Actualités : www.lappelafricain.com  / Sports
Constant Omari: « M.Blatter est le porte-voix des sans-voix »

En tant que représentant de la République démocratique du Congo, voterez-vous pour Joseph Blatter ?
La Confédération africaine de football a décidé à l’unanimité de voter Blatter. Elle a réitéré son souhait en avril lors de son assemblée générale au Caire. Au Congo, nous avons toujours soutenu Blatter. Ce n’est un secret pour personne. Nous continuerons à la soutenir car il véhicule les idéaux propres à notre football et à notre Fédération.

Comment expliquez-vous que cinq des six confédérations de la FIFA ont déjà manifesté leur soutien à M. Blatter ?

Pour diriger la FIFA, il faut réunir un minimum de consensus. Et Monsieur Blatter a réussi à obtenir un consensus mondial. Il a réussi à établir l’équité de par son implication personnelle. Son formidable travail est souvent ignoré. Il a une mémoire incroyable et connaît le nom des 209 présidents de Fédération et entretient des rapports personnels avec eux. Il s’est beaucoup battu pour l’équité. Monsieur Blatter est le porte-voix des sans-voix. Ce soutien de cinq Confédérations sur six montre le rayonnement de son action.

Comprenez-vous que l’UEFA de Michel Platini soutienne le seul opposant à M.Blatter, le prince jordanien Ali bin Al-Hussein?

On retrouve la plupart des Fédérations nanties en Europe et ces dernières veulent imposer leur point de vue. La Fédération anglaise considère que le football a été créé chez elle et elle veut imposer son diktat. La Fédération allemande a un complexe de supériorité. L’UEFA monte au créneau dans l’affaire du Mondial qatari 2022 organisé en hiver pour protéger ses compétitions et ses clubs. Les fédérations européennes ont bien soutenu jadis la réforme des binationaux (en 2009). Les règles de l’Union européenne et les directives européennes sont souvent en contradiction avec les règles de la FIFA, celles de l’universalité. Il y a certains pays d’Europe qui soutiennent à 100% Blatter, les moins nantis. Je pense que cela va bouger en Europe d’ici l’élection.
L’Europe pense que sa voix doit s’imposer au regard de son attrait et de son poids marketing. Blatter protège, lui, l’égalité. Il ne veut pas céder sur la question de la souveraineté de la FIFA. Certains pays européens s’attaquent à lui et font front. C’est un combat de leadership. Pourquoi l’Europe présente-t-elle un candidat contre lui ? Je ne serai pas surpris qu’il n’y ait pas une unanimité contre Blatter en Europe. Certains pays européens se rallieront à lui.
Les soupçons de corruption s’accumulent depuis le début de son règne. Les derniers concernent l'attribution des Mondiaux 2018 et 2022, respectivement à la Russie et au Qatar...
On peut ne pas l’aimer mais les gens lui font confiance. Il a fait ses preuves. Qui pouvait penser avant lui que l’Afrique pouvait organiser une Coupe du monde ( en 2010 en Afrique du Sud)? Qui pouvait imaginer la place de choix qu’aurait l’Afrique dont la voix porte aujourd’hui. Monsieur Blatter est un atout important. C’est le défenseur de l’autonomie, de l’indépendance des Fédérations, même si elles touchent de l’argent des gouvernements nationaux.
Il y a un phénomène en Afrique qui est celui de l’immixtion intempestive des dirigeants politiques dans les Fédérations de football. Blatter a été le champion de la protection des Fédérations pour qu’elles puissent gérer leurs affaires, et empêcher qu’il y ait une ingérence polique. C’est aussi le cas en Amérique latine et centrale, en Asie, où les Fédérations ont la mainmise sur leurs affaires.

Quel bilan dressez-vous de la présidence de Joseph Blatter depuis son intronisation à la tête de la FIFA en 1998?

Cela fait dix-sept ans que Blatter est à la tête de la FIFA. J’ai un point de vue d’Africain et j’ai vu le grand développement des pays de la Confédération africaine de football. Le président (brésilien) Joao Havelange (1974-1998) avait impulsé cela et Joseph Blatter l’a matérialisé sur le terrain à travers des programmes de développement dont ont profité trois quarts des 209 Fédérations, des associations dites petites et moyennes pour se développer dans la formation, leur organisation interne, l’acquisition matérielle (sièges des fédérations, réhabilitation des stades en synthétique, gazon). Les plus nanties n’en ont pas ressenti l’impact de l’action de Monsieur Blatter. 

