Actualités : www.cnc-rdc.org  / Activités
LE CONGRES NATIONAL CONGOLAIS ORGANISE UNE MARCHE DE SANTE A KINSHASA

Le siège national du Congrès National Congolais a organisé le dimanche 16 Aout 2015 une marche de santé à travers les rues de Kinshasa. L’objectif  premier poursuivi par cette formation politique en organisant cette activité récréative est celui de renforcer les liens de camaraderie entre militantes et militants au sein du parti. Le parti cher au député national Pius MUABILU MBAYU continue à montrer ses biceps, car le CNC ne fait qu’étonner jour pour jour les observateurs de la scène politique congolaise.

S’il faut parler de la vie de cette formation politique de gauche en termes de création, ce parti est jeune. Jusqu’au moment où nous mettons sous presse ce papier, le CNC n’a que quatre années d’existence. Cette formation politique, car il faut le rappeler, a aligné plus des 400 candidats à la députation provinciale à travers toute la  République Démocratique du Congo. Il fait ainsi partie de top 15 des partis politiques qui se sont distingué en présentant des candidats dans presque toutes les 189 circonscriptions électorales.  

La marche de ce dimanche, une fois de plus, ne fait que démontrer à la face du monde non seulement l’ancrage qu'a le Congrès National Congolais dans la population congolaise  mais aussi l’espoir que ce parti de masse suscite auprès de cette même  population. C’est ainsi que la marche avait comme point de départ le siège national de cette formation politique situé à la 4ème Rue Résidentielle sur le boulevard LUMUMBA dans la commune de Limete pour chuter à super Lemba à la place UKOLOCK dans la commune de Lemba; un des endroits les plus fréquentés  et les plus mouvementés de cette commune pendant le weekend. La marche a concerné uniquement les militantes et militants membres du parti. Outre ces derniers ainsi que les membres du bureau politique et les sectionnaires qui ont aussi participé à cette marche de santé ; signalons également  la présence des candidats CNC à la députation provinciale tant à Mont-Amba que dans les trois autres fédérations de la capitale à savoir la Tshiangu, la Lakunga et la Funa. Donc c’était une question de visibilité tant du parti que celle des candidats qui ont profité de cette occasion pour  se faire connaitre d’avantage au niveau de la base et échanger  avec les militants sur les questions d’actualité. Notons tout de même que le sectionnaire du CNC à Idiofa et également candidat aux élections provinciales dans cette cité de la province du Kwilu ; en séjour du travail à Kinshasa a aussi rehaussé de sa présence la dite marche. Il faut rappeler que le Congrès National Congolais, parti plein de vigueur s’est toujours engagé à faire la politique autrement en République Démocratique du Congo. C’est-à-dire que cette formation politique qui place d’abord avant tout l’homme au centre de sa vision tel que le démontre  son projet de société, s’est toujours préoccupé de la santé physique de l’homme. Car pour le Congrès National Congolais, faire la politique  signifie qu’il faut d’abord investir dans l’homme, comme qui dira «  le CNC égale toujours servir mais non se servir ».

En effet, au-delà de toutes les considérations politiques, cette marche a permis également aux  militantes et militants  de se remettre en forme. On dit toujours qu’il faut avoir un esprit Saint dans un corps sain ; mais les camarades du président national du parti le député  Pius MUABILU MBAYU, eux, pensent le contraire. Comme la politique rime avec la santé, ils préfèrent parler plutôt d’un corps sain dans un parti sain et jeune; pour démontrer tout simplement l’énergie et la vitalité que regorge le Congrès National Congolais après quatre année d’existence. Cette marche de santé est partie du siège national où un briefing a été fait par Jean-Claude MPUNGA,  le responsable de la jeunesse et vie récréative au sein du parti. Du siège national du CNC, les marcheurs ont longé le boulevard LUMUMBA pour traverser au niveau de la 1ère Rue logeant ainsi l’avenue Saint Christophe. Les marcheurs du CNC ont emprunté par la suite l’avenue Poids Lourds jusqu’au carrefour appelé  Pont Matete. De là, en file indienne, les militantes et militants du Congrès National Congolais sont retourné sur le boulevard LUMUMBA. Ils ont dépassé le monument du héros national Patrice Emery LUMUMBA, ensuite ils ont contourné la place échangeur pour déboucher sur l’avenue Sefu afin de chuter  à la place UKOLOCK à super Lemba. L’initiative de faire une marche de santé à Mont-Amba va s’étendre dans toutes les fédérations du CNC à travers la Capitale.

Il faut dire que tout s’est terminé en bonté avec chants et danses au tour d’un vers à l’honneur du Parti. Cette deuxième démonstration de force du Congrès National Congolais a été une réussite totale, l’activité a également renforcé les liens familiaux et politiques. 

Source : www.cnc-rdc.org 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
Secteur Culture et Médias

Il est composé des Ministères suivants : Ministère la Culture et des Arts, Ministère de la Communication et Média et le Ministère des Postes des Télécommunications et Nouvelles Technologies de Communication etde l’Informations. Le Ministère Lea
 
Lancement de l’Initiative All in en RDC : Tous, sauvons les adolescents !

 
Journée Portes Ouvertes au Secrétariat Exécutif National du PNMLS

 
Présentation du PNMLS

Organe de coordination de la lutte contre le VIH/sida en RDC sous la Haute-autorité de S.E le Président de la République, le PNMLS a été créé par décret présidentiel le 17 mars 2004.
 
Pourquoi le PNMLS

Les 1er cas de VIH en RDC ont été diagnostiqués en 1983, et reconnu par le gouvernement dès 1984. Un projet a été soutenu dès 1984 par un centre de recherche. Comme dans la plupart des pays,
 
Que fait le PNMLS ?

Mobiliser tous les partenaires sociaux (secteurs public, privé et société civile) pour leur engagement effectif dans la lutte contre le VIH/sida et les IST
 
Organisation du PNMLS

Le PNMLS est organisé au niveau national comme provincial autour de deux organes : un organe politique d’orientation et de décision et un organe technique de gestion et de mise en œuvre.