Actualités : www.lappelafricain.com  / Politique
Moïse Katumbi : le mystère de son absence vient de livrer ses secrets !

On comprend ainsi l’effervescence qui a gagné tout notre pays et plus particulièrement, la province du Katanga qu’il dirige, depuis que Moïse Katumbi est porté disparu. Que de ragots, n’a-t-on pas entendus à ce sujet ? Pour les uns, il se serait exilé, emportant dans ses valises, la rondelette somme de 20 milliards de dollars. Pour les autres, il aurait été empoisonné à la vynca, une plante qui pousserait dans l’Est du pays et dont les fleurs et les racines pilées dans un mortier puis mélangées dans l’huile d’olive, constitueraient un poisson mortel.

Mais, une nouvelle livrée en primeur par Jeune Afrique nous a permis de comprendre que toutes ces supputations étaient loin de refléter la vérité. D’après cette revue, le gouverneur du Katanga a subi une thérapie de choc sur « les séquelles d’une tentative d’empoisonnement à l’arsenic subie en 2011 ». Ce sont là quelques bribes de détails que Jeune Afrique dit avoir glané dans on bulletin de santé, tenu par des médecins britanniques. Car, c’est à Londres que Moïse Katumbi Chapwe s’est soumis à cette thérapie en profondeur.

Bientôt, le retour à Lubumbashi

Toujours d’après la source précitée, après une absence de près de deux mois, Moïse Katumbi pourrait regagner Lubumbashi avant les festivités de fin d’année. Ce qui a mis en effervescence, les habitants de la Province cuprifère, bien sûr, trépignant de joie à l’idée de revoir leur gouverneur.

D’autre part, avant de s’envoler pour Londres, Moïse Katumbi aurait été reçu par Joseph Kabila à qui il aurait livré l’information sur les soins de santé dont il devait aller bénéficier dans la capitale anglaise.

Espérons que ces informations recueillies de bonne source, puissent réussir à éteindre le feu dévorant des ragots autour de cette affaire et qu’effectivement Moïse Katumbi chapwe puisse regagner le pays avant les festivités de Nouvel An. Afin, notamment qu’il confonde ceux qui ont soutenu mordicus qu’il se sentirait à l’étroit dans la Province du Katanga et qu’ainsi, il nourrirait désormais, des ambitions plus grandes !
 

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
Riposte au VIH/SIDA dans la province du KASAI ORIENTAL en 2017

 
Riposte au VIH/SIDA dans la province du TANGANYIKA en 2017

Rapport de Riposte au VIH/SIDA dans la province du TANGANYIKA en 2017
 
Secteur Culture et Médias

Il est composé des Ministères suivants : Ministère la Culture et des Arts, Ministère de la Communication et Média et le Ministère des Postes des Télécommunications et Nouvelles Technologies de Communication etde l’Informations. Le Ministère Lea
 
Lancement de l’Initiative All in en RDC : Tous, sauvons les adolescents !

 
Journée Portes Ouvertes au Secrétariat Exécutif National du PNMLS

 
Présentation du PNMLS

Organe de coordination de la lutte contre le VIH/sida en RDC sous la Haute-autorité de S.E le Président de la République, le PNMLS a été créé par décret présidentiel le 17 mars 2004.
 
Pourquoi le PNMLS

Les 1er cas de VIH en RDC ont été diagnostiqués en 1983, et reconnu par le gouvernement dès 1984. Un projet a été soutenu dès 1984 par un centre de recherche. Comme dans la plupart des pays,
 
Que fait le PNMLS ?

Mobiliser tous les partenaires sociaux (secteurs public, privé et société civile) pour leur engagement effectif dans la lutte contre le VIH/sida et les IST
 
Organisation du PNMLS

Le PNMLS est organisé au niveau national comme provincial autour de deux organes : un organe politique d’orientation et de décision et un organe technique de gestion et de mise en œuvre.