Actualités : www.lappelafricain.com  / Politique
Assassinat politique : « Joseph KABILA » rate Francis KALOMBO

Le désormais ex-président de la Ligue des jeunes du Parti pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), le député Francis Kalombo, s’est « exilé » en Europe après s’être « réfugié » durant cinq jours à la Monusco qui l’a « évacué d’urgence » le week-end de Kinshasa (RD Congo) par un avion cargo à destination d’Entebbe (Ouganda).

Après avoir été « exclu » jeudi 22 janvier 2015 de la présidence de la Ligue, le parti présidentiel l’a suspendu pour « déviationnisme » et « propos contraires à la discipline du parti ».

Kalombo « refuse qu’une loi soit taillée sur mesure »

Quelques semaines avant d’entrer dans la clandestinité, Francis Kalombo s’est fait remarquer par son opposition à la modification de la loi électorale dans ses sorties télévisées.

« « Je ne peux pas soutenir cette loi et je ne peux pas voter ce que mon peuple ne veut pas », a-t-il déclaré sur une chaine de télévision privée de Kinshasa, arguant qu’« une loi doit être impersonnelle ».

« Ce qui, dans ce cas, ne l’est pas car si nous devrons poursuivre avec le recensement, ça prendrait 4 à 5 ans pour y arriver. Et je refuse qu’une loi soit taillée sur mesure », a-t-il martelé.

Interviewé par Congo-France le 20 janvier 2015, Francis Kalombo a dévoilé les raisons pour lesquelles il est « contre une loi électorale qui conditionne la tenue des élections au recensement de la population ».

« Nous avons été élus en 2006 et en 2011 sans que le recensement de la population ait eu lieu. Pourquoi devons-nous conditionner la tenue des prochaines élections au recensement lorsqu’il s’agit des autres? », s’est-il interrogé.

Reconnaissant que « plusieurs dans la majorité présidentielle sont contre ce nouveau projet de loi électorale, tout comme ils sont contre une révision constitutionnelle tendant à maintenir Kabila au pouvoir », Francis Kalombo a fait remarquer qu’« il leur manque le courage de se prononcer »

« Tout le monde veut qu’il y ait alternance au sommet de l’Etat », a-t-il soutenu.

Selon Francis Kalombo, « le recensement de la population n’a pas eu lieu en 2004, faute des moyens financiers, les mêmes causes restent valables en 2015 ».

« Les fonctionnaires, les militaires, les policiers et les enseignants ne sont pas payés, faute de moyens financiers. D’où viendra l’argent pour commencer le recensement de la population? En outre, au vu de la dimension du pays, le recensement demandera entre quatre et cinq ans. Conditionner, donc, l’élection présidentielle au recensement présente une mauvaise foi manifeste de la part de la majorité présidentielle », s’est-il défendu.

Parlant de Moïse Katumbi, gouverneur du Katanga, Francis Kalombo s’est insurgé contre « les manœuvres de bas niveau de la Majorité présidentielle qui cherche à sortir des lois sur mesure tendant à exclure Moïse de la prochaine élection présidentielle¨, bien qu’il ne s’est pas encore prononcé à ce sujet ».

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
La Cenco dénonce les attaques lancées contre sa hiérarchie et soutient Mgr Monsengwo

La Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) a dénoncé jeudi les attaques lancées notamment par des "responsables des institutions de la République" contre l'Eglise catholique et sa hiérarchie, en particulier le cardinal Laurent Monsengwo Pa
 
La Cenco dénonce les attaques lancées contre sa hiérarchie et soutient Mgr Monsengwo

La Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) a dénoncé jeudi les attaques lancées notamment par des "responsables des institutions de la République" contre l'Eglise catholique et sa hiérarchie, en particulier le cardinal Laurent Monsengwo Pa
 
RDC: les laïcs catholiques veulent une marche pacifique le 31 decembre 2017

 
RDC : des centaines de milliers d'enfants souffrent de malnutrition

 
Pas de vie au Congo Kinshasa !

 
Effondrement d’un immeuble à Kinshasa : la famille des victimes exige des sanctions sévères

 
La RDC est-elle encore la capitale mondiale du viol ?

 
Kalamba Malandi encourt 20 ans de prison ferme pour tentative de viol sur mineure

Une affaire à dormir debout que celle d’un grand-père maternel qui tente de violer sa petite fille mineure de 16 ans. En effet, le sieur Kalamba Malandi, âgé de 65 ans et résidant au n° 4 de l’avenue Gemena, quartier Matadi Mayo, commune de Mont
 
La RDC va autoriser le départ de 32 enfants adoptés par des couples étrangers

La République démocratique du Congo est prête à autoriser le départ dès la semaine prochaine de 32 enfants congolais adoptés que des couples étrangers n'avaient pas pu récupérer suite à un gel des sorties décidé en 2013, a-t-on appris vendred
 
Tomberez-vous amoureux d'un(e) inconnu(e) avec ces 36 questions ?

A l'occasion de la Saint-Valentin, francetv info tente de percer les mystères de l'amour. Et si la solution pour tomber amoureux se trouvait au cœur d'une expérience psychologique menée dans les années 1990 ? L'expérience psychologique menée il y a
 
La fête cotérique des élus dans le gouvernement

Depuis des lustres, lorsque quelqu’un est nommé ministre en République démocratique du Congo (RDC), avant même qu’il n’entre en fonction et dévoile son programme d’activités, sa résidence est prise d’assaut par ses proches. C’est la gra
 
Beni : le lynchage par la foule, un autre mode vie

L'insécurité de Beni ne date pas d'aujourd’hui. Elle est récurrente depuis trois ans avant mêm
 
RDC: des centaines de magistrats en grève "illimitée" pour obtenir une hausse de salaire

 
Code de famille : Pas de mariage pour tous en RDC, tranche le Sénat

« Tout individu a le droit de se marier avec la personne de son choix, de sexe opposé et de fonde
 
RDC : L’émancipation de la femme est devenue une réalité ?

En République démocratique du Congo, gouverner n’est pas l’affaire des seuls hommes. Il est de
 
Démantèlement d’une filière de faussaires congolais de Brazzaville à Paris

 
RDC : La milice Bakata-Katanga menace d'exterminer les pygmées du Katanga

Bantous et pygmées s’affrontent régulièrement au Nord-Katanga malgré plusieurs efforts de réc
 
Remise des clés aux bénéficiaires du Programme « Esprit de vie » : Matata