Actualités : www.lappelafricain.com  / Economie
RDC : Mener une action concertée pour stopper le commerce illicite des ressources naturelles

« Nous ne pouvons pas nous permettre de gaspiller, alors que les ressources se raréfient et que les prix augmentent. Malgré tout, il est encore possible de relever le défi de la diminution et de la restriction des ressources et de créer des opportunités qui déboucheront sur des économies prospères et une planète saine pour les générations à venir », a souligné le directeur exécutif du PNUE.

« Sept milliards de rêves. Une seule planète. Consommons avec modération », est le thème choisi cette année pour célébrer la Journée de l’Environnement. Selon le PNUE, ce thème souligne « la responsabilité individuelle de chacun d'entre nous de rendre possible un développement économique durable et accessible à tous, tout en stabilisant et en diminuant le taux d'utilisation des ressources mondiales ». 

Car, selon l’ONU, « les habitudes de consommation actuelles de la population mondiale constituent une réelle menace qui pèse lourdement sur de nombreux écosystèmes qui approchent dangereusement du point de non-retour ». « Il est donc essentiel, que les comportements en matière de consommation changent, que ce soit en matière d’énergie, d’eau ou de toute autre ressource non renouvelable, pour ne pas compromettre l’héritage qui sera légué aux générations futures », pense-t-elle.

« Une obligation morale »

« La RDC possède la moitié des forêts et des ressources en eau de l’Afrique. Dans ce contexte, pour la RDC, l’exploitation raisonnée et efficace des ressources, ce n’est pas seulement une nécessité économique, mais une obligation morale et l’ONU ne cesse de croitre son soutien au gouvernement afin de lier développement humain et préservation naturelle », a déclaré Martin Kobler, Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en RDC.

Le communiqué relève qu’en dépit de « certaines tendances alarmantes, telles que la déforestation croissante, la diminution des espèces ou encore la pollution aux métaux lourds due à l’exploitation des ressources minières, la majeure partie de la dégradation environnementale de la RDC n’est pas irréversible et une amélioration de la gouvernance environnementale a déjà conduit à des progrès notables ».

Une récente étude coordonnée par le PNUE et la MONUSCO en 2015, révèle le rôle majeur que joue l’exploitation et le commerce illicite de nombreuses ressources naturelles. Selon les estimations du rapport, « de l’or, des minéraux, du bois, du charbon et de la faune sauvage d’une valeur de 0,7 à 1,3 milliards de dollars américains sont exploités et trafiqués chaque année à partir de l’Est de la RDC ». Il affirme que « la vaste majorité des bénéfices de ce commerce illicite vont aux réseaux transnationaux de crime organisé, et que ces opérations financent au moins 25 groupes armés qui continuent de déstabiliser l’Est du pays ».

Un autre rapport accablant de l’ONG britannique Global Witness (GW) publié, mercredi 3 juin 2015, s’appuie sur le travail de compilation des cas d’infractions relevés entre 2011 et 2014 par l’Observatoire de la gouvernance forestière (OGF) sur plusieurs concessions forestières inspectées en RDC.  Ce rapport intitulé « l’impunité exportée », indique que « l’impunité dans ce secteur est généralisée et la corruption gangrène le pays ». Il dénonce les pratiques de grandes entreprises forestières opérant en RDC où l’exploitation illégale du bois bénéficierait de la complicité notoire de l’administration.

Il faut avouer que ce rapport a provoqué une réaction musclée de la part du gouvernement congolais. Le Ministère de l’Environnement, premier concerné par  cette question forestière, n’a pas tardé de réagir. « GW reprend un certain nombre de vieilles rengaines, déjà publiées maintes et maintes fois, comme l’a fait il y a quelques semaines l’ONG Greenpeace, également spécialisée dans la critique systématique des actions menées par le gouvernement de la RDC en la matière », lit-on dans communiqué officiel du Ministère de l’Environnement et Développement Durable (MEDD), publié le jeudi 04 juin 2015.

