Actualités : www.lappelafricain.com  / Géopolitique
Poutine prône un nouveau monde « multipolaire »

Selon d’autres observateurs, c’est exactement l’opposé de ce qui s’est réellement passé pour ceux qui savent lire les faits et gestes dans les grandes rencontres.

A Pékin, il y a eu deux accords importants.  Pour le sommet Apec, Obama a conclu avec la Chine un accord aussi « historique » que fumeux qui prévoit la réduction des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030. C’est un espoir diplomatique très lointain qui risque à tout moment de ne pas être respecté. Attendre encore 15 ans alors que les changements climatiques provoquent déjà des dégâts avec des pluies diluviennes. Quelle surprise ne pourrait-on pas subir demain avec ces catastrophes très mortelles qui surprennent tout le monde ?

En ce qui concerne Poutine, les médias russes rapportent qu’il a été conclu avec la Chine 17 accords opérationnels d’importance stratégique. Avant tout celui trentennal (30 ans) sur la fourniture de 30-40 milliards de mètres cubes de gaz naturel à travers un couloir énergétique allant de la Sibérie occidentale à la Chine nord-occidentale. Une fois réalisé, la Chine deviendra le plus grand importateur de gaz russe.

Ont en outre été signés au profit des relations sino-russes des accords sur des projets énergétiques conjoints dans la région d’Arkhangelsk et en Extrême-Orient russe. Les plus grandes compagnies énergétiques russes -Gazprom, Rosneft et Lukoil- sont sur le point de coter leurs actions à la Bourse de Hong Kong, non pas en dollars, mais en monnaies asiatiques : yuan chinois, dollar de Hong Kong, dollar de Singapour.

Comme on le voit, le processus de dé-dollarisation des échanges commerciaux, extrêmement redouté aux Etats-Unis, accomplit un nouveau pas avec l’accord entre la Banque centrale russe et la Banque populaire de Chine. En outre, Exim Bank, qui finance l’export-import de la Chine, a effectué des investissements dans des banques russes (Vnesheconombank, Vtb, Rosselkhozbank) touchées par les sanctions USA/Ue.

Un autre accord important concerne la réalisation de grands parcs de haute-technologie dans les deux pays, destinés en particulier à développer les systèmes satellites de navigation mondiale, le Glonass russe et le Beidou chinois, alternatifs au Gps nord américain : dans ce cadre seront installées en Chine diverses stations terrestres du Glonass.

Le chef d’état-major russe, Valery Gerasimov, a en outre annoncé que les deux gouvernements se sont mis d’accord sur  « de nombreux projets de coopération militaire ». L’un d’entre eux est le chasseur stealth (furtif) chinois J-31, analogue au F-35 étasunien, qui, doté de moteurs russes, a été montré en vol au Salon aérospatial de Zhuhai en Chine méridionale, pendant que le président Obama se trouvait à Pékin.

Les liens entre les deux pays « représentent une tendance irréversible », a déclaré le président Xi, lors de sa dixième rencontre avec le président Poutine depuis qu’il est entré en fonction en mars 2013. Et, pour preuve de ceci, les deux présidents ont annoncé que Chine et Russie célèbreront ensemble, en 2015, le 70ème anniversaire de la victoire dans la Seconde guerre mondiale.

Climat analogue à Brisbane, en Australie, où s’est tenu un G20 in concluant, qui a annoncé l’objectif d’atteindre une croissance de 2,1% d’ici 2018 (moyenne statistique entre une Chine dont le Pib croit de 8% par an et une Italie pratiquement à l’arrêt). L’événement le plus important s’est tenu à Brisbane en marge du G20, la réunion des chefs d’Etat et de gouvernement des pays des Brics : Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud. Leur pib total, à parité de pouvoir d’achat, est plus haut que celui du G7, aujourd’hui complètement noyé.  Ces pays de Brics réalisent plus de 20% du produit brut et du commerce mondiaux et le commerce interne aux Brics a doublé en cinq ans, atteignant les 300 milliards de dollars.

A Brisbane les cinq leaders ont confirmé la création, à l’intérieur des Brics, d’une Banque pour le développement avec un capital de 100 milliards de dollars (dont 41 versés par la Chine) et d’un Fond de réserve de 100 autres milliards pour fournir une liquidité ultérieure aux pays membres.

