES

 
Journée Mondiale du SIDA 2017

Le monde entier  commémore chaque  1er décembre, la Journée   Mondiale du Sida JMS. Cette année, le thème national retenu pour la 30ième édition est « Tous ensemble, pour le dépistage du VIH, le traitement antirétroviral et l’accès à l
 
Commission d'octroi du Statut ZES

L’Agence des Zones Economiques Spéciales (AZES) a procédé hier jeudi 12 octobre 2017  à la mise en place des différents Sous-commissions devant examiner les demandes d’octroi du statut de Zone Economique Spéciale (ZES) et présenter à la Commi
 
Séminaire - 28 Juillet au 04 Août

 
Conférence sur Les zones économiques spéciales