Actualités : www.cnc-rdc.org  / Présentation
DEPUTATION PROVINCIALE : LE CONGRES NATIONAL CONGOLAIS ALIGNE PLUS DE 400 CANDIDATS AUX ELECTIONS PROVINCIALES.

Publié par Cnc Rdc · 25 août 2015, 15:41

A la veille de chaque scrutin en République Démocratique du Congo des partis politiques dont on n’a jamais entendu parler font surface pour donner de la voix au sujet des enjeux qui pointent à l’horizon. Et c’est souvent ces même partis ou formations politiques qui font du bruit dès que les dossiers de leurs candidats ne sont pas pris en compte pour telle ou telle autre raison. Cependant, tel n’est heureusement pas le cas du Congrès National Congolais, CNC la formation politique que dirige l’honorable Pius MUABILU MBAYU. En effet, depuis qu’il est entré en politique, Pius MUABILU est l’une des personnalités politiques congolaises qui ne passent pas leur temps à crier sur le toit à la longueur de la journée. Elu en 2011 dans la circonscription électorale de Mont-Amba à Kinshasa sous le label du CNC, ce député national a réussi peu à peu, sans faire beaucoup du bruit, à ratisser large et à installer son parti sur toute l’étendue du territoire national de la République Démocratique du Congo. Le Congrès National Congolais est installé aujourd’hui dans presque toutes les provinces du pays, ce qui n’est pas le cas de beaucoup de partis dont leurs dirigeants font du bruit inutile à Kinshasa sans pourtant disposer d’aucune assise solide à l’intérieur de la RD. Congo, ce grand et magnifique pays. Ce résultat n’est autre que le fruit de beaucoup des sacrifices consentis par cet homme. Un travail de longue haleine abattu par ce visionnaire avec détermination et abnégation. Il faut rappeler que Pius MUABILU qui siège aujourd’hui à l’assemblée nationale comme député national membre de la Majorité Présidentielle, c’est-à-dire la famille politique du président de la république Joseph Kabila Kabange, a une longue expérience de vie parlementaire de plus de 17 ans. Pour une petite histoire, au lendemain de la prise du pouvoir en 1997 par l’AFDL, Alliance des Forces Démocratique pour la Libération du Congo, ex-Zaïre, mouvement politico-militaire que dirigeait feu héros national M’Zée Laurent Désiré KABILA qui avait renversé le régime dictatorial du Feu maréchal MOBUTU ; Pius MUABILU avait fait ses premiers pas dans cette longue et riche carrière de pratique parlementaire au service du peuple en devenant membre, copté par Laurent Désiré KABILA, dans ce qu’on appelait à l’époque l’assemblée constituante, parlement de transition dont le siège était à Lubumbashi ancienne chef-lieu de l’ancienne province du Katanga et actuelle capitale de la nouvelle province du Haut-Katanga après démembrement des provinces de la RDC. L’élu du peuple est retourné pour la seconde fois siéger à l’assemblée nationale en 2003, cette fois-ci à l’hémicycle du palais du peuple à Kinshasa, à l’issue du dialogue inter congolais de Sun-City en République Sud-Africaine. Assises convoquées et soutenues par la communauté internationale afin de trouver solution aux multiples rebellions qui sévissaient durant cette période dans la partie Nord-Est du pays appuyées par une main étrangère. Il sera ensuite élu député national avec brio à Kinshasa dans la circonscription électorale de Mont-Amba lors de premières élections démocratiques organisées au Pays en 2006 depuis plus de 40 ans, après bien sûr celles de 1960 qui ont amené au pouvoir le premier président du Congo indépendant Joseph KASA-VUBU et le tout premier premier ministre Patrice Emery LUMUMBA, héros national. Le député Pius MUABILU rééditera le même exploit en se faisant élire de nouveau aux législatives nationales de 2011, cette fois-ci sous la casquette du président national de ce grand parti de masse, j’ai cité le Congrès National Congolais. Sachant que la force d’un homme politique dépend de celle de son parti, le leader du CNC dès le départ s’était engagé à choisir pour la direction de son parti dans chaque province, chaque territoire, chaque district, chaque commune des cadres sérieux, qui ont de l’encrage dans la population et dont l’honnêteté est reconnue de tous. Le CNC ne cesse d’ailleurs d’étonner plus d’un observateur de la scène politique congolaise du fait de son implantation à travers tout le pays d’autant qu’il a vu le jour il n’y a pas si longtemps, quatre ans pour être plus précis. A cet étonnement, le président national de ce parti de gauche explique à qui veut l’entendre que tout est question de volonté politique et de la détermination afin d’atteindre le but que l’on s’était fixé et matérialiser en même temps la vision politique qu’on a de la RDC. Car qui veut aller loin ménage sa monture, dit-on ; un homme politique qui voie et rêve grand n’hésite jamais à faire des sacrifices afin de doter son parti des bases convenables et solides.

 

 

Un record des candidats présentés aux élections provinciales

 

Ainsi, l’on comprend pourquoi le Congrès National Congolais est parvenu à aligner un grand nombre de candidats aux élections provinciales imminentes en RDC. L’on s’explique également pourquoi, tenant compte de la parité qui doit être effective dans la vie nationale telle que consacrée par les lois du pays tout en négligeant pas l’aspect méritocratie ; le CNC a aligné aussi un grand nombre des femmes candidates aux mêmes scrutins. En effet, d’après le rapport synthèse d’observation de la situation des candidatures par parti politique à ces élections qui pointent à l’horizon en RDC, le Congrès National Congolais fait partie du Top 15 des formations politiques qui ont présenté un nombre élevé des candidats aux élections provinciales. Le parti de Pius MUABILU étant une réalité vivante en République Démocratique du Congo dont on doit vivre avec, la famille politique du chef de l’Etat, la Majorité Présidentielle peut se sentir fière et même se féliciter d’avoir en son sein comme membre de cette Plate-forme, un parti de la trempe du CNC dont les assises sur le terrain sont solides.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

écrit par Georges Hérady 

Source : www.cnc-rdc.org 
  Autres Articles dans la même catégorie