Comme on le voit enfin, le « leadership américain dans la région Asie/Pacifique » proclamé par Obama à Brisbane, doit compter avec un monde qui change. Le nouveau monde du Brics.

Et en plus, en voulant isoler l’homme russe à Brisbane, l’Occident en a fait un héros. Le Magazine américain Forbes l’a confirmé et l’a distingué comme la personnalité la plus puissante du monde qui devance son homologue américain Barack Obama.  

Le vol MH17 a été abattu par un Sukhoï ukrainien

Pour montrer à la face du monde que Poutine est le méchant qui a fait détruire le vol MH17 malaisien à bord duquel 38 Australiens avaient trouvé la mort, les dirigeants anglo-saxons n’ont pas manqué de saisir l’occasion de la rencontre de Brisbane. Du Premier ministre Abbot, l’hôte de cette rencontre internationale au Président Obama en passant par le Britannique Cameron, tous ont pointé du doigt Vladimir Poutine. « C’est lui qui a livré aux séparatistes le missile qui a abattu l’avion malaisien. Cela a, bien entendu, indisposé le leader russe qui a dû abandonner la rencontre au cours de la dernière journée.

Mais, en guise de réplique, la première chaîne de télévision russe a annoncé aussi à la face du monde avoir obtenu une photo qui a été faite probablement par un satellite-espion étranger pendant les dernières secondes du vol du Boeing malaysien au-dessus de l'Ukraine.

Une séquence télévisée traitant de ce thème a été l'occasion pour le vice-président de l'Union russe des ingénieurs Ivan Andrievski de montrer cette photo qui avait été fournie à l'Union "par un certain George Bilt qui s'était présenté en tant qu'expert d'aviation ayant acquis vingt ans d'expérience", rapporte Tass.

Sur cette photo, on voit bien que le Boeing a été abattu par un avion de chasse à réaction qui le poursuivait. D'abord l'équipage du Boeing était la cible de tirs de canon et ensuite le cockpit a été touché par un missile air-air. Un missile autoguidé à ogive thermique a atteint finalement le moteur droit et l'aile droite du Boeing, a écrit M.Bilt. Une photo présentant le tir de missile depuis l'aile gauche du chasseur contre le cockpit du Boeing a été jointe à la lettre électronique.

C’est une photo prise depuis une orbite spatiale assez basse. Normalement on prend des photos du genre à des fins de reconnaissance de l'espace aérien ou terrestre, a spécifié le scientifique. Conformément aux coordonnées indiquées sur la photo, nous pouvons supposer que la photo en question ait été prise par un satellite américain ou britannique. Une analyse minutieuse de la photo n'a découvert aucun signe de contrefaçon."

On peut donc en toute bonne foi dire que le Boeing-777 de Malaysia Airlines reliant Amsterdam à Kuala Lumpur s'est ainsi crashé le 17 juillet dernier dans la région de Donetsk. Les 298 occupants de l'avion ont trouvé la mort dans l'accident. Des citoyens néerlandais constituaient la quasi-totalité de passagers

Vol MH17 : l’enquête est freinée sans la participation des USA

La Russie est intéressée par une enquête complète sur le crash du Boeing 777, parce qu'elle n'a rien à cacher, a déclaré le ministre adjoint des Affaires étrangères russe, Sergueï Riabkov. Selon M. Riabkov, Moscou a des motifs sérieux de croire que l'enquête est freinée artificiellement et sans la participation des États-Unis. Il a également noté que toute une série de questions restaient encore sans réponse.

