Actualités : www.lappelafricain.com  / Politique
PTNTIC : Thomas Luhaka hérite de Kin Kiey un cabinet vidé de mobiliers…même des interrupteurs

C’est un cabinet cannibalisé, vandalisé que Kin Kiey, ministre sortant des PT&NTIC, lègue à Thomas Luhaka. Ceux qui, une fois, sont passés au cabinet, en fait dans le bureau de travail de Kin Kiey se rappelleront d’un grand écran plasma et d’autres mobiliers sur lesquels Kin Kiey maniaque du luxe se plaisait à attirer l’attention de ses hôtes. Tout cela s’est volatilisé au lendemain de la publication du gouvernement Matata II. Un conseiller du cabinet (sortant) a, sous couvert de l’anonymat, soutenu que Kin Kiey avait acheté ces mobiliers au lendemain de son entrée en fonctions. Mais il dit cependant ignorer si Kin Kiey avait effectué ces achats à ses propres frais ou avec l’argent de l’Etat. Beaucoup pensent au second cas de figure. Le ministère des PT &NTIC est tout de même un des plus importants services d’assiette et second contributeur des recettes non fiscales de l’Etat.

Il sied également de rappeler que lors de son entrée en fonctions en mai 2012, Kin Kiey avait entrepris des travaux de réfection de son cabinet, un immeuble modeste, sur avenue ex-Huileries, naguère guest-house, propriété d’un Portugais. Selon nos sources, ces travaux n’ont jamais fait l’objet d’un appel d’offre même restreint. Il se dit sans preuves irréfragables cependant, que ce sont des proches de Kin Kiey qui auraient recruté qui un plombier, qui un maçon, qui un peintre, etc., pour réhabiliter le cabinet.

D’aucuns soutiennent avoir vu l’électricien commis aux réparations quotidiennes à la résidence du ministre se livrer au bricolage au cabinet. Sous prétexte d’être remplacés par des plus neufs, tout ou presque laissé par son prédécesseur Louis Koyagialo a été emporte : moquettes, cuves, lavabo, réglettes, prises, interrupteurs…et par endroits, vitres et fenêtres.

Mais les travaux de réfection ne se limiteront au renouvellement de la peinture et au carrelage des marches et couloirs qui mènent au bureau de «son excellence » Tryphon Kin Kiey Mulumba. Naturellement le dernier niveau qui abrite le bureau du ministre a totalement été réhabilité et équipé en mobiliers. Notamment la salle de conférence qui n’avait rien à envier à la salle du conseil des ministres. Il appert qu’elle a été totalement dépouillée dans les heures qui suivirent l’annonce de l’éviction de Kin Kiey pour un ministère plutôt PPTE. Le nouveau ministre chargé des relations avec le Parlement laisse le PT &NTIC dans un état plus délabré que le lui avait légué Koyagialo. L’on croirait à un acte de sabotage. Conséquence d’un goût effréné du luxe qu’il n’a pas assouvir. ..Une folie de grandeur. Et qui va payer les dommages causés au PT &NTIC? 

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
La Cenco dénonce les attaques lancées contre sa hiérarchie et soutient Mgr Monsengwo

La Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) a dénoncé jeudi les attaques lancées notamment par des "responsables des institutions de la République" contre l'Eglise catholique et sa hiérarchie, en particulier le cardinal Laurent Monsengwo Pa
 
La Cenco dénonce les attaques lancées contre sa hiérarchie et soutient Mgr Monsengwo

La Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) a dénoncé jeudi les attaques lancées notamment par des "responsables des institutions de la République" contre l'Eglise catholique et sa hiérarchie, en particulier le cardinal Laurent Monsengwo Pa
 
RDC: les laïcs catholiques veulent une marche pacifique le 31 decembre 2017

 
RDC : des centaines de milliers d'enfants souffrent de malnutrition

 
Pas de vie au Congo Kinshasa !

 
Effondrement d’un immeuble à Kinshasa : la famille des victimes exige des sanctions sévères

 
La RDC est-elle encore la capitale mondiale du viol ?

 
Kalamba Malandi encourt 20 ans de prison ferme pour tentative de viol sur mineure

Une affaire à dormir debout que celle d’un grand-père maternel qui tente de violer sa petite fille mineure de 16 ans. En effet, le sieur Kalamba Malandi, âgé de 65 ans et résidant au n° 4 de l’avenue Gemena, quartier Matadi Mayo, commune de Mont
 
La RDC va autoriser le départ de 32 enfants adoptés par des couples étrangers

La République démocratique du Congo est prête à autoriser le départ dès la semaine prochaine de 32 enfants congolais adoptés que des couples étrangers n'avaient pas pu récupérer suite à un gel des sorties décidé en 2013, a-t-on appris vendred
 
Tomberez-vous amoureux d'un(e) inconnu(e) avec ces 36 questions ?

A l'occasion de la Saint-Valentin, francetv info tente de percer les mystères de l'amour. Et si la solution pour tomber amoureux se trouvait au cœur d'une expérience psychologique menée dans les années 1990 ? L'expérience psychologique menée il y a
 
La fête cotérique des élus dans le gouvernement

Depuis des lustres, lorsque quelqu’un est nommé ministre en République démocratique du Congo (RDC), avant même qu’il n’entre en fonction et dévoile son programme d’activités, sa résidence est prise d’assaut par ses proches. C’est la gra
 
Beni : le lynchage par la foule, un autre mode vie

L'insécurité de Beni ne date pas d'aujourd’hui. Elle est récurrente depuis trois ans avant mêm
 
RDC: des centaines de magistrats en grève "illimitée" pour obtenir une hausse de salaire

 
Code de famille : Pas de mariage pour tous en RDC, tranche le Sénat

« Tout individu a le droit de se marier avec la personne de son choix, de sexe opposé et de fonde
 
RDC : L’émancipation de la femme est devenue une réalité ?

En République démocratique du Congo, gouverner n’est pas l’affaire des seuls hommes. Il est de
 
Démantèlement d’une filière de faussaires congolais de Brazzaville à Paris

 
RDC : La milice Bakata-Katanga menace d'exterminer les pygmées du Katanga

Bantous et pygmées s’affrontent régulièrement au Nord-Katanga malgré plusieurs efforts de réc
 
Remise des clés aux bénéficiaires du Programme « Esprit de vie » : Matata