Actualités : www.lappelafricain.com  / Géopolitique
Poutine prône un nouveau monde « multipolaire »

Selon d’autres observateurs, c’est exactement l’opposé de ce qui s’est réellement passé pour ceux qui savent lire les faits et gestes dans les grandes rencontres.

A Pékin, il y a eu deux accords importants.  Pour le sommet Apec, Obama a conclu avec la Chine un accord aussi « historique » que fumeux qui prévoit la réduction des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030. C’est un espoir diplomatique très lointain qui risque à tout moment de ne pas être respecté. Attendre encore 15 ans alors que les changements climatiques provoquent déjà des dégâts avec des pluies diluviennes. Quelle surprise ne pourrait-on pas subir demain avec ces catastrophes très mortelles qui surprennent tout le monde ?

En ce qui concerne Poutine, les médias russes rapportent qu’il a été conclu avec la Chine 17 accords opérationnels d’importance stratégique. Avant tout celui trentennal (30 ans) sur la fourniture de 30-40 milliards de mètres cubes de gaz naturel à travers un couloir énergétique allant de la Sibérie occidentale à la Chine nord-occidentale. Une fois réalisé, la Chine deviendra le plus grand importateur de gaz russe.

Ont en outre été signés au profit des relations sino-russes des accords sur des projets énergétiques conjoints dans la région d’Arkhangelsk et en Extrême-Orient russe. Les plus grandes compagnies énergétiques russes -Gazprom, Rosneft et Lukoil- sont sur le point de coter leurs actions à la Bourse de Hong Kong, non pas en dollars, mais en monnaies asiatiques : yuan chinois, dollar de Hong Kong, dollar de Singapour.

Comme on le voit, le processus de dé-dollarisation des échanges commerciaux, extrêmement redouté aux Etats-Unis, accomplit un nouveau pas avec l’accord entre la Banque centrale russe et la Banque populaire de Chine. En outre, Exim Bank, qui finance l’export-import de la Chine, a effectué des investissements dans des banques russes (Vnesheconombank, Vtb, Rosselkhozbank) touchées par les sanctions USA/Ue.

Un autre accord important concerne la réalisation de grands parcs de haute-technologie dans les deux pays, destinés en particulier à développer les systèmes satellites de navigation mondiale, le Glonass russe et le Beidou chinois, alternatifs au Gps nord américain : dans ce cadre seront installées en Chine diverses stations terrestres du Glonass.

Le chef d’état-major russe, Valery Gerasimov, a en outre annoncé que les deux gouvernements se sont mis d’accord sur  « de nombreux projets de coopération militaire ». L’un d’entre eux est le chasseur stealth (furtif) chinois J-31, analogue au F-35 étasunien, qui, doté de moteurs russes, a été montré en vol au Salon aérospatial de Zhuhai en Chine méridionale, pendant que le président Obama se trouvait à Pékin.

Les liens entre les deux pays « représentent une tendance irréversible », a déclaré le président Xi, lors de sa dixième rencontre avec le président Poutine depuis qu’il est entré en fonction en mars 2013. Et, pour preuve de ceci, les deux présidents ont annoncé que Chine et Russie célèbreront ensemble, en 2015, le 70ème anniversaire de la victoire dans la Seconde guerre mondiale.

Climat analogue à Brisbane, en Australie, où s’est tenu un G20 in concluant, qui a annoncé l’objectif d’atteindre une croissance de 2,1% d’ici 2018 (moyenne statistique entre une Chine dont le Pib croit de 8% par an et une Italie pratiquement à l’arrêt). L’événement le plus important s’est tenu à Brisbane en marge du G20, la réunion des chefs d’Etat et de gouvernement des pays des Brics : Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud. Leur pib total, à parité de pouvoir d’achat, est plus haut que celui du G7, aujourd’hui complètement noyé.  Ces pays de Brics réalisent plus de 20% du produit brut et du commerce mondiaux et le commerce interne aux Brics a doublé en cinq ans, atteignant les 300 milliards de dollars.

A Brisbane les cinq leaders ont confirmé la création, à l’intérieur des Brics, d’une Banque pour le développement avec un capital de 100 milliards de dollars (dont 41 versés par la Chine) et d’un Fond de réserve de 100 autres milliards pour fournir une liquidité ultérieure aux pays membres.

Comme on le voit enfin, le « leadership américain dans la région Asie/Pacifique » proclamé par Obama à Brisbane, doit compter avec un monde qui change. Le nouveau monde du Brics.

Et en plus, en voulant isoler l’homme russe à Brisbane, l’Occident en a fait un héros. Le Magazine américain Forbes l’a confirmé et l’a distingué comme la personnalité la plus puissante du monde qui devance son homologue américain Barack Obama.  

Le vol MH17 a été abattu par un Sukhoï ukrainien

Pour montrer à la face du monde que Poutine est le méchant qui a fait détruire le vol MH17 malaisien à bord duquel 38 Australiens avaient trouvé la mort, les dirigeants anglo-saxons n’ont pas manqué de saisir l’occasion de la rencontre de Brisbane. Du Premier ministre Abbot, l’hôte de cette rencontre internationale au Président Obama en passant par le Britannique Cameron, tous ont pointé du doigt Vladimir Poutine. « C’est lui qui a livré aux séparatistes le missile qui a abattu l’avion malaisien. Cela a, bien entendu, indisposé le leader russe qui a dû abandonner la rencontre au cours de la dernière journée.

Mais, en guise de réplique, la première chaîne de télévision russe a annoncé aussi à la face du monde avoir obtenu une photo qui a été faite probablement par un satellite-espion étranger pendant les dernières secondes du vol du Boeing malaysien au-dessus de l'Ukraine.

Une séquence télévisée traitant de ce thème a été l'occasion pour le vice-président de l'Union russe des ingénieurs Ivan Andrievski de montrer cette photo qui avait été fournie à l'Union "par un certain George Bilt qui s'était présenté en tant qu'expert d'aviation ayant acquis vingt ans d'expérience", rapporte Tass.

Sur cette photo, on voit bien que le Boeing a été abattu par un avion de chasse à réaction qui le poursuivait. D'abord l'équipage du Boeing était la cible de tirs de canon et ensuite le cockpit a été touché par un missile air-air. Un missile autoguidé à ogive thermique a atteint finalement le moteur droit et l'aile droite du Boeing, a écrit M.Bilt. Une photo présentant le tir de missile depuis l'aile gauche du chasseur contre le cockpit du Boeing a été jointe à la lettre électronique.

C’est une photo prise depuis une orbite spatiale assez basse. Normalement on prend des photos du genre à des fins de reconnaissance de l'espace aérien ou terrestre, a spécifié le scientifique. Conformément aux coordonnées indiquées sur la photo, nous pouvons supposer que la photo en question ait été prise par un satellite américain ou britannique. Une analyse minutieuse de la photo n'a découvert aucun signe de contrefaçon."

On peut donc en toute bonne foi dire que le Boeing-777 de Malaysia Airlines reliant Amsterdam à Kuala Lumpur s'est ainsi crashé le 17 juillet dernier dans la région de Donetsk. Les 298 occupants de l'avion ont trouvé la mort dans l'accident. Des citoyens néerlandais constituaient la quasi-totalité de passagers

Vol MH17 : l’enquête est freinée sans la participation des USA

La Russie est intéressée par une enquête complète sur le crash du Boeing 777, parce qu'elle n'a rien à cacher, a déclaré le ministre adjoint des Affaires étrangères russe, Sergueï Riabkov. Selon M. Riabkov, Moscou a des motifs sérieux de croire que l'enquête est freinée artificiellement et sans la participation des États-Unis. Il a également noté que toute une série de questions restaient encore sans réponse.

Le vice-ministre a également indiqué que la responsabilité de la stagnation dans les relations ent

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
Banques de développement: Remédier au déficit de financement des infrastructures

À l’occasion de l’Africa Investment Forum, une dizaine de banques de développement tentent de faire aboutir une soixantaine de projets. Et de progresser sur un point : leur lenteur dans le traitement des dossiers.
 
Energie: Quand la Rdc compte se doter des centrales hydroelectriques à petites echelles dans les mileux ruraux

La RDC compte se doter des centrales hydroélectriques à petite échelle qui seront construites dans les milieux ruraux grâce au projet MCH (Mini et micro centrales hydroélectriques) lancé par le gouvernement avec l’appui de ses partenaires multilat
 
RDC : Quand le PNUD présente sa nouvelle approche de l’aide au développement

Etabli en RDC depuis 1976, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) œuvre à un ... e PNUD est l'un des principaux organismes multilatéraux de développement. Présent dans 9 provinces de la RDC, ...
 
Rdc: Quid de la Table Ronde sur les exportations?

Kinshasa a abrité du 2 au 4 avril 2018 une Table Ronde sur la promotion des exportations des produits congolais et de la réduction de la dépendance des importations où les participants ont réfléchi sur les politiques et stratégies à mettre en plac
 
RDC : élaboration du Plan national stratégique de développement 2018-2022 !

Ce plan est axé sur l’industrialisation des secteurs de base, le développement agricole et l’amélioration de la productivité du secteur minier et industriel. Il prévoit également la création des zones économiques industrielles qui permettront
 
RDC : le taux de déforestation annuel augmente de 0,81% entre 2000 et 2014

 
RDC/ Banque centrale: un excédent de plus de 13 millions USD en novembre

 
RDC : Adoption du projet de loi des finances exercice 2018 à l’Assemblée nationale

 
La RDC signe un accord avec la société Wapcos pour le transport de l’électricité produite à Kokobola

 
Dépréciation accélérée du Franc congolais

Depuis un an déjà, la monnaie de la République démocratique du Congo, le franc congolais perd sans arrêt des points face au dollar. On en est déjà à 30% de perdu dans le rapport. Malgré toutes les mesures des autorités, la dépréciation semble
 
BGFI Bank : la triche bénie en RDC

 
Le Rassemblement opte pour une solution apaisée à la crise politique congolaise

Le Rassemblement des Forces politiques et sociales acquises au changement salue la mission de bons offices qu’a entreprise la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) visant à harmoniser les positions des uns aux autres.
 
La Banque centrale veut stopper la dépréciation du Franc congolais

La chute du franc congolais se précise. Stabilisé depuis plus de 7 ans autour de 900 francs par rapport au dollar, sa dépréciation depuis peu est telle qu'il a franchi en moins de 3 mois la barre des 1200FC au marché parallèle.
 
Le gouvernement démonte la Gécamines sur la transaction entre Freeport et China Molybdenum

 
La RDC et la Tanzanie signent un MoU pour explorer et développer en commun les hydrocarbures du lac Tanganyika

Mardi 6 octobre 2916, à Dar es Salaam, la RD Congo et la Tanzanie ont signé un mémorandum d’entente pour l’exploitation et le développement en commun des hydrocarbures contenus dans le lac Tanganyika, qui chevauche la RDC, la Tanzanie, la Zambie e
 
La SNCC a réceptionné 18 locomotives neuves pour se relancer

Les dix-huit locomotives neuves commandées pour la SNCC dans le cadre du Projet de transport multimodal (PTM) ont été officiellement présentées ce lundi 27 juillet à Lubumbashi au cours d’une cérémonie diffusée en direct à la télévision nati
 
La France et la Chine s’allient pour mieux conquérir l’Afrique et l’Asie

Le Premier ministre, Manuel Valls et son homologue chinois, Li Keqiang ont signé mardi une déclaration sur les partenariats sur les marchés tiers dans laquelle les deux pays s’engagent à conquérir ensemble des marchés en Afrique et en Asie.
 
Autour de la dissolution et liquidation des LAC: Les sénateurs s’interrogent sur la viabilité de Congo Airways

A la suite d’une question orale avec débat du sénateur Flore Musendu, la ministre du Portefeuille a éclairé la lanterne des sénateurs sur plusieurs questions, notamment celles de savoir la situation exacte actuelle de la compagnie nationale LAC du
 
RDC: reprise du trafic ferroviaire entre Kinshasa et Matadi

Le trafic ferroviaire a repris, jeudi 2 juillet, entre les villes de Kinshasa et Matadi (Bas-Congo), après environ 10 ans d’interruption. Le premier train qui a de nouveau relié ces deux villes du pays avait à son bord de nombreuses autorités du pay
 
Le forum économique RD Congo-Allemagne, Opération : séduire les investisseurs

Après avoir eu lieu en février dernier à Kinshasa, la ville de Berlin accueillera, du 8 au 11 juin 2015, la deuxième édition du forum économique RD Congo-Allemagne dont le principal est « environnement des Affaires et opportunités d’investisseme
 
RDC : Mener une action concertée pour stopper le commerce illicite des ressources naturelles

Le chef de la MONUSCO Martin Kobler, et Achim Steiner, directeur exécutif du Programme des Nations-Unies pour l'environnement (PNUE), appellent à « une utilisation rationnelle et modérée des ressources naturelles » en RD Congo. Ils l’ont fait sav
 
Le Nigérian Akinwumi Adesina élu président de la Banque africaine de développement

 
RDC: le gouverneur du Katanga invite les miniers à investir "encore plus"

 
RDC: Greenpeace dénonce le «chaos organisé» dans le secteur du bois Par RFI media Greenpeace dénonce la déforestation incontrôlée en RDC Greenpeace/DR Selon l’organisation de défense de la nature Greenpeace, le secteur du bois en RDC, qui est t

Selon l’organisation de défense de la nature Greenpeace, le secteur du bois en RDC, qui est toujours en train de se reconstruire après des décennies de guerre, est particulièrement peu réglementé. Selon l’ONG Transparency International, en 2014,
 
Le FMI appelle à de gros efforts en RDC

Le Fonds monétaire international (FMI) est « impressionné » par les progrès réalisés par la République démocratique du Congo mais estime que Kinshasa à encore de gros efforts à fournir pour « maintenir la stabilité économique » et « lutter
 
Le gouvernement ordonne le remplacement des responsables de la DGDA au Katanga

 
Bras de fer entre Orrick et la Banque mondiale autour d'Inga III

Le projet de barrage hydroélectrique Inga III en RD Congo est l'objet depuis quelques mois de vives
 
RDC : Mise en place d’une nouvelle procédure de l’import-export

Le commerce transfrontalier entre Kinshasa et Brazzaville, à la gare fluviale de Kinshasa, est dés
 
RDC : Gestion déséquilibrée du budget de l’Etat 2013

Réunis en assemblée plénière jeudi 2 octobre au Palais du peuple à Kinshasa, les députés nat
 
RD Congo : un budget 2015 plus ambitieux que celui du gouvernement

 
Détournements d’importantes sommes d’argent à la BIAC

 
Exploitation sauvage des forêts en RDC

Les forêts congolaises continuent de faire l’objet d’une exploitation sauvage. On en veut pour
 
La redevance minière ne contribue pas significativement aux recettes de l’Etat

« La redevance minière, qui est le deuxième plus grand flux ou deuxième plus grand acte généra