Actualités : www.lappelafricain.com  / Economie
Le gouvernement ordonne le remplacement des responsables de la DGDA au Katanga

Le ministre des Finances, Henry Yav Mulang, a instruit le directeur général de la Direction générale des douanes et accises (DGDA) de remplacer « sans délais » tous les responsables de cette régie financière au Katanga « à tous les niveaux et à tous les postes douaniers ». Cette décision a été annoncée après la visite du Premier ministre, lundi 12 janvier, au poste douanier de Kasumbalesa.

Matata Ponyo y a déploré la fraude généralisée dans le dédouanement des marchandises, le laisser-aller, la complaisance et le désordre qui prévalent à ce poste douanier.

Henry Yav Mulang a notamment instruit le directeur général de la DGAD de désigner un nouveau directeur provincial de cette régie financière au Katanga.

Annonçant sa décision, le ministre des Finances a déclaré :

« Je viens, après consultation de la direction générale de cette régie, d’instruire le directeur général de la DGDA de prendre immédiatement les mesures suivantes :

1. procéder sans délai à la désignation d’un nouveau directeur provincial à la tête de la DGDA/Katanga

2. effectuer sans tarder au sein du poste douanier de Kasumbalesa un changement de tous les chefs de division exerçant les fonctions de sous-directeur ou d’inspecteur, de tous les chefs de bureau assumant les fonctions de contrôleur ou de receveur principal ainsi que de tous les attachés de bureau de première classe exerçant les fonctions de vérificateur ou de receveur

3. étendre ces changements à tous les autres postes douaniers de la province du Katanga tel Kalemie, Dilolo, Kolwezi, etc. »

Par ailleurs, le ministre des Finances a procédé à la nomination de nouveaux responsables provinciaux à la Direction générale des impôts (DGI) et à la  Direction générale des recettes administratives, domaniales, judiciaires et de participation (DGRAD) au Katanga.

Alors qu’il était ministre des Finances, Matata Ponyo avait dénoncé en avril 2010 la fraude douanière au poste frontalier de Kasumbalesa.

«Tout le monde sait qu’on importe du sucre que l’on fait dédouaner comme du sel. Tout le monde sait qu’on importe du carburant pour les produits miniers alors qu’on l’utilise sur le marché local. Et tout le monde sait que des camions restent à la frontière pendant des jours avant de disparaître durant la nuit », avait-il détaillé.

 

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
Riposte au VIH/SIDA dans la province du KASAI ORIENTAL en 2017

 
Riposte au VIH/SIDA dans la province du TANGANYIKA en 2017

Rapport de Riposte au VIH/SIDA dans la province du TANGANYIKA en 2017
 
Secteur Culture et Médias

Il est composé des Ministères suivants : Ministère la Culture et des Arts, Ministère de la Communication et Média et le Ministère des Postes des Télécommunications et Nouvelles Technologies de Communication etde l’Informations. Le Ministère Lea
 
Lancement de l’Initiative All in en RDC : Tous, sauvons les adolescents !

 
Journée Portes Ouvertes au Secrétariat Exécutif National du PNMLS

 
Présentation du PNMLS

Organe de coordination de la lutte contre le VIH/sida en RDC sous la Haute-autorité de S.E le Président de la République, le PNMLS a été créé par décret présidentiel le 17 mars 2004.
 
Pourquoi le PNMLS

Les 1er cas de VIH en RDC ont été diagnostiqués en 1983, et reconnu par le gouvernement dès 1984. Un projet a été soutenu dès 1984 par un centre de recherche. Comme dans la plupart des pays,
 
Que fait le PNMLS ?

Mobiliser tous les partenaires sociaux (secteurs public, privé et société civile) pour leur engagement effectif dans la lutte contre le VIH/sida et les IST
 
Organisation du PNMLS

Le PNMLS est organisé au niveau national comme provincial autour de deux organes : un organe politique d’orientation et de décision et un organe technique de gestion et de mise en œuvre.