Actualités : www.cnc-rdc.org  / Présentation
Marche de soutien au président de la République Joseph KABILA à Idiofa

La population  du territoire d’Idiofa dans la nouvelle province du Kwilu dit non aux pêcheurs en eau trouble. Ils affirment être prêts à barrer la route aux politiciens opportunistes qui veulent jeter un désarroi au Pays en discréditant le chef de l’Etat. Les congolais de ce coin  de la République Démocratique du Congo  affirment cependant haut et fort qu’ils se rangent derrière Joseph KABILA à qui ils apportent un soutien indéfectible. La démonstration de ce soutien sans ambages a été perceptible le samedi 26 Septembre dans la cité d’Idiofa, chef-lieu du territoire. La population était descendu massivement dans la rue dans une marche de soutien au Raïs KABILA afin de montrer à la face du monde que Idiofa a encore et toujours besoin de l’homme qui a valorisé ce territoire plus de 40 ans après. La dite marche était organisé par la Majorité Présidentielle, famille politique du président de la République ; comme pour dire aux frondeurs que rien n’a changé, malgré leur bourde la Majorité Présidentielle est resté sereine; avant égal après  leur départ de la MP.  C’est ainsi que les militants de partis politiques phare de la MP, plate-forme que dirige Aubin MINAKU, le secrétaire exécutif et qui ont de l’encrage à Idiofa notamment le Congrès National Congolais, CNC ; le Parti du Peuple pour Reconstruction et la Démocratie, PPRD et le Parti Lumumbiste Unifié, PALU qui avaient d’ailleurs constitué la tête du peloton ont parcouru plus de 5 km au côté d’autres partis politiques membres de la famille politique du Chef de l’Etat. Banderoles en mains et autres drapeaux qui flottaient, ces compatriotes ont scandé durant leur marche le nom du président KABILA pour avoir initié deux grands projets. D’abord, l’électrification de la cité d’Idiofa qui sera alimenté à partir du courant qui proviendra du barrage électrique de KAKOBOLA dont les travaux de construction sont presque dans leur dernière phase. Ensuite, le lancement des travaux d’asphaltage du tronçon routier IGUDI-IDIOFA long de 66 km. L’entreprise chinoise qui a gagné ce marché a déjà débuté avec l’aménagement du site qui devra abriter le campement des engins. Pour revenir à la marche, il faut dire qu’elle avait duré environ sept heures du temps. Le point de départ c’était devant la paroisse kimbanguiste, lieu où les manifestants c’était rassemblé  dans la commune de Manding et le point de chute fût la tribune érigé devant le bâtiment du bureau de l’administrateur du territoire d’Idiofa dans la commune portant le même nom.                               C’est à cet endroit que le mémorandum de la MP a été lu par Donatien NGALANDUNGU. « Nous vous apportons notre soutien indéfectible et vous encourageons à poursuivre avec votre projet d’électrification et de désengorgement des voies d’accès à Idiofa afin de sortir cette cité de l’état de désenclavement dans lequel elle se trouvé » a fait savoir  le vice-président de la MP à Idiofa. Le Congrès National Congolais, parti cher au député national Pius MUABILU MBAYU MUKALA s’est distingué lors de cette marche par sa capacité de mobilisation de ses militants pour la cause du patriote Joseph KABILA KABANGE. Cette marche est une preuve que la population d’Idiofa n’est pas ingrate avait déclaré le président sectionnaire du CNC Idiofa, Coco IKUNSUNGI. Rappelons que la cité d’Idiofa avait tourné au ralenti ce samedi 26 Septembre ; boutiques, magasins et autres écoles n’ont pas ouvert. Car la journée avait été déclaré chômée vu l’ampleur de la manifestation

La population dit merci à Joseph KABILA le « songa nzila »

