Actualités : www.kintambo.cd  / Actualités
Le service de la population de Kintambo sommé de prélever des cas des indigents à la morgue de l’HGR

Les agents du service de la population et de l'état-civil de la commune de Kintambo (Ouest) doivent désormais prélever deux fois la semaine, les cas des corps des indigents gardés à la morgue de l’hôpital général de référence de cette municipalité, a recommandé le bourgmestre Didier Tenge Litho, au cours d’une journée consacrée aux états généraux des services communaux, organisée jeudi en la salle des conférences de cette juridiction.

Le chef de l’exécutif communal de Kintambo a justifié sa décision par le fait que les statistiques sur les actes des décès de chaque année ne reflètent aucune réalité à cause de la négligence ou de l’ignorance des membres des familles qui, impérativement sont dans l’obligation de déclarer le décès d’un d leur au bureau de l’état-civil. Cela permettra à la hiérarchie d’être prévenue des cas de surcharge des morgues et des corps abandonnés. Selon l’autorité communale, la déclaration des décès est prévue endéans 30 jours après l’enterrement, en vue d’obtenir un acte de décès à l’état-civil. Didier Tenge a profité de cette opportunité pour recommander aux services de l’état-civil et de population, d’œuvrer en parfaite collaboration avec les préposés du cimetière, afin de prélever le nombre des décès survenus dans la commune, au cours d’une année.

 

Source : www.kintambo.cd 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
Riposte au VIH/SIDA dans la province du HAUT-KATANGA en 2017

 
Fiche technique du Haut-Katanga