Actualités : www.lappelafricain.com  / Politique
PTNTIC : Thomas Luhaka hérite de Kin Kiey un cabinet vidé de mobiliers…même des interrupteurs

C’est un cabinet cannibalisé, vandalisé que Kin Kiey, ministre sortant des PT&NTIC, lègue à Thomas Luhaka. Ceux qui, une fois, sont passés au cabinet, en fait dans le bureau de travail de Kin Kiey se rappelleront d’un grand écran plasma et d’autres mobiliers sur lesquels Kin Kiey maniaque du luxe se plaisait à attirer l’attention de ses hôtes. Tout cela s’est volatilisé au lendemain de la publication du gouvernement Matata II. Un conseiller du cabinet (sortant) a, sous couvert de l’anonymat, soutenu que Kin Kiey avait acheté ces mobiliers au lendemain de son entrée en fonctions. Mais il dit cependant ignorer si Kin Kiey avait effectué ces achats à ses propres frais ou avec l’argent de l’Etat. Beaucoup pensent au second cas de figure. Le ministère des PT &NTIC est tout de même un des plus importants services d’assiette et second contributeur des recettes non fiscales de l’Etat.

Il sied également de rappeler que lors de son entrée en fonctions en mai 2012, Kin Kiey avait entrepris des travaux de réfection de son cabinet, un immeuble modeste, sur avenue ex-Huileries, naguère guest-house, propriété d’un Portugais. Selon nos sources, ces travaux n’ont jamais fait l’objet d’un appel d’offre même restreint. Il se dit sans preuves irréfragables cependant, que ce sont des proches de Kin Kiey qui auraient recruté qui un plombier, qui un maçon, qui un peintre, etc., pour réhabiliter le cabinet.

D’aucuns soutiennent avoir vu l’électricien commis aux réparations quotidiennes à la résidence du ministre se livrer au bricolage au cabinet. Sous prétexte d’être remplacés par des plus neufs, tout ou presque laissé par son prédécesseur Louis Koyagialo a été emporte : moquettes, cuves, lavabo, réglettes, prises, interrupteurs…et par endroits, vitres et fenêtres.

Mais les travaux de réfection ne se limiteront au renouvellement de la peinture et au carrelage des marches et couloirs qui mènent au bureau de «son excellence » Tryphon Kin Kiey Mulumba. Naturellement le dernier niveau qui abrite le bureau du ministre a totalement été réhabilité et équipé en mobiliers. Notamment la salle de conférence qui n’avait rien à envier à la salle du conseil des ministres. Il appert qu’elle a été totalement dépouillée dans les heures qui suivirent l’annonce de l’éviction de Kin Kiey pour un ministère plutôt PPTE. Le nouveau ministre chargé des relations avec le Parlement laisse le PT &NTIC dans un état plus délabré que le lui avait légué Koyagialo. L’on croirait à un acte de sabotage. Conséquence d’un goût effréné du luxe qu’il n’a pas assouvir. ..Une folie de grandeur. Et qui va payer les dommages causés au PT &NTIC? 

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
Secteur Culture et Médias

Il est composé des Ministères suivants : Ministère la Culture et des Arts, Ministère de la Communication et Média et le Ministère des Postes des Télécommunications et Nouvelles Technologies de Communication etde l’Informations. Le Ministère Lea
 
Lancement de l’Initiative All in en RDC : Tous, sauvons les adolescents !

 
Journée Portes Ouvertes au Secrétariat Exécutif National du PNMLS

 
Présentation du PNMLS

Organe de coordination de la lutte contre le VIH/sida en RDC sous la Haute-autorité de S.E le Président de la République, le PNMLS a été créé par décret présidentiel le 17 mars 2004.
 
Pourquoi le PNMLS

Les 1er cas de VIH en RDC ont été diagnostiqués en 1983, et reconnu par le gouvernement dès 1984. Un projet a été soutenu dès 1984 par un centre de recherche. Comme dans la plupart des pays,
 
Que fait le PNMLS ?

Mobiliser tous les partenaires sociaux (secteurs public, privé et société civile) pour leur engagement effectif dans la lutte contre le VIH/sida et les IST
 
Organisation du PNMLS

Le PNMLS est organisé au niveau national comme provincial autour de deux organes : un organe politique d’orientation et de décision et un organe technique de gestion et de mise en œuvre.