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
Liberia : les cinq clés de la victoire de George Weah

George Weah est le nouveau président du Liberia. L'ex-star du football a obtenu plus de 60% des voix lors du second tour qui l'opposait au vice-président sortant Joseph Boakai. La défaite de ce dernier est aussi la défaite du parti de l'ex-présidente
 
Territoires palestiniens : mouvement de colère contre la décision de Donald Trump

 
L’accord de Paris entrera en vigueur dans 30 jours

« 72 parties représentant 56,75% des émissions globales de gaz à effet de serre ont désormais ratifié l’accord de Paris. Il entrera en vigueur dans 30 jours.». C’est ce qu’a révélé Patricia Espinosa, la Secrétaire exécutive de la convent
 
Forum Pharmaceutique International/Tunis 2016

Programme 17éme Session du Forum de L'IOPA 28-29-30 Avril 2016
 
L'Assemblée Générale de la CIOPF 2015

Les Représentants des Ordres des Pharmaciens Francophones étaient réunis à l’Assemblée Générale de la Conférence Internationale des Ordres des Pharmaciens Francophon
 
Terrorisme : La CIA et le Mossad ont entrainé Abu Bakr Al-Baghdadi, l’actuel leader de l’État islamique en Irak

D’après les documents diffusés par Snowden, actuellement réfugié en Russie, la CIA et le Mossad ont entrainé Abu Bakr Al-Baghdadi, l’actuel leader de l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL). L’EIIL, qui prône le retour au «Califat »
 
Livraison des Mistrals : la France a trahi son indépendance !

L’affaire des Mistral, ces porte-hélicoptères commandés à la France par la Russie, ne cesse de faire couler l’encre. Pour régler le dilemme surgi de la non livraison de ces deux navires, la France vient de formuler des conditions que la Russie a
 
Mort de Boris Nemtsov Un assassinat "minutieusement planifié" par les services étrangers

L’opposant russe et ancien vice-Premier ministre Boris Nemtsov a été tué par quatre balles à Moscou. Son assassinat aurait été "minutieusement planifié". Différentes théories émergent pour expliquer le meurtre de l’opposant russe et ancien v
 
Sous la force de frappe des Pro-russes, les troupes ukrainiennes battent en retraite

Est-Ouest. La logique de confrontation paraît l’emporter dans l’Est de l’Ukraine. Chaque camp est encouragé dans sa surenchère : Moscou soutient les rebelles pour ne pas abandonner ses intérêts sans contrepartie ; Washington appuie les loyalist
 
L'Est de l'Ukraine, un terrain d’affrontement américano-russe ?

Selon l’Occident, alors que Moscou livre depuis des mois des équipements militaires aux pro-russes du Donbass, Washington envisage aussi désormais de faire la même chose avec l'armée ukrainienne. Au risque de tomber dans l'escalade, si l’on n
 
Relance d'une 3ème guerre mondiale : La suprématie militaire russe reste inégalable

L’Otan pousse l’UE vers une nouvelle Guerre froide. Et la crise ukrainienne est le prétexte idéal de l’Alliance Atlantique (L’Otan) pour pousser les Européens à augmenter leur budget militaire, et à financer cette augmentation par la vente au
 
Washington bientôt dans son propre piège

La Russie réagit dans la guerre économique que lui livre l’Otan à la manière dont elle l’aurait fait dans une guerre classique, signale Thierry Meyssan, un journaliste spécialiste des mouvements militaires. Elle s’est laissée atteindre par des
 
Vers la disparition de l’Ukraine !

 
Vol MH 370 : les Etats-Unis soupçonnés d’avoir abattu le Boeing 377 ?

Neuf mois après la disparition du vol MH 370, la théorie selon laquelle le Boeing aurait été neutralisé par l’armée américaine pour éviter qu’il ne s’écrase sur la base militaire de Diego Garcia refait surface.
 
Poutine à la presse : « La Russie a raison, les Occidentaux ont tort et la stratégie en Ukraine est la bonne »

Plus de trois heures auront été nécessaires au président russe Vladimir Poutine pour brosser un tableau complet de la Russie et du monde lors de sa 10e grande conférence de presse, rapporte la presse russe. La situation économique, l'Ukraine, les sa
 
Poutine intransigeant face à la pression occidentale

"Si pour certains pays européens la fierté nationale est une notion oubliée depuis belle lurette et la souveraineté, un luxe inabordable, pour la Russie la souveraineté nationale réelle est une condition sine qua non de son existence", a indiqué le
 
L’Afrique du Sud accuse Israël de «défier le monde entier»