Selon le MEDD de la RDC, « GW s’en prend délibérément aux compagnies forestières détentrices de concessions qui sont pourtant engagées dans le processus de gestion durable des ressources forestières : actuellement 57 titres forestiers font l’objet de contrats de concessions et sont tous, contrairement à ce que prétend GW, dotés d’un plan de gestion validé par l’administration et d’une clause sociale cosignée par les populations riveraines ».

« Une action concertée »

Le gouvernement congolais entend s’employer à mettre en place « un cadre de meilleure gouvernance forestière qui assure la gestion durable du patrimoine forestier et améliore la valorisation des biens et services des écosystèmes forestiers ». Mais, souligne que « le chantier est vaste et s’inscrit dans la durée ».

En outre, il indique que « des progrès significatifs ont déjà été accomplis, notamment dans le secteur forestier industriel ». Cependant, « il reste beaucoup à faire, en particulier dans la structuration du secteur artisanal et la normalisation du secteur informel », reconnait-il.

L’évaluation environnementale post-conflits du PNUE en RDC, se focalise sur les problèmes relatifs à l’environnement et à la gestion des ressources naturelles affectant le pays. Le rapport de l’Onu propose un certain nombre de mesures à prendre pour répondre à la menace croissante du crime organisé en RD Congo, et appelle à « une action concertée » pour stopper ce commerce illicite.

« Pour répondre à l’appel de cette Journée mondiale de l’Environnement, il sera également essentiel que la RDC s’engage dans la voie de l’économie verte, visant à réaliser un développement véritablement durable au profit d’environ 70 millions d’habitants », concluent Martin Kobler et Achim Steiner.

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
CAN 2019 : le dernier carré

C'est le fameux dernier carré ! La CAN 2019 a ses quatre demi-finalistes. Les quarts de finale de cette Coupe d'Afrique à 24 équipes se sont joués mercredi 10 et jeudi 11 juillet en Égypte, pays-organisateur. Trois de ces
 
CAN 2019: Le tableau des quarts de finale

Les affiches des quarts de finale sont toutes connues. Les 8 survivants, à savoir par ordre de qualification le Bénin, le Sénégal, le Nigeria, l'Afrique du Sud, Madagascar, l'Algérie, la Côte d'Ivoire et la Tunisie, savent ce qui les attend.
 
CAN 2019 : voici les dix stars à suivre

Le tour d’horizon des 10 stars africaines qui vont animer la phase finale de la 32ème Coupe d’Afrique des nations de football (21juin-19 juillet 2019) dont le coup d’envoi sera donné vendredi au Caire avec le match d’ouverture opposant l’Égyp
 
CAN 2019 : les numéros des dossards des Léopards dévoilés

 
Football : La RDC se maintient à la 5ème place en Afrique

Ce classement intervient cinq jours après le match des Léopards de la RDC contre le Burkina Faso et sept jours avant le démarrage de la 32ème Coupe d’Afrique des nations (CAN), vendredi
 
CAN-Egypte 2019 : liste définitive des Léopards retenus

La RDC prépare la CAN- Egypte 2019 depuis le 1er a Marbella. En Egypte, elle jouera le 22 juin contre l’Ouganda, puis le 26 juin contre l’Egypte et le 30 juin contre le Zimbabwe
 
CAN-Egypte 2019 : voici les 32 présélectionnés

Au cours de ce stage, deux rencontres amicales sont prévues : contre le Burkina Faso le 9 juin et contre le Kenya, le 15 juin.
 
