Actualités : www.lappelafricain.com  / Politique
Kamerhe d’accord pour dialoguer avec Kabila mais pas pour partager le pouvoir

Le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, a déclaré au cours d’une émission de la RTNC que le président Joseph Kabila serait favorable à un dialogue avec l’opposition. Le président serait donc prêt à discuter avec vous, Etienne Tshisekedi et les partis qui n’ont pas participé aux Concertations nationales. Accepterez-vous une telle invitation ?

Vital Kamerhe – Gouverner, c’est dialoguer de façon permanente. Cela évite les mauvaises interprétations, les malentendus… et les suspicions. Nous sommes pour le dialogue selon le format d’Addis-Abeba et de la résolution 2098. Nous devons éviter d’être une opposition qui dit non à tout. Le président Kabila peut nous consulter sur les sujets sensibles, mais il faut qu’il mette les formes : comment allons-nous dialoguer et sur quoi doit porter ce dialogue ? Dans cette émission de la RTNC, monsieur Mende dit que nous pourrons évoquer les sujets tabous, mais nous disons qu’il faut aussi parler des questions qui sont dans l’accord-cadre d’Addis-Abeba. Cela nous donnera l’occasion de tirer les conséquences des mauvaises élections de 2011, afin de baliser le chemin vers les bonnes élections.

Afrikarabia – Si ce face à face a lieu, vous aimeriez que Joseph Kabila vous en dise plus sur ses intentions en 2016 ?

Vital Kamerhe – J’aurai effectivement l’occasion de lui poser la question. Je lui rappellerai que dans la Constitution qu’il a lui-même promulgué le 18 février 2005, il y a des articles verrouillés, intangibles. Il y les articles 220 (dans lequel le président ne peut briguer plus de deux mandats consécutifs – ndlr) et le 197 (relatif aux élections des députés provinciaux – ndlr). Et nous devons tous respecter cette Constitution, la majorité comme l’opposition. J’aurai aussi l’occasion de lui poser cette question : « en 2016 vous aurez fait 15 ans au pouvoir, que comptez-vous faire encore que vous n’avez pas fait en 15 ans ? Est-ce que moyennant des garanties (Vital Kamerhe propose un statut spécial pour les anciens présidents de la République – ndlr), vous ne pouvez pas laisser le pays avancer, parce que nous allons visiblement vers des affrontements ? ». Il n’y a aucun consensus pour modifier la Constitution en RDC. Tout le monde est contre : l’opposition, la Société civile, le président du Sénat et même une partie de la majorité, avec notamment le MSR de Pierre Lumbi, qui dit lui aussi « non à la révision constitutionnelle ». Même le gouverneur du Katanga ne soutient pas cette initiative. Il y a donc risque de déflagration au niveau national. Nous accepterons donc ce dialogue pour parler de ces questions et savoir comment faire pour éviter un drame national.

Afrikarabia – Souvent, qui dit dialogue, dit partage du pouvoir. Si Joseph Kabila vous proposait de partager le pouvoir, est-ce que vous accepteriez ?

Vital Kamerhe – Non ! Nous devons être très clair là-dessus. Pour nous, le 19 décembre 2016 à minuit, il faut absolument qu’il y ait un autre président de la République en RDC. De l’opposition, de la majorité ou de la Société civile… mais dans tous les cas de figure, la Constitution interdit qu’une même personne puisse cumuler trois mandats. Ce n’est donc pas un combat contre le président Kabila, mais pour les valeurs républicaines et du droit. Pour nous, c’est clair : nous ne sommes pas demandeurs de postes. Et concernant notre mouvement, l’UNC, nous avons même des documents d’engagement pour ceux qui seraient tentés d’entrer dans le gouvernement. Laissons le président Kabila terminer son cycle et entrer ensuite dans l’alternance. Pendant ce temps, nous affinons nos propositions pour offrir aux Congolais une alternative crédible. Que comptons-nous faire que le président Kabila n’a pas pu faire ? Voilà notre combat.

Afrikarabia – Est-on sûr qu’il y aura des élections en 2016 ? Un grand recensement de la population est annoncé. Cela prendra sans doute beaucoup de temps. Y-a-t-il un risque de voir le mandat du président Joseph Kabila se prolonger ?

Vital Kamerhe – Les signaux qu’envoie le pouvoir actuel laissent entrevoir quelques scénarii. Premier scénario : le président Kabila veut réviser la Constitution par le Parlement et faire le forcing. Avec la déclaration du président du Sénat, qui est contre, la division de la majorité et l’unité au sein de l’opposition, Joseph Kabila sent bien que ce sera très difficile. Le deuxième scénario est de passer par le référendum. Mais le président hésite. Avec le climat social qui règne dans le pays, pourra-t-il organiser correctement ce référendum ? Avec bien sûr le risque que le peuple dise non. Le troisième scénario constitue à lancer un vaste recensement. Le pays n’a pas de voies de communication et environ 70 millions d’habitants à recenser. Cela prendra au minimum 3 ou 4 ans. En commençant ce recensement fin 2015, il terminera vers 2020. Au bas mot, Joseph Kabila aura gagné un mandat supplémentaire de 5 ans. Ce scénario, c’est le glissement du calendrier. Enfin, le quatrième scénario est de créer des troubles partout, aux quatre coins du pays… avec des groupes armés comme les ADF-Nalu, Cobra Matata, les Simba, les Bakata Katanga. On se dit que la victoire supposée du gouvernement sur le M23 n’a été que de courte durée pour les Congolais du Nord-Kivu. Le gouvernement nous avait expliqué qu’il avait anéanti les ADF-Nalu, comment expliquer leur retour à Beni ? Dans ce quatrième scénario, Joseph Kabila veut créer un régime de peur pour instaurer une gouvernance d’exception. Mais Joseph Kabila sent que les marges de manoeuvre se réduisent. Et je pense que des 4 scénarii, il risque de privilégier le glissement et jouer les prolongations.

Afrikarabia – Que peut faire l’opposition s’il y a glissement du calendrier électoral ?

Vital Kamerhe – Nous n’allons pas attendre le glissement du calendrier. C’est pourquoi, après notre meeting du 4 août, notre marche du 13 septembre, nous avons prévu un sit-in le 20 octobre devant les bureaux de la Monusco à Kinshasa. Pourquoi la Monusco ? Parce que la voix de la communauté internationale est devenue inaudible. Avec les dernières nominations dans l’armée, on voit que le décor de la répression est planté. Pendant ce temps, le président Kabila reçoit les ambassadeurs et fait des annonces. Il annonce la création d’un gouvernement de cohésion nationale. Une année après, il n’y a toujours pas de nouveau gouvernement et la communauté internationale ne dit rien. Elle voit que la production de cuivre augmente, que le Premier ministre annonce un taux de croissance « exceptionnel »… alors que le peuple est toujours dans la misère. On n’assiste pas un peuple en danger, il y a quelque chose qui nous étonne.

Afrikarabia – Vous avez l’impression que la communauté internationale a encore un poids suffisant pour influer sur les décisions de Joseph Kabila ?

Vital Kamerhe – Pour faire avancer les choses il faut la conjonction de deux facteurs : à 10-15% nous comptons sur la communauté internationale et pour le reste nous comptons sur le peuple congolais. Et nous l’opposition, nous ne devons pas avoir peur des bombes lacrymogènes ni des balles réelles comme nous l’avons fait à Bukavu (voir notre article). On a démontré que, quand un leader tient le flambeau, le peuple suit. Mais si vous restez à la maison, il est normal que le peuple ne bouge pas.

Afrikarabia – Cela veut dire que vous allez maintenir la pression dans la rue en organisant des manifestations très régulièrement ?

Vital Kamerhe – Absolument. Après le sit-in du 20 octobre, il y aura un grand meeting dans un autre quartier populaire de Kinshasa avant de commencer une grande tournée au mois de janvier au plus tard dans toutes les provinces du pays. 

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
La Fondation Pius MUABILU en action à KISENSO

Les élèves et écoliers de l'ITI DIZOLELE et l'EP TUTUMA dans la commune de KISENSO ont reçus plusieurs dons de la Fondation Pius MUABILU. Ces dons étaient composés des cahiers, livres ainsi que plusieurs matériels didactiques. Un bon nombres d'éco
 
1er octobre Journée international des personnes âgées. La fondation PIUS MUABILU passe à l'action

À l'occasion de la Journée internationale des personnes âgées, Cette journée qui est un moment unique et fraternel permettant de sensibiliser le grand public aux conditions de vie des personnes âgées qui souffrent de solitude, la Fondation Pius
 
UN VISIONNAIRE DU RENOUVEAU POLITIQUE EN RDC. Quid du leadership de l'honorable Pius MUABILU. Par Jean-Louis MUBIAY

L'honorable Pius MUABILU MBAYU MUKALA est connu au Congrès National Congolais "CNC"comme étant le PREMIER parmi les "justes", les " égaux " et les "travailleurs". Il prône toujours ce qui suit:
 
Enrôlement du Président National

Des milliers de ses camarades l'ont accompagné pour lui prouver la fidélité et l'attachement.
 
Agence des Zones Economiques Spéciales

L’Agence des Zones Economiques Spéciales (AZES) est un Etablissement public à caractère administratif et technique. Elle est dotée de la personnalité juridique et de l’autonomie financière. Placée sous la tutelle du Ministre ayant l’Industr
 
Magazine sur Mbongi/FLRC

 
CONTEXTE DE CREATION DE MBONGI / FLRC

L’Organisation Néerlandaise de Développement(SNV)/ RDC, en conformité avec sa stratégie globale dans le monde, est en train de développer un nouveau canal de distribution de services, intitulé « Facilité Locale pour le Renforcement des Capacité
 
Pius Muabilu et le CNC payent le minerval des élèves démunis du complexe « La cruche d’Or »

L’honorable Pius Mubilu Mbayu Mukala, président national du Congrès National Congolais est venu mardi 20 Octobre 2015 à la rescousse du complexe scolaire « La cruche d’Or », situé dans le quartier communément appelé « Grand monde » à Kingab
 
Joseph KABILA lance le vol inaugural de Congo Airways à l’aéroport international de N’djili

Le président de la république, Joseph KABILA KABANGE a officiellement lancé le vol inaugural de la nouvelle compagnie aérienne congolaise « Congo Airways ». Et ce, conformément à son discours sur l’Etat de la Nation prononcé le 15 Décembre 201
 
Marche de soutien au président de la République Joseph KABILA à Idiofa

La population du territoire d’Idiofa dans la nouvelle province du Kwilu dit non aux pêcheurs en eau trouble. Ils affirment être prêts à barrer la route aux politiciens opportunistes qui veulent jeter un désarroi au Pays en discréditant le chef de
 
DOUBLE CEREMONIE A KIMBANSEKE : IMPLANTATION ET INVESTITURE DU COMITE CELLULAIRE DE LA 25eme CELLULE DE BASE DU CNC

La moisson continue son bonhomme de chemin au Congrès National Congolais. Ce parti politique gagne du terrain du jour le jour tant à Kinshasa qu’à travers toute l’étendue de la République Démocratique du Congo. Le dimanche 31 Août 2015, la part
 
FINALE DU TOURNOIS NGALIEMA BEFORWARD : LE RESTOFAM SACRE CHAMPION

Le tournoi de football Ngaliema Beforward s’est clôturé en beauté le samedi 05 Septembre 2015 à Kinshasa la capitale de la République Démocratique du Congo. Ce tournoi organisé en muni championnat dont le nom veut dire « Ngaliema va toujours d
 
DEPUTATION PROVINCIALE : LE CONGRES NATIONAL CONGOLAIS ALIGNE PLUS DE 400 CANDIDATS AUX ELECTIONS PROVINCIALES.

A la veille de chaque scrutin en République Démocratique du Congo des partis politiques dont on n’a jamais entendu parler font surface pour donner de la voix au sujet des enjeux qui pointent à l’horizon. Et c’est souvent ces même partis ou forma
 
BRIGITTE MUABILU ENCOURAGE LES FEMMES PAYSANNES POUR L’AUTO PRISE EN CHARGE.

Brigitte MUABILU membre du bureau politique du Congrès National Congolais a échangé le mardi 04 Aout 2015 avec les femmes de la section CNC dans la commune de Mont-Ngafula. Cette rencontre qui a eu lieu à Kinshasa au siège national du parti, avait po
 
VISITE AU SIEGE NATIONAL DU PRESIDENT DE LA FEDERATION DU KATANGA ANCIENNE CONFIGURATION ET DU PRESIDENT URBAIN CNC/LIKASI.

Gabriel MWAMB NZENG, président fédérale du Congrès National Congolais de l’ancienne province du Katanga et René BANZA, président urbain du même parti à Likasi, toujours dans ce qui était jadis la province du Katanga avant le démembrement des p
 
TÊTE-A-TÊTE BUREAU POLITIQUE ET FÉDÉRAUX DE L’EX-KATANGA ET KASAÏ OCCIDENTAL.

Le président national du congrès national congolais ne déroge jamais à ses principes dans la gestion efficace au quotidien de sa formation politique. L’homme reste toujours convaincu qu’il faut disposer permanemment assez du temps pour prêter ore
 
WINNIE MUABILU ASSISTE LES ORPHELINS

Winnie MUABILU, fille biologique du président national du Congrès National Congolais et membre du dit parti, est allé rendre visite aux orphelins encadrés dans deux orphelinats de la ville province de Kinshasa le mardi 21 Juillet 2015. Il s’agit de
 
LE CONGRES NATIONAL CONGOLAIS COMMEMORE LE 30 JUIN, FETE DE L’INDEPENDANCE

Le congrès National Congolais est une réalité vivante dans le Kongo Central. Le CNC est de plus en plus visible dans cette province de la RDC. Il suffit de voir la mobilisation dont ce parti a fait montre à Matadi en cette journée du 30 Juin 2015 po
 
CNC : AUDIENCE PIUS MUABILU ET PRESIDENT FEDERAL CNC/ PROVINCE

Le Congés National Congolais se dit déterminé à affronter les élections imminentes en RDC, mais aussi rafler plusieurs sièges. Voilà qui justifie la présence du président fédéral de la Province Orientale, Abraham BOLIKI au siège national de so
 
Répertoire téléphonique des Présidents Fédéraux/CNC

 
L’ASSOCIATION GENERATION MWABILU S’AFFILIE AU CNC.

Le Congrès National Congolais ne cesse d’attirer du monde. Une nouvelle association de jeunes s’est affiliée à l’idéologie du député national le camarade Pius Mwabilu Mbayo Mukala.
 
ADHESION DES CONGOLAIS DE L’ETRAGER AU CNC

Grâce au système informatique « Siasa-pro » les idéaux du Congrès National Congolais traversent de plus en plus les horizons. Cette façon de faire la politique de manière professionnelle, prouve à suffisance que le Congrès National Congolais est
 
08 MARS AU CNC

Cette année 2015 à l’occasion de la journée internationale de la femme célébrée chaque 08 Mars ; les femmes du Congrès National Congolais ont réfléchi autour de leur autonomisation et participation politique de la femme congolaise.
 
Les mamans maraîchères de KINDELE reçoivent les matériels aratoires.

 
La délégation du CNC participe à un Culte de l’Eglise KIMBANGUISTE à MADIMBA.

La délégation du CNC a participé à la célébration de l’accident qu’avait connu Papa DIALUNGANA.
 
Les maraîchères de MADIMBA reçoivent les matériels aratoires

Les maraîchères de Madimba ont reçu les matériels aratoires, don du CNC par le truchement d’Alexis TSHAMALA, Secrétaire national chargé de la mobilisation.
 
A propos du Congrès National congolais « CNC »

Le Congrès National congolais « CNC » en sigle est créé en date du 31 Mars 2011, conformément aux lois et règlements en vigueur en République Démocratique du Congo. Il est agréé par l’Arrêté Ministériel n°082/2011 du 29 Juin 2011.