 Les natifs d’Idiofa ne sont pas indifférents aux projets retenus  pour leur  territoire dans le programme de reconstruction du chef de l’Etat. Après la marche de soutien au président de la République, celui-là même qui a honoré les fils d’Idiofa, terre des révolutionnaires, les langues se sont déliées. « Vous êtes le songa nzila -qui veut dire le frayeur de chemin » s’était exclamé une habitante d’Idiofa. « Nous vous exhortons d’aller de l’avant car vous avez encore une année devant vous pour achever votre programme de reconstruction en faveur de notre cité » a repris un autre habitant. Les mêmes aspirations ont été réaffirmées dans une déclaration faite au siège du CNC par Coco IKUNSUNGI devant les militants. Le président sectionnaire du CNC dans cette cité a déclaré  que son parti ne servira jamais du lit à quiconque voudra troubler l’ordre public et la paix chèrement acquise par le président de la République et freiner ainsi l’élan de la reconstruction. Le porte-parole adjoint du CNC, Georges HERADY qui avait été dépêché  à Idiofa par le président national afin de superviser la couverture médiatique de cet évènement grandiose a remercié ses camarades membres et militants du parti pour la discipline dont ils ont fait montre avant, pendant et après la marche. Et ce, avant de leur transmettre par la suite les encouragements et félicitations du président national Pius MUABILU MBAYU pour leur dévouement au parti. Disons donc enfin, que cette marche est comme un thermomètre qui a jaugé la température de la confiance que le peuple a encore en son chef de l’Etat Joseph KABILA. Les indécis  doivent désormais regarder la vérité en face.

Source : www.cnc-rdc.org 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
La Cenco dénonce les attaques lancées contre sa hiérarchie et soutient Mgr Monsengwo

La Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) a dénoncé jeudi les attaques lancées notamment par des "responsables des institutions de la République" contre l'Eglise catholique et sa hiérarchie, en particulier le cardinal Laurent Monsengwo Pa
 
La Cenco dénonce les attaques lancées contre sa hiérarchie et soutient Mgr Monsengwo

La Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) a dénoncé jeudi les attaques lancées notamment par des "responsables des institutions de la République" contre l'Eglise catholique et sa hiérarchie, en particulier le cardinal Laurent Monsengwo Pa
 
RDC: les laïcs catholiques veulent une marche pacifique le 31 decembre 2017

 
RDC : des centaines de milliers d'enfants souffrent de malnutrition

 
Pas de vie au Congo Kinshasa !

 
Effondrement d’un immeuble à Kinshasa : la famille des victimes exige des sanctions sévères

 
La RDC est-elle encore la capitale mondiale du viol ?

 
Kalamba Malandi encourt 20 ans de prison ferme pour tentative de viol sur mineure

Une affaire à dormir debout que celle d’un grand-père maternel qui tente de violer sa petite fille mineure de 16 ans. En effet, le sieur Kalamba Malandi, âgé de 65 ans et résidant au n° 4 de l’avenue Gemena, quartier Matadi Mayo, commune de Mont
 
La RDC va autoriser le départ de 32 enfants adoptés par des couples étrangers

La République démocratique du Congo est prête à autoriser le départ dès la semaine prochaine de 32 enfants congolais adoptés que des couples étrangers n'avaient pas pu récupérer suite à un gel des sorties décidé en 2013, a-t-on appris vendred
 
Tomberez-vous amoureux d'un(e) inconnu(e) avec ces 36 questions ?

A l'occasion de la Saint-Valentin, francetv info tente de percer les mystères de l'amour. Et si la solution pour tomber amoureux se trouvait au cœur d'une expérience psychologique menée dans les années 1990 ? L'expérience psychologique menée il y a
 
La fête cotérique des élus dans le gouvernement

Depuis des lustres, lorsque quelqu’un est nommé ministre en République démocratique du Congo (RDC), avant même qu’il n’entre en fonction et dévoile son programme d’activités, sa résidence est prise d’assaut par ses proches. C’est la gra
 
Beni : le lynchage par la foule, un autre mode vie

L'insécurité de Beni ne date pas d'aujourd’hui. Elle est récurrente depuis trois ans avant mêm
 
RDC: des centaines de magistrats en grève "illimitée" pour obtenir une hausse de salaire

 
Code de famille : Pas de mariage pour tous en RDC, tranche le Sénat

« Tout individu a le droit de se marier avec la personne de son choix, de sexe opposé et de fonde
 
RDC : L’émancipation de la femme est devenue une réalité ?

En République démocratique du Congo, gouverner n’est pas l’affaire des seuls hommes. Il est de
 
Démantèlement d’une filière de faussaires congolais de Brazzaville à Paris

 
RDC : La milice Bakata-Katanga menace d'exterminer les pygmées du Katanga

Bantous et pygmées s’affrontent régulièrement au Nord-Katanga malgré plusieurs efforts de réc
 
Remise des clés aux bénéficiaires du Programme « Esprit de vie » : Matata