Actualités : www.lappelafricain.com  / Economie
RDC : Gestion déséquilibrée du budget de l’Etat 2013

Les élus du peuple ont constaté l’incapacité du gouvernement congolais à mobiliser les recettes prévues pour ledit exercice,, soit plus de 2 milliards USD qui auraient pu permettre la réalisation de nombreux projets.

Selon les députés, la crédibilité de ce budget a posé problème, notamment avec l’écart de 30% observé entre les prévisions et les réalisations budgétaires.

Ils ont également reproché au gouvernement d’avoir engagé, durant l’exécution du budget 2013, des dépenses au-delà des fonds prévus sans en informer les deux chambres du Parlement (Assemblée nationale et le Sénat), tout en dénonçant la forte dépendance de ce budget à l’extérieur.

Certains ont même dénoncé un présumé détournement des crédits alloué à l’opposition au cours de l’année 2013.

« Ce budget est conforme au statut de l’opposition. Il impliquait la mise en place des structures de l’opposition. Il n’y a pas de porte-parole de l’opposition alors comment voulez-vous qu’il y ait des décaissements sur ce compte. Qui a engagé ? Qui a liquidé ? Qui a ordonnancé ? Et à qui on a payé ?», s’est interrogé le député Jean-Lucien Busa Tongba.

Face à toutes ces observations, les députés proposent que les responsables de cette gestion soient entendus et sanctionnés.

De son côté, le ministre délégué aux Finances, Patrice Kitebi, affirme que le budget 2013 a été bien exécuté, hormis le dépassement observé dans certains secteurs.

L’argentier national a ét convoqué  pour le vendredi 3 octobre en vue de répondre aux questions des députés nationaux sur la loi de reddition des comptes de l’exercice 2013.

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie