Actualités : www.lappelafricain.com  / Politique
A Kinshasa, le directeur de la prison centrale de Makala limogé

La direction de la prison avait décidé de confisquer les postes téléviseurs dans toutes les cellules afin d’empêcher aux détenus de suivre ces événements au risque de les voir se soulever. L’opération s’était déroulée dimanche
dernier vers 4h00 du matin. Des protestations avaient fusé de tous les pavillons surtout ceux des militaires condamnés à mort qui avaient, selon certaines informations, menacé de se soulever si jamais les
téléviseurs ne leur seraient pas restitués.

Dix heures après, la hiérarchie de la prison s’est rétractée remettant les postes téléviseurs dans chaque cellule. La forte médiatisation de cette bourde par la presse internationale a poussé les chefs hiérarchique du colonel Kabisa à le sanctionner.

Pourtant, lui-même a semblé avoir agi sur ordre de plus hautes autorités du pays, a-t-on appris des sources concordantes. Mais ses détracteurs, affirment certains détenus, ont profité de cet incident pour enfoncer l’ex-chef de la prison en l’accusant d’avoir agi de la sorte pour pousser les prisonniers à se soulever. Selon eux, les événements du Burkina partiraient à Kinshasa à partir des groupes des détenus qu’il entretiendrait à la prison de Makala. Thèse contredite sur toute la ligne, selon plusieurs sources. Le colonel Kabisa a été convoqué
mercredi matin au ministère de la justice pour être entendu. Quelques heures après, il est revenu préoccupé à son bureau annonçant à ses collaborateurs qu’il a été relevé de ses fonctions.

Aussitôt après, la cérémonie de remise-reprise s’est déroulée avec le nouveau chef de la prison. 

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
Secteur Culture et Médias

Il est composé des Ministères suivants : Ministère la Culture et des Arts, Ministère de la Communication et Média et le Ministère des Postes des Télécommunications et Nouvelles Technologies de Communication etde l’Informations. Le Ministère Lea
 
Lancement de l’Initiative All in en RDC : Tous, sauvons les adolescents !

 
Journée Portes Ouvertes au Secrétariat Exécutif National du PNMLS

 
Présentation du PNMLS

Organe de coordination de la lutte contre le VIH/sida en RDC sous la Haute-autorité de S.E le Président de la République, le PNMLS a été créé par décret présidentiel le 17 mars 2004.
 
Pourquoi le PNMLS

Les 1er cas de VIH en RDC ont été diagnostiqués en 1983, et reconnu par le gouvernement dès 1984. Un projet a été soutenu dès 1984 par un centre de recherche. Comme dans la plupart des pays,
 
Que fait le PNMLS ?

Mobiliser tous les partenaires sociaux (secteurs public, privé et société civile) pour leur engagement effectif dans la lutte contre le VIH/sida et les IST
 
Organisation du PNMLS

Le PNMLS est organisé au niveau national comme provincial autour de deux organes : un organe politique d’orientation et de décision et un organe technique de gestion et de mise en œuvre.