Actualités : www.lappelafricain.com  / Economie
RDC : Gestion déséquilibrée du budget de l’Etat 2013

Les élus du peuple ont constaté l’incapacité du gouvernement congolais à mobiliser les recettes prévues pour ledit exercice,, soit plus de 2 milliards USD qui auraient pu permettre la réalisation de nombreux projets.

Selon les députés, la crédibilité de ce budget a posé problème, notamment avec l’écart de 30% observé entre les prévisions et les réalisations budgétaires.

Ils ont également reproché au gouvernement d’avoir engagé, durant l’exécution du budget 2013, des dépenses au-delà des fonds prévus sans en informer les deux chambres du Parlement (Assemblée nationale et le Sénat), tout en dénonçant la forte dépendance de ce budget à l’extérieur.

Certains ont même dénoncé un présumé détournement des crédits alloué à l’opposition au cours de l’année 2013.

« Ce budget est conforme au statut de l’opposition. Il impliquait la mise en place des structures de l’opposition. Il n’y a pas de porte-parole de l’opposition alors comment voulez-vous qu’il y ait des décaissements sur ce compte. Qui a engagé ? Qui a liquidé ? Qui a ordonnancé ? Et à qui on a payé ?», s’est interrogé le député Jean-Lucien Busa Tongba.

Face à toutes ces observations, les députés proposent que les responsables de cette gestion soient entendus et sanctionnés.

De son côté, le ministre délégué aux Finances, Patrice Kitebi, affirme que le budget 2013 a été bien exécuté, hormis le dépassement observé dans certains secteurs.

L’argentier national a ét convoqué  pour le vendredi 3 octobre en vue de répondre aux questions des députés nationaux sur la loi de reddition des comptes de l’exercice 2013.

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
Secteur Culture et Médias

Il est composé des Ministères suivants : Ministère la Culture et des Arts, Ministère de la Communication et Média et le Ministère des Postes des Télécommunications et Nouvelles Technologies de Communication etde l’Informations. Le Ministère Lea
 
Lancement de l’Initiative All in en RDC : Tous, sauvons les adolescents !

 
Journée Portes Ouvertes au Secrétariat Exécutif National du PNMLS

 
Présentation du PNMLS

Organe de coordination de la lutte contre le VIH/sida en RDC sous la Haute-autorité de S.E le Président de la République, le PNMLS a été créé par décret présidentiel le 17 mars 2004.
 
Pourquoi le PNMLS

Les 1er cas de VIH en RDC ont été diagnostiqués en 1983, et reconnu par le gouvernement dès 1984. Un projet a été soutenu dès 1984 par un centre de recherche. Comme dans la plupart des pays,
 
Que fait le PNMLS ?

Mobiliser tous les partenaires sociaux (secteurs public, privé et société civile) pour leur engagement effectif dans la lutte contre le VIH/sida et les IST
 
Organisation du PNMLS

Le PNMLS est organisé au niveau national comme provincial autour de deux organes : un organe politique d’orientation et de décision et un organe technique de gestion et de mise en œuvre.