CAF/interclubs : l’Afrique du Nord dicte sa loi

Pour la première fois dans l'histoire de la Ligue des champions CAF, les deux demi-finales retour se sont soldées par deux matchs nuls 0-0. Deux résultats qui conviennent aux deux derniers vainqueurs de la compétition, l'ES Tunis et le Wydad Casablanc
 
Ligue des champions CAF: Les quatre derniers champions vont s'affronter

Quatre ans après, revoilà le Tout Puissant Mazembe en demi-finale de la Ligue des champions. En quarts de finale retour, samedi 13 avril, les Corbeaux sont venus à bout du Simba Sports Club (4-1). Victoire encore plus éclatante du Wydad Casablanca con
 
UJANA ATHLETIC CLUB : Une équipe – une école de foot – un centre d’encadrement et de recrutement des jeunes talents en plein capitale

Situé dans l’enceinte du stade Tata Raphael, le complexe sportif de football Ujana Athletic Club existe depuis 2000 au service de la jeunesse de Kinshasa en particulier, et de la RD Congo en général. Il est constitué d’une académie de football, c
 
UJANA ATHLETIC CLUB : Une équipe – une école de foot – un centre d’encadrement et de recrutement des jeunes talents en plein capitale

Situé dans l’enceinte du stade Tata Raphael, le complexe sportif de football Ujana Athletic Club existe depuis 2000 au service de la jeunesse de Kinshasa en particulier, et de la RD Congo en général. Il est constitué d’une académie de football, c
 
LDC: l'Entente de Setif atomisé par le TP Mazembe

Devant l’Entente Sportive Sétifienne, le TPM a fait plus qu’empocher les trois points. Au-delà du succès et de son ampleur, l’équipe a fait plus en montrant une vraie force de caractère et la montée en puissance du groupe. .
 
Classement-Fifa : la RDC toujours en 3e position en Afrique

Pas de changement pour la République démocratique du Congo (RDC) au classement mondial de football publié jeudi 15 mars par la Fifa. Le pays est toujours 3e sur le continent et 39e au monde.
 
CAF: tous les résultats des preliminaires de la C1

Exempté des préliminaires, le TPM connaîtra son adversaire des 16es le mercredi 21 février, à l’issue du retour entre Uniao Desportiva do Songo du Mozambique et Ngaya Club des grandes Iles des Comores. Les joueurs de l’UDS partent favoris.pour sa
 
CHAN 2018 : l'équipe type dévoilée

 
CHAN 2018: le dernier carré

Le Maroc, pays-hôte du CHAN-2018 affrontera la Libye en demi-finales, mercredi à Casablanca, alors que le Nigeria sera opposé au Soudan à Marrakech.
 
Le journaliste NZILA FANAN repose à jamais au cimetière la Nécropole

 
Transfert de Bakambu en Chine : Ibenge partagé entre satisfaction et regret

Le transfert de l'international rd-congolais, Cédric Bakambu au club chinois de Beijing Guoan, ne cesse de défrayer la chronique. Des voix fusent de partout pour commenter cette nouvelle. Le sélectionneur des léopards de la Rd-Congo, Jean-Florent Iben
 
CHAN 2018: la succession de l’équipe de la RDC est ouverte

La cinquième d’édition du Championnat d’Afrique des nations (CHAN 2018) se déroule du 13 janvier au 4 février 2018 au Maroc. Le tenant du titre, l’équipe de la RD Congo, est absente du tournoi. La phase finale de ce CHAN 2018 s’annonce donc o
 
RDC/Football : Florent Ibenge prolonge sa mission à la tête des Léopards

 
Mondial des clubs: entrée en lice du représentant de l’Afrique

 
Mondial Russie 2018 : le verdict du tirage au sort

 
Coupe de la Confédération: doublé pour le TP Mazembe

 
Mondial 2017 : mission difficile pour la RDC

 
Constant Omari: « M.Blatter est le porte-voix des sans-voix »

Président de la Fédération congolaise de football (FECOFA) et membre africain du prochain comité exécutif de la FIFA, Constant Omari explique dans un entretien au Monde pourquoi il soutient Joseph Blatter, qui brigue aujourd’hui, à Zurich, un cinq
 
UN COMBAT D’ANTHOLOGIE ENTRE ALI ET FOREMAN

Le 31 octobre 1974 avait eu lieu à Kinshasa au stade du 20 mai (act. Stade Tata Raphaël), le super
 
CAN 2015 : Les Léopards (RDC) s'inclinent devant les Lions (Cameroun)

Les Lions indomptables du Cameroun entament de fort belle manière les éliminatoires de la Coupe d