Le vice-ministre a également indiqué que la responsabilité de la stagnation dans les relations ent

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
Liberia : les cinq clés de la victoire de George Weah

George Weah est le nouveau président du Liberia. L'ex-star du football a obtenu plus de 60% des voix lors du second tour qui l'opposait au vice-président sortant Joseph Boakai. La défaite de ce dernier est aussi la défaite du parti de l'ex-présidente
 
Territoires palestiniens : mouvement de colère contre la décision de Donald Trump

 
L’accord de Paris entrera en vigueur dans 30 jours

« 72 parties représentant 56,75% des émissions globales de gaz à effet de serre ont désormais ratifié l’accord de Paris. Il entrera en vigueur dans 30 jours.». C’est ce qu’a révélé Patricia Espinosa, la Secrétaire exécutive de la convent
 
Forum Pharmaceutique International/Tunis 2016

Programme 17éme Session du Forum de L'IOPA 28-29-30 Avril 2016
 
L'Assemblée Générale de la CIOPF 2015

Les Représentants des Ordres des Pharmaciens Francophones étaient réunis à l’Assemblée Générale de la Conférence Internationale des Ordres des Pharmaciens Francophon
 
Terrorisme : La CIA et le Mossad ont entrainé Abu Bakr Al-Baghdadi, l’actuel leader de l’État islamique en Irak

D’après les documents diffusés par Snowden, actuellement réfugié en Russie, la CIA et le Mossad ont entrainé Abu Bakr Al-Baghdadi, l’actuel leader de l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL). L’EIIL, qui prône le retour au «Califat »
 
Livraison des Mistrals : la France a trahi son indépendance !

L’affaire des Mistral, ces porte-hélicoptères commandés à la France par la Russie, ne cesse de faire couler l’encre. Pour régler le dilemme surgi de la non livraison de ces deux navires, la France vient de formuler des conditions que la Russie a
 
Mort de Boris Nemtsov Un assassinat "minutieusement planifié" par les services étrangers

L’opposant russe et ancien vice-Premier ministre Boris Nemtsov a été tué par quatre balles à Moscou. Son assassinat aurait été "minutieusement planifié". Différentes théories émergent pour expliquer le meurtre de l’opposant russe et ancien v
 
Sous la force de frappe des Pro-russes, les troupes ukrainiennes battent en retraite

Est-Ouest. La logique de confrontation paraît l’emporter dans l’Est de l’Ukraine. Chaque camp est encouragé dans sa surenchère : Moscou soutient les rebelles pour ne pas abandonner ses intérêts sans contrepartie ; Washington appuie les loyalist
 
L'Est de l'Ukraine, un terrain d’affrontement américano-russe ?

Selon l’Occident, alors que Moscou livre depuis des mois des équipements militaires aux pro-russes du Donbass, Washington envisage aussi désormais de faire la même chose avec l'armée ukrainienne. Au risque de tomber dans l'escalade, si l’on n
 
Relance d'une 3ème guerre mondiale : La suprématie militaire russe reste inégalable

L’Otan pousse l’UE vers une nouvelle Guerre froide. Et la crise ukrainienne est le prétexte idéal de l’Alliance Atlantique (L’Otan) pour pousser les Européens à augmenter leur budget militaire, et à financer cette augmentation par la vente au
 
Washington bientôt dans son propre piège

La Russie réagit dans la guerre économique que lui livre l’Otan à la manière dont elle l’aurait fait dans une guerre classique, signale Thierry Meyssan, un journaliste spécialiste des mouvements militaires. Elle s’est laissée atteindre par des
 
Vers la disparition de l’Ukraine !

 
Vol MH 370 : les Etats-Unis soupçonnés d’avoir abattu le Boeing 377 ?

Neuf mois après la disparition du vol MH 370, la théorie selon laquelle le Boeing aurait été neutralisé par l’armée américaine pour éviter qu’il ne s’écrase sur la base militaire de Diego Garcia refait surface.
 
Poutine à la presse : « La Russie a raison, les Occidentaux ont tort et la stratégie en Ukraine est la bonne »

Plus de trois heures auront été nécessaires au président russe Vladimir Poutine pour brosser un tableau complet de la Russie et du monde lors de sa 10e grande conférence de presse, rapporte la presse russe. La situation économique, l'Ukraine, les sa
 
Poutine intransigeant face à la pression occidentale

"Si pour certains pays européens la fierté nationale est une notion oubliée depuis belle lurette et la souveraineté, un luxe inabordable, pour la Russie la souveraineté nationale réelle est une condition sine qua non de son existence", a indiqué le
 
L’Afrique du Sud accuse Israël de «défier